Le College Football pour les Nuls - Episode 1Un peu d'histoire

Le College Football pour les Nuls
Le College Football pour les Nuls (FA.com)
le 02/03/2013 à 17:27 par Thomas Savoja

Le College Football pour les Nuls

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la NCAA sans jamais avoir osé le demander

Le ballon de Yale v Princeton
Le ballon de Yale v Princeton (SI.com)

"Le Football n’est pas un sport de contact, c’est un sport de collision. La danse est un sport de contact" - Duffy Daugherty, Michigan State

"La seule qualification requise pour devenir homme de ligne c’est d’être gros et stupide. Pour être arrière, il suffit d’être stupide." - Knute Rockne, Notre Dame

“Messieurs, mieux vaut mourir jeune que de perdre la possession de ce ballon” Bear Bryant, Alabama

 

Le championnat NCAA de College Football peut parfois dérouter les novices par ses pratiques, ses règles, ses usages, son jargon et sa logique pas toujours intuitive ni lisible pour le premier venu.

Pour répondre à la demande de nombreux lecteurs, nous allons donc tenter de clarifier le fonctionnement du Football Américain universitaire et vous donner ainsi des clés pour mieux appréhender ce monde si particulier. Une fois que vous maitriserez ses mécanismes et que vous pourrez décrypter ses subtilités, je suis prêt à pariez que vous deviendrez accroc comme un certains nombre d’entre nous !

 

D’ici là, n’hésitez pas à réagir ou à poser des questions auxquelles nous n’aurions pas répondu, nous nous ferons le plaisir de compléter.

 

Un peu d’histoire

La genèse (1869 – 1920)

Rutgers v Princetown en 1869
Rutgers v Princetown en 1869 (Rutgers University)
Le Football américain est né à la fin du XIXème siècle dans les universités américaines puisque la première rencontre du genre a vu s’opposer le 6 Novembre 1869 l’Université de Rutgers à celle de Princetown. Pour la petite histoire Rutgers l’emporta 6 à 4 et même si les règles étaient encore très différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui (le ballon était rond et les équipes comptaient 25 joueurs), la rencontre reste unanimement considérée comme l’acte fondateur du College Football. Voilà pourquoi l’Université de Rutgers située dans le New Jersey à deux pas de la Big Apple revendique aujourd’hui le titre de « Berceau du College Football ».

A l’époque les collèges américains pratiquent encore le Rugby ainsi que des variantes de l’American Football mais c’est en 1876 que sous l’impulsion de son capitaine un certain Walter Camp l’université de Yale persuade ses consœurs de Harvard et Princetown de légiférer sur des règles claires et partagées qui différencieraient définitivement le Foot US du Rugby.

Ce nouveau sport devient rapidement populaire dans les milieux universitaires mais il est particulièrement dangereux. Entre 1890 et 1905 on ne comptera pas moins de 300 décès liés à la pratique du jeu. Le président Theodore Roosevelt doit même intervenir pour trouver une solution permettant de rendre le jeu plus sur. Comme les représentants des différentes universités ne peuvent ne se mettre d’accord, il est décidé de créer une organisation indépendante pour mettre de l’odre dans l’organisation du championnat et les règles du jeu : l’Intercollegiate Athletic Association of the United States voit ainsi le jour en 1906. Pour essayer d’ouvrir un peu le jeu et le rendre moins physique, l’IAAUS décide d’agrandir le terrain mais surtout d’autoriser les passes en avant. C’est en 1910 qu’elle est renommée en National Collegiate Athletic Association (NCAA).

Ces premières années du College Football sont dominées par les prestigieuses universités l’Ivy League à commencer par Yale qui aligne de 1890 à 1893 pas moins de 35 matchs sans prendre le moindre point. Yale décrochera la bagatelle de 11 titres de 1872 à 1919. Citons également Princetown qui outre le fait d’avoir joué dans le premier match officiel de l’histoire, a enchainé 59 saisons avec un record positif. Harvard ne fut pas en rester avec 7 titres sur cette période sous l’impulsion du meilleur jouer de cette époque le magicien Charlie Brickley.

 

Les années 1920

La décennie est marquée par la domination de Notre Dame qui décroche deux titres Nationaux sous l’égide de leur fameux Coach Knute Rockne. Rockne appréciait les joueurs compacts et rapides. Et l’équipe de 1924 est particulièrement emblématique de cette dynastie grâce à son célèbre quatuor les « Four Horsemen Backfield ».

L’équipe d’Illinois s’illustra également en décrochant deux titres en 1923 et 27 grâce à son « Fantôme Galopant », le mythique Red Grange. Les deux autres équipes dominantes de l’époque étant Alabama (25 et 26) et Cornell (21 et 22). Notons qu’un certain Marion Morrisson plus tard connu sous le nom de John Wayne a joué deux saisons en 1925 et 1926 sous le maillot d’USC.

En 1927, les poteaux qui étaient sur la ligne d’en-but sont reculés de 10 yards pour éviter les blessures.

 

Michigan v Illinois (1926)
Michigan v Illinois (1926)

 

Notre Dame v Navy (1928)
Notre Dame v Navy (1928)

 

Les années 1930

Pour faciliter le jeu de passe, la circonférence du ballon est réduite d’un pouce. L’Université du Minnesota décroche 3 titres de rang en 1935, 35 et 36 sous la houlette de leur coach Bernie Bierman adepte de l’attaque « Single Wing » exécutée à la perfection par le Tailback Pug Lund.

USC réussira ensuite deux saisons parfaites grâce à une énorme ligne offensive qui permet QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
très glamour Cotton Warburton de dérouler son jeu en toute tranquillité.

Le 30 Septembre 1939 marque la première diffusion télévisée d’un match de Football entre Fordham et Waybesburgh à New York.

 

Pitt v Minnesota (1934)
Pitt v Minnesota (1934)

 

USC v UCLA (1930)
USC v UCLA (1930)

 

Les années 1940

Dans les années 40, alors que l’Université du Minnesota est toujours dominante en 41 et 42, c’est l’équipe de l’Army qui prend logiquement la main, boostée par les nombreuses recrues liés à la seconde guerre mondiale. Son coach, Red Blaik introduit la spécialisation attaque défense en ne faisant entrer ses deux coureurs vedettes uniquement sur les phases offensives. Les cadets de West Points décrochent donc deux titres Nationaux en 44 et 45.

La décennie est d’ailleurs marquée par l’apparition de 17 nouvelles équipes qui joueront de 1942 à 45 sous l’égide d’académies militaires. On pourra citer Iowa Pre-Flight qui terminera #2 en 1943.

On notera également l’émergence des Wolverines de Michigan qui finiront ces dix années dans le Top 10 avec une belle série de 25 victoires de suite à domicile.

 

Navy v Army (1945)
Navy v Army (1945)

 

Michigan v Minnesota (1941)
Michigan v Minnesota (1941)

 

Les années 1950

C’est dans les années 50 que l’université d’Oklahoma a commencé à faire les gros titres. Les Sooners de Bill Wilkinson alignent 48 victoires sans défaites de 1953 à 1957 et 3 titres de champions à la clé, certainement la plus imposante dynastie de l’histoire. Coach Wilkinson invente sa féroce défense 5 2 qui bloque totalement les flancs aux coureurs adverses.

De façon comparable, un certain Woody Hayes va transformer Ohio State en un candidat régulier au titre de champion terminant #1 en 54 et 57.

En 1953 les poteaux sont significativement élargis permettant de faciliter la réussite des Field GoalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
.

 

Kentucky v Oklahoma (1951)
Kentucky v Oklahoma (1951)

 

Ohio State v Indiana (1952)
Ohio State v Indiana (1952)

 

Les années 1960

Dans des années 60 où tout sourit à l’Amérique, c’est l’équipe d’Alabama qui marque les esprits. Modelée par son coach mythique Bear Bryant, le Crimson Tide décroche 3 titres nationaux en 61, 64 et 65 avec comme QB un certain Joe « Broadway » Namath.

Les Troyans d’USC reviendront également sur le devant de la scène avec de gosses lignes offensive et des coureurs hors norme parmi lesquels OJ. Simpson décrochera le Heisman en 1968.

Comment ne pas mentionner l’année 62 si particulière du côté du Mississipi. Sur fond d’émeutes liées aux droits civils des afro-américains, les Rebels d’Ole Miss emmenés par Archie Manning (le père) signent une saison parfaite certainement éclipsée par les évènements douloureux qui se déroulaient en même temps sur le campus (pour plus d’info regarder le reportage d’ESPN « Ghost of Ole Miss » sur cette fameuse saison 62).

Enfin Texas et son coach Darrell K Royal, après plusieurs tentative infructueuses décroche la timbale une première fois en 1963 avant de récidiver en 69. Son coordinateur offensif Emory Bellard invente par la même occasion le Wishbone qui fera des ravages avec son alignement de 3 RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
.

 

Georgia v Alabama (1960)
Georgia v Alabama (1960)

 

Texas v Oklahoma (1962)
Texas v Oklahoma (1962)

 

Les années 1970

Les Sooners d’Oklahoma resteront l’équipe dominante de la décennie avec des coureurs de talent et de féroces défenseurs comme les frères Selmon. Ils décrochent deux titres de champion en 74 et 75 sous la direction de Barry Switzer. Mais Nebraska et Notre Dame leur contestent cette suprématie avec deux titres chacun sans oublier USC qui restera #1 pendant 21 semaines tout de même.

A noter que la « Spread » avec ses receveurs écartés fait son apparition dans le paysage footballistique par l’intermédiaire du coach de Portland State Mouse Davis.

 

Nebraska v Oklahoma (1971)
Nebraska v Oklahoma (1971)

 

Notre Dame v Texas (1978)
Notre Dame v Texas (1978)

 

Les années 1980

Ah les années 80, c’est à cette époque que j’ai commencé à suivre le College Football, j’en ai donc un souvenir ému. Comment ne pas citer l’émergence de l’université de Miami alias « the U » qui va truster 3 titres nationaux et imposer un style décomplexé qui déboussole le milieu conservateur du Football universitaire.

Penn State atteint également des sommets à cette époque avec son Coach Joe Paterno et son école de LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
. La fac réalise une série de 49 saisons d’affilée avec un record positif.

Que dire du record hallucinant de Barry Sanders à Oklahoma state : 238,9 yards de moyenne à la course par match : stupéfiant !

Dans une époque dominée par le jeu de course, la « spread » est remise au gout du jour dans la fac mormone de BYU qui produira une série de QB prolifiques tels Jim McMahon, Steve Young ou Ty Detmer.

 

Penn State v Miami (1987)
Penn State v Miami (1987)

 

Oklahoma v Miami (1988)
Oklahoma v Miami (1988)

 

Les années 1990

Dans cette décennie, les Cornhuskers de Nebraska signent 86% de victoires en 3 titres nationaux sous la houlette du grand Tom Osborne.

Mais « The U » continue à intimider ses adversaires dans le début des années 90 en produisant des défenseurs d’une grande férocité tels Ray Lewis, Warren Sapp ou Russel Maryland.

Leur duel avec les Seminoles de Florida State du coach Bobby Bowden restent des « Instant classics ».

En 1998 est créé le championnat BCS telles que nous le connaissions jusque la saison 2012.

 

Alabama v Florida (1992)
Alabama v Florida (1992)

 

Nebraska v Miami (1995)
Nebraska v Miami (1995)

 

Les années 2000

Urban Meyer invente la « spread option » et elle fait très mal aux défenses adverses permettant à Florida de glaner deux titres.

Même si elle fut entachées d’un certain nombre d’irrégularité, impossible de passer sous silence la résurgence des Trojans d’USC portée par leur coach Pete Carol qui produira 3 Heisman et deux titres nationaux.

Notons également la belle tenue d’université comme LSU ou Ohio State avec un titre chacun et de nombreux bowls BCS.

 

Oklahoma v Florida State (2001)
Oklahoma v Florida State (2001)

 

Florida v Ohio State (2007)
Florida v Ohio State (2007)

 

Prochain Episode : Le système universitaire américain

... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous jouez pour un Titre de Champion National, ce n'est pas la vie ou la mort, c'est encore plus important que ça.  – Duffy Daugherty, coach, Michigan State

En VO :  When you're playing for the National Championship, it's not a matter of life and death. It's more important than that. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !