Chapdelaine nommé entraîneur-chef par intérim des AlouettesRésumé de la 13e semaine d'activité de la Ligue canadienne

Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes, Jacques Chapdelaine
Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes, Jacques Chapdelaine (lcf.ca)
le 20/09/2016 à 04:58 par Benoit Harbec

Vendredi, les Alouettes de Montréal souhaitaient secouer leur torpeur, alors qu’ils rendaient visite aux Tiger-Cats, à Hamilton. De plus, ils confiaient pour une deuxième semaine consécutive leur attaque au quart Rakeem Cato. Ayant décidé d’effectuer un virage jeunesse, les Alouettes ont échangé le vétéran Kevin Glenn aux Blue Bombers de Winnipeg contre un choix de quatrième tour au prochain repêchage.

Duron Carter a marqué un touché pour les Oiseaux au premier quart, mais pas de sa meilleure habituelle. Il a bloqué un botté et l’a retourné sur 46 verges.

La suite du match a été serrée. Luke Tasker a marqué un touché pour Hamilton. Par la suite, les Alouettes ont été dans le coup, mais des revirements inopportuns causés par des joueurs pourtant fiables (Nik Lewis et B.J. Cunningham) ont coupé leurs ailes.

Sur le dernier jeu du match, le botteur Brett Maher a réussi son quatrième placement du match pour donner la victoire à Hamilton (6-6) par la marque de 20-17.

Du côté de Montréal, soulignons tout de même la belle performance du secondeur Bear Woods, qui a réalisé dix plaqués et une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
.

En raison de la mauvaise fiche des Montréalais (3-9), les Alouettes ont décidé d’effectuer un changement d’entraîneur. Jim Popp pourra se concentrer seulement sur sa tâche de directeur-gérant. C’est Jacques Chapdelaine, l’actuel entraîneur des receveurs, qui a été nommé entraîneur-chef par intérim.  La situation sera réévaluée à la fin de la saison.  

Natif de Sherbrooke, Chapdelaine a joué dans la LCF de 1983 à 1989, incluant un séjour avec les Alouettes. Comme entraîneur-chef, il avait mené le Rouge et Or de l’Université Laval à la Coupe Vanier (le titre national) en 1999. Il a également été entraîneur-adjoint et coordonnateur avec Calgary, Edmonton, la Colombie-Britannique et la Saskatchewan. À ce titre, il a été membre de trois équipes championnes de la Coupe Grey.

À Winnipeg, les Argonauts de Toronto avaient pour mission de freiner la séquence victorieuse des Blue Bombers.

Les choses ont bien débuté pour eux. Dan LeFevour a complété deux passes de touché en première demie. Quincy McDuffie a réduit l’écart avec un touché sur un retour de botté de 98 verges, mais les Argos menaient 22-19 à la mi-temps.

Après trois quarts, c’était l’impasse 29-29, mais le quatrième a été tout autre. Les Bombers (8-4) ont marqué 17 points sans réplique et ont ainsi remporté un septième match consécutif, par la marque de 46-29.

À Calgary, les Stampeders voulaient également continuer sur leur lancée en affrontant le Rouge et Noir d’Ottawa.

Les Stamps ont montré pourquoi ils sont la meilleure équipe de la ligue. Sans nécessairement déclasser le Rouge et Noir, l’issue du match n’a jamais fait de doute.

Bo Levi Mitchell a varié son attaque, avec autant des touchés au sol que des gains de 353 verges par la passe et Calgary (10-1-1) l’a emporté 48-23 sur Ottawa (5-1-1).

Finalement, à Régina, les pauvres Roughriders de la Saskatchewan recevaient les Eskimos d’Edmonton.

Pendant qu’en première demie, le botteur Sean Whyte réussissait trois placements pour les Eskimos, le demi défensif Ed Gainey a retourné un échappé sur 51 verges pour les Riders pour un touché. À la demie, la marque était égale à 9-9.

Nate Coehoorn aurait pu porter un coup dur à la Saskatchewan avec son touché sur un jeu de 72 verges au tout début du troisième quart, mais ce ne fut pas le cas.

Armanti Stewart créa l’égalité au quatrième quart avec un touché au sol. À la fin du quatrième quart, la marque était de 20-20, forçant ainsi la tenue d’une prolongation.

Les Eskimos ont d’abord marqué trois points sur un autre placement de Sean Whyte, avant que le quart Darian Durant Durant ne fasse pencher la balance en faveur des Roughriders. En marquant un touché au sol, il a permis à la Saskatchewan (2-10) de finalement remporter sa deuxième victoire.

Les Lions de la Colombie-Britannique étaient inactifs.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis peut-être débile mais je ne suis pas stupide.  – Terry Bradshaw

En VO :  I may be dumb, but I'm not stupid. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !