Fin de la saison régulièreRésumé de la 20e semaine d'activité de la Ligue canadienne

Emmanuel Arceneaux, des Lions de la Colombie-Britannique
Emmanuel Arceneaux, des Lions de la Colombie-Britannique (lcf.ca)
le 08/11/2016 à 06:00 par Benoit Harbec

Dernière semaine de la saison régulière de la Ligue canadienne.

Vendredi, le Rouge et Noir d’Ottawa recevait les Blue Bombers de Winnipeg. S’il n’y avait pas d’enjeu pour Ottawa, assuré du premier rang dans l’est, les Bombers voulaient consolider leur troisième place dans l’ouest.

Sur une base individuelle, l’histoire du match est celle du botteur des Bombers Justin Medlock. Avec quatre placements, il a porté son total à 60, battant ainsi le record de la ligue appartenant à Dave Ridgway, datant de 1990. Avec 227 points, il a également battu le record de l’équipe, propriété de Troy Westwood depuis 1994.

Winnipeg (11-7) l’a emporté 33-20. Par le fait même, Ottawa (8-9-1) est devenue la première équipe de l’histoire à remporter le titre de sa division avec une fiche perdante.

Samedi, les Alouettes de Montréal espéraient finir une saison décevante sur une note positive. Ils tentaient d’obtenir une troisième victoire consécutive en visitant les Tiger-Cats de Hamilton.

Stefan Logan a d’abord ouvert le pointage pour les Oiseaux avec un retour de 86 verges, pour un touché. Par le fait même, il a surpassé la marque de 1000 verges sur des retours de botté pour une deuxième année consécutive.

L’ancien du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, Samuel Giguère, a quant à lui marqué deux touché. B.J. Cunningham en a marqué un autre.

En fin de match, les Tiger-Cats ont menacé, mais le maraudeur Marc-Olivier Brouillette a mis fin à leurs espoirs en interceptant la passe de Jeff Mathews.

Montréal (7-11) l’emporte 32-25 sur Hamilton. Par contre, comme les Ticats ont remporté leur série annuelle contre les Alouettes, ce sont eux qui accèdent aux séries éliminatoires.

Par ailleurs, les Alouettes ont annoncé qu’ils se séparaient de Jim Popp, leur directeur-gérant. Popp était en poste depuis 21 ans. Sous son règne, Montréal a effectué huit présences à la Coupe Grey, la remportant à trois reprises. Par contre, les quatre dernières saisons ont été moins florissantes.

À Edmonton, dans un match qui avait peu d’importance pour eux, les Eskimos recevaient les Argonauts de Toronto, qui connaissent une fin de saison des plus pénibles. Pour l’occasion, Edmonton a fait jouer de nombreux réservistes, incluant le quart James Lynch.

C’est finalement le receveur de passe recrue Brandon Zylstra des Eskimos qui a volé la vedette. Il a réalisé des gains de 186 verges et marqué deux majeurs. Shakir Bell, Devon Bailey et James Lynch ont également marqué des touchés.

Du côté des Argos, soulignons tout de même le premier touché de la recrue Brian Jones, un ancien de l’Université Acadia.

Les Eskimos (10-8) ont le dessus 41-17 sur les Argonauts (5-13).

Finalement, à Vancouver, les Lions de la Colombie-Britannique recevaient les Roughriders de la Saskatchewan. Les Lions voulaient confirmer leur deuxième place dans l’ouest, alors que les Riders étaient déjà éliminés.

Emmanuel Arceneaux a capté 10 passes (dont 2 pour des touchés) pour des gains de 180 verges. Bryan Burnham et Terrell Sinkfield ont aussi traversé la ligne des buts pour les Lions.

Le quart canadien Brandon Bridge a de son côté marquer un touché sur une course de 16 verges pour les Riders.

Les Lions (12-6) l’emportent 41-18 sur la Saskatchewan.

Le tableau des séries est ainsi maintenant complet.

Dans l’ouest, les Blue Bombers de Winnipeg rendront visite aux Lions de la Colombie-Britannique. Le gagnant affrontera les Stampeders de Calgary, en congé cette semaine.

Dans l’est, comme le quatrième de l’ouest (Edmonton 10-8) montre une meilleure fiche que le troisième de l’est (Montréal 7-11), il prend sa place en séries.

Edmonton se rendra donc à Hamilton. Le vainqueur fera face au Rouge et Noir d’Ottawa.

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 C'est un f... de p... arrogant. C'est ce qui fait de lui un si grand joueur.  – Lawrence Taylor à propos de son coéquipier Phil Simms

En VO :  He's a cocky sumbitch. That's what makes him such a great player. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !