Les Alouettes empêchent les Stamps d'égaliser le record de victoiresRésumé de la 19e semaine d'activité de la Ligue canadienne

Gabriel Knapton, des Alouettes de Montréal
Gabriel Knapton, des Alouettes de Montréal (montrealalouettes.com)
le 02/11/2016 à 03:00 par Benoit Harbec

Vendredi, les Tiger-Cats de Hamilton recevaient les Eskimos d’Edmonton. Pour l’occasion, Zach Collaros effectuait un retour au poste de quart pour les Ticats, lui qui était blessé depuis quelques semaines.

Hamilton a d’abord pris les devants 10-0, suite à un touché au sol de CCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
lors du snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
.
.J. Gable et un placement de Brett Maher.

Les Eskimos ont ensuite pris le contrôle du match avec deux touchés de Derel Walker par la passe, un de Mike Reilly au sol et trois placements de Sean Whyte.

C’est finalement au quatrième quart que les Ticats ont repris vie. Terrence Toliver et Jeremiah Masoli ont marqué des touchés, mais Hamilton a manqué de temps. Les Eskimos (9-8) l’emportent 29-26 sur les Ticats (7-10).

Suite à la défaite de Hamilton, le Rouge et Noir d’Ottawa pouvait s’assurer du premier rang de l’est en battu les Blue Bombers de Winnipeg.

Le vétéran quart Henry Burris a accumulé des gains par la passe de 338 verges. Mossis Madu a gagné 125 verges au sol et a marqué un touché. Les secondeurs Taylor Reed (12 plaqués) et Damaso Munoz (10 plaqués et un sac) ont fait mal à l’attaque des Bombers (10-7) et Ottawa l’emporte (8-8-1) l’emporte 23-10.

Avait lieu cette semaine le dernier match à être présenté au Mosaic Stadium. (Les Roughriders de la Saskatchewan jouent sur la route la semaine prochaine et sont exclus des séries éliminatoires.)

L’histoire du Mosaic Stadium (connu pour la majeure partie de son existence comme étant Taylor Field) remonte à 1910. À l’époque, il s’agissait d’un simple parc, auquel ont été ajoutées au fil des ans des estrades, pour en faire aujourd’hui le stade de 32 848 places qu’il est. Mais le temps a passé et il est temps pour les Roughriders de déménager dans un nouveau Mosaic Stadium, eux qui y jouaient depuis leur fondation, également en 1910.

Malheureusement, les hommes en vert n’ont pas été à la hauteur de l’occasion. Seul le botteur Tyler Crapigna a réussi deux placements. Du côté des visiteurs, les Lions de la Colombie-Britannique, Jeremiah Johnson, Emmanuel Arceneaux et Terrell Sinkfield ont marqué des touchés et les Lions (11-6) l’emportent 24-6 sur les Roughriders (5-12). Avec une seule semaine à faire, la Colombie-Britannique prend une option sur le deuxième rang de l’ouest.

Finalement, dimanche, les Stampeders de Calgary tentaient de remporter une 16e victoire, pour égaliser le record des Eskimos d’Edmonton, datant de 1989. Pour l’occasion, ils rendaient visite aux Alouettes, à Montréal.

Les Stamps ont pris les devants 5-0 au premier quart, suite à un placement de Rene Parades et un touché de sûreté. Les Montréalais sont ensuite revenus dans le match avec un touché au sol de Brandon Rutley et un par la passe de Tiquan Underwood. Ce dernier a capté une passe de Rakeem Cato, venu en relève à Vernon Adams Jr., blessé.

Boris Bede a complété la marque pour les Alouettes avec un placement.

Nik Lewis a connu une bonne performance contre son ancienne équipe avec des gains de 94 verges par la passe, ce qui lui a permis d’atteindre le plateau de 1000 pour une 10 saison. De son côté, l’ailier défensif Gabriel Knapton a réussi deux sacs du quart.

Les Alouettes (5-11) causent ainsi une surprise en empêchant les Stampeders (15-2-1) d’égaler le record de victoires, en l’emportant 17-8. Comme Calgary sera inactif pour la dernière semaine de la saison régulière, le record leur échappera.

Les Argonauts de Toronto bénéficiaient d’une semaine de congé.

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'ai une info pour vous. Nous allons gagner ce match. Je le garantis.  – Joe Namath, lors d'une conférence de presse précédent le Superbowl III

En VO :  I've got news for you. We're gonna win the game. I guarantee it. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !