Pétard mouillé pour le Senior DayFlorida Football Tour 2011 Episode 10 : Triste fin à Miami pour les Seniors de la promo 2011

Portrait de famille
Portrait de famille (Thomas Savoja, FA.com)
le 28/11/2011 à 01:45 par Thomas Savoja

La cérémonie des Senior
La cérémonie des Senior (Thomas Savoja, FA.com)
Nous sommes le vendredi juste après Thanksgiving. Aux Etats Unis, on appelle ce jour Black Friday et c’est traditionnellement un jour dédié au shopping puisque la plupart des enseignes réalisent des soldes monstres pour l’occasion. Autant le dire tout de suite j’ai une sainte horreur des soldes en général et il n’y a pas de raison que cela change pour le Black Friday mais si c’est pour décrocher quelques NCAA & NFL à moitié prix, cela vaut le coup de le tenter ! Bref, je décide donc de m’arrêter sur le chemin dans l’un des innombrables Malls dont l’Amérique a le secret. Ce phénomène des Malls est d’ailleurs assez édifiant car où que l’on aille dans le pays on retrouve ces grands centres commerciaux dont l’uniformité est aussi désespérante que le taux de graisse de la Junk food que j’ingurgite depuis deux semaines.

Bref, ayant désormais mes marques dans ces giga temples de la consommation je dégotte pas mal de matos et les Canes se taillent la part du lion. Normal nous sommes dans la banlieue de Miami et c’est la troisième rencontre à laquelle j’assiste alors naturellement je commence à m’y attacher ;-)

Concernant le Black Friday, oui il y a du monde et les places sont chères sur le parking mais j’ai tout de même l’impression qu’il y a moins de frénésie qu’en France à moins que ce ne soit une question d’espace vitale bien évidemment décuplé de ce côté de l’Atlantique.

It is all about the U !
It is all about the U ! (Thomas Savoja, FA.com)
Après un parcours minuté, j’arrive deux heures avant le coup d’envoie sur le parking du Sun Life Stadium. La section Blue n’est pas encore trop encombrée et je fais tout mon possible pour m’approcher de la porte B et de l’entrée Media. Lors de mon prochain trip, il faudra vraiment que je me fasse inviter à un Tailgate. Cette multitude de tentes aux couleurs vertes et oranges, ces odeurs de barbecue, cela me fait vraiment envie et je suis certain que certains fans seraient prêts à accueillir un photographe Frenchy en perdition ! Je retiens l’idée pour l’an prochain.

Le Senior Day est un jour particulier pour un joueur de College. Il s’agit de la dernière rencontre à domicile jouée sous les yeux de sa famille et surtout pour la plupart d’entre eux la dernière rencontre de Football qu’ils joueront de leur vie. Car le foot US a cela de surprenant qu’il n’y a pas vraiment de filière amateur et c’est un choc pour ces jeunes gens qui ont dédiés les dernières années de leur vie que d’interrompre ce sacerdoce aussi brutalement. C’est quelque chose qui est très bien raconté dans le livre « It never rains on Tiger Stadium » qui décrit la difficulté d’un joueur universitaire de décrocher du Football et de trouver une raison de vivre après sa carrière universitaire. Je conseille la lecture de ce roman pour tout fan de College Football et des LSU Tigers en particulier.

Mais revenons à nos moutons aujourd’hui les Hurricanes de Miami (6-5) reçoivent leurs rivaux de l’ACC les Golden Eagles de Boston College (4-7) pour une opposition entre deux équipes qui n’ont pas vraiment brillées cette saison. C’est également une opposition en termes de style entre les deux Université. D’un côté Miami, la sulfureuse université composée à 95% de joueurs africains-américains et de l’autre côté le College Catholique de BC et ses joueurs à grande majorité blancs caucasiens pour parler le langage politiquement correct américain.

Je ne m’attendais pas à une grande affluence mais là le stade est aux ¾ vide et cela nuit largement à l’ambiance. Avec l’expérience désormais je crois que rien ne vaut un stade plein pour apprécier le spectacle. Mes plus beaux souvenirs de Foot US se sont évidemment dans des stades à guichet fermé et ici à Miami, on en est malheureusement loin. OK c’est Thanksgiving, donc pas mal d’étudiants sont retournés dans leur famille mais là je m’attendais tout de même a mieux

Jacory Harris au supplice
Jacory Harris au supplice (Thomas Savoja, FA.com)
L’avant match débute par la cérémonie des Seniors. Ils sont appelés un par un sur la pelouse arrivant du Tunnel au travers un écran de fumée Blanche avant d’être congratulés par le coach Al Golden puis par leur famille venue les rejoindre sur la pelouse. Ils posent alors avec la mascotte des Hurricanes le fameux canard Sebastian ! C’est une cérémonie bien sympathique au cours de laquelle je m’amuse au milieu du terrain à tirer le portait de certains Senior avec leurs parents et amis.

Les choses sérieuses vont débuter et je ne voudrais pour rien au monde rater l’entrée des Hurricanes sur le terrain. Cette entrée baptisée « the smoke » est un must en NCAA. Malheureusement, je me suis placé au mauvais endroit croyant bien faire ma vue est bouchée par les arbitres et rate une partie du spectacle.

Je serais bref sur la rencontre tant la performance de Miami m’a déçue. Je ne sais pas si c’est l’émotion de ce dernier match qui les a perturbés mais les joueurs ne sont pas présents, ils n’ont pas l’air concernés à l’image de leur QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
vedette Jacory Harris qui lancera pas moins de 4 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dans la rencontre. Une véritable catastrophe pour clore une carrière universitaire et une tâche qui pourrait lui couter très chère pour ses futures ambitions NFL. Boston College n’en demandais pas temps. Et sans forcément être très impressionnants, les joueurs venus du Massachussetts sont réalistes et disciplinés à l’image de leur TE auteur de deux TD.

Les Eagles feront donc la course en tête de bout en bout pour l'emporter finalement 24-17 sans réelle contestation de la part des locaux.

A trois minutes de la fin de la rencontre je tombe en panne de batterie, une première pour moi qui suis toujours très vigilent sur la chose. Certainement un signe que je dois quitter le stade. De toute façon le match est plié et le dernier drive ne donnera rien.

Je quitte donc les Hurricanes avec une pointe de déception car j'attendais mieux des joueurs et du public pour cette dernière a la maison.

 

... chargement de la zone de commentaire ...

 On ne peut pas atteindre la perfection, mais en essayant de le faire, on peut accéder à l'excellence.  – Vince Lombardi

En VO :  Perfection is not attainable, but if we chase perfection we can catch excellence. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !