San Francisco renverse Detroit dans un match spectaculaireSan Francisco 49ers 34 - 31 Detroit Lions

Purdy emmène les 49ers au Super Bowl au prix d'un comeback légendaire
Purdy emmène les 49ers au Super Bowl au prix d'un comeback légendaire (Thearon W. Henderson, Getty Images)
le 29/01/2024 à 11:30 par Rémy Lecomte

Les Lions, belle surprise de ces playoffs, se déplaçaient à San Francisco pour tenter d'arracher une première participation aux Super Bowl. Mais malgré une excellente première mi-temps, les Lions se sont inclinés d'une courte tête. Les Niners, au prix d'un comeback dont on se souviendra, arrachent une place au Super Bowl où ils tenteront de stopper Mahomes et les siens. Retour sur la rencontre.

Le fil du match  

Detroit sur un nuage 

La rencontre commence bien pour les visiteurs qui semblent marcher sur l'eau. Deux drives, deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
et un jeu au sol qui semble absolument invincible. Jameson Williams et Montgomery trouvent la endzone et Detroit s'enflamme. Entre temps, Moody rate son premier field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de la rencontre. C'est 0 - 14 à la fin du premier quart, gros coup de froid dans les travées du Levi's Stadium. 

Réaction fébrile des locaux 

L'entame du deuxième quart redonne un peu de baume au coeur des locaux, CMC trouve enfin la endzone et permet aux siens de revivre un peu dans cette rencontre. Mais la joie fût de courte durée avec une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
lancée par Purdy qui mènera à un touchdown de Gibbs sur le drive suivant. Le jeu au sol des Lions fait des ravages ! Mais le jeu aérien semble également mettre en difficulté l'une des meilleures défenses de la ligue. Les hommes de Dan Campbell continuent leur belle performance et ajoute 3 points pour rentrer aux vestiaires avec un score de 24 - 7 ! Le plus dur semble fait. 

Detroit, touché... coulé. 

Mais, comme souvent cette saison, Detroit s'effondre un peu dans le troisième quart temps et il faudra à peine 8 minutes aux Niners pour revenir à hauteur des visiteurs ! Un enchaînement terrible durant lequel les Lions rateront une quatrième tentative suite à un drop de Reynolds, subiront un big play d'Ayuk qui aurait dû être une interception, un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Gibbs et un nouveau touchdown de Christian McCaffrey. Une séquence catastrophique où les Lions ont commis des erreurs et ont joué de malchance. 

Qui vit par l'épée périra par l'épée

Les 49ers prennent la tête dès l'entame du quatrième dans une ambiance indescriptible. Dan Campbell s'est montré plus agressif que n'importe quel coach en quatrième tentative et a décidé de garder ce plan de jeu dimanche. Malheureusement, une tactique qui aura coûté cher aux Lions cette fois. Un nouvel échec en quatrième tentative à distance raisonnable de field goal rend la possession à Purdy qui réalise un drive tout en contrôle. Mitchell ponctue celui-ci avec une course de 3 yards et donne 10 points d'avance aux locaux à trois minutes du terme. La rencontre semble pliée. Une réaction rapide des Lions qui répondent avec un touchdown de Goff qui trouve Williams dans la endzone avec une minute à jouer. Mais l'onside kick est recouvert par les Niners qui filent vers le Super Bowl. Victoire, dans la douleur, 34 à 31 !

En bref 

Purdy n'a pas sorti le grand jeu et termine la rencontre avec un 20/31 pour 267 yards, un touchdown et une interception. Il ajoute 48 yards au sol en 5 portées. Des courses qui auront offert des premières tentatives décisives à des moments clés ! McCaffrey boucle la rencontre avec 90 yards en 20 portées et ajoute 4 réceptions pour 42 yards par les airs. La présence de Deebo Samuel, incertain avant le coup d'envoi, fut plus qu'importante. Le couteau suisse de l'attaque termine la rencontre avec 8 réceptions pour 89 yards. Soulignons les deux sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de Nick Bosa face à une des meilleurs lignes offensives de la ligue. 

En face, les Lions n'ont pas à rougir de leur performance offensive. Goff termine la rencontre avec un 25/41 pour 273 yards et un touchdown. Montgomery, Gibbs et Williams cumulent pas moins de 180 yards ensemble et terminent la rencontre avec un touchdown chacun. Sam LaPorta et St Brown terminent la rencontre avec respectivement 97 et 87 yards. Mais cela n'aura pas suffit. 

Un défi de taille 

Pour les Lions, le défi sera de garder la confiance après une défaite si cruelle. Le potentiel est là, l'équipe est jeune et tous les indicateurs sont au vert pour les Lions. Le manque de maturité et d'expérience aura peut-être coûté cher à la franchise de Détroit qui reviendra sans aucun doute défendre sa place en playoffs l'an prochain. 

Du côté des Niners, ils auront l'occasion de prendre leur revanche du Super Bowl de 2019 perdu face aux Chiefs de Mahomes. Un match qui s'annonce d'ores-et-déjà compliqué. Mais San Francisco dispose malgré tout des armes pour inquiéter ces redoutables Chiefs. Rendez-vous à Vegas dans deux semaines pour savoir qui soulèvera le trophée Lombardi. 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Hier, j'étais un quarterback noir qui se trouvait être un bon quaterback. Aujourd'hui, je suis un bon quarterback qui se trouve être noir.  – Doug Williams, QB des Redskins, le lendemain de sa victoire lors du Super Bowl XXII.

En VO :  Yesterday, I was a black quarterback who happens to be good. Today, I'm a good quarterback who happens to be black. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !