Valentin Gnahoua à la Coupe GreyBonne saison des français de la Ligue canadienne

Valentin Gnahoua
Valentin Gnahoua (lcf.ca)
le 21/11/2019 à 04:54 par Benoit Harbec

 

Dimanche dernier, les Tiger-Cats de Hamilton ont défait les Eskimos d’Edmonton par la marque de 36-16. Par le fait même, ils ont accédé au match de la 107e Coupe Grey, qui sera disputé le 24 novembre à Calgary, et qui couronnera les champions de la Ligue canadienne de football (LCF).

On retrouve dans leur alignement le joueur de ligne défensive Valentin Gnahoua. Natif du Mans, Gnahoua aura l’occasion de clore sa très belle saison recrue en ajoutant une bague de la Coupe Grey à sa collection, si lui et ses coéquipiers parviennent à battre les Blue Bombers de Winnipeg.

Jusqu’à maintenant, Gnahoua a disputé 12 des 19 matchs de son équipe et réalisé 5 plaqués.

Lors de cette victoire contre Edmonton, Gnahoua faisait face à Maxime Rouyer. Originaire de Troyes, Rouyer n’a raté qu’un seul match des Eskimos, jouant comme secondeur et sur les unités spéciales.

Ailleurs dans la Ligue canadienne, d’autres français sont parvenus à faire leur place.

Le receveur de passe Benjamin Plu a quant à lui accédé à l’équipe régulière en octobre chez les Lions de la Colombie-Britannique et disputé 4 parties. Tout comme Gnahoua et Rouyer, Plu est un ancien de l’Université McGill, à Montréal.

Si ce sont les Alouettes de Montréal qui avaient sélectionné Asnel Robo lors du repêchage international, c’est avec les Stampeders de Calgary que le guyanais a fait son chemin et disputé 3 rencontres. Robo avait effectué son parcours universitaire avec les Carabins de l’Université de Montréal.

En se taillant une place dans la LCF, ces 4 joueurs sont venus se joindre au botteur Boris Bede, qui a disputé sa cinquième saison avec les Alouettes de Montréal. Avec ses 31 placements en 35 tentatives et ses 136 points (un sommet en carrière), le natif de Toulon a contribué à redonner vie aux Alouettes, qui ont accédé aux séries éliminatoires après 4 ans d’absence.

Bede est un ancien de l’Université Laval, à Québec.

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 On ne naît pas leader, on le devient. On le devient au prix d'un dur travail, comme pour chaque chose obtenue dans la vie.  – Vince Lombardi

En VO :  Leaders aren't born, they are made. And they are made just like anything else, through hard work. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !