Preview Super Bowl LVIIIChiefs ou 49ers ?

L'Allegiant Stadium, un superbe terrain de jeu pour Mahomes et Purdy.
L'Allegiant Stadium, un superbe terrain de jeu pour Mahomes et Purdy. (Rémy Lecomte, Footballamericain.com)
le 11/02/2024 à 01:35 par Rémy Lecomte

Le grand jour est arrivé, le Super Bowl LVIII aura lieu durant la nuit de dimanche à lundi sur le coup de 00h30. Deux équipes que nous avons eu l'occasion de suivre durant la semaine. Mais une seule soulèvera le Lombardi Trophy. Qui de Mahomes ou Purdy pourra ajouter une bague à son palmarès ? Bref retour sur les éléments à suivre durant cette rencontre. 

Des Chiefs sereins 

La franchise de Kansas City dégage un sentiment de contrôle impressionnant cette semaine. L'expérience au Super Bowl donne sans doute un petit avantage aux champions de la conférence américaine. Un sentiment très comparable à celui ressenti lors des médias days des Patriots il y a quelques années. Une équipe rôdée, habituée de l'évènement avec des joueurs qui ne semblent pas très impressionnés par l'ampleur de l'évènement. 

En face, les 49ers n'en restent pas moins des professionnels capables de gérer une telle pression. Mais il est assez simple de ressentir un feeling différent. Une équipe qui, pour la plupart, découvre le Super Bowl. Certains cardes apportent une expérience mais il n'est pas toujours facile de rester indifférent face à tel cirque médiatique. 

Symbole de cette aisance des Chiefs, Andy Reid a semblé bien à son avantage durant toute la semaine alors qu'on a trouvé un Shanahan parfois peu à l'aise face aux questions des journalistes. Au petit jeu de l'expérience, il est clair que le duo Reid - Spag dispose d'un avantage non négligeable sur le coaching staff des 49ers qui n'est pourtant pas novice en la matière. 

Armada de stars 

Est-il réellement nécessaire de revenir sur la production offensive du duo Mahomes - Kelce ? Mahomes est à 68% de passes complétées donc 4 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
pour aucune interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
durant ces playoffs. Trois de ces TD vers un certain Travis Kelce. Le numéro 87 en est à 23 réceptions en playoffs cette année pour 262 yards. 

De la même manière, la CMC/Deebo dépendance des 49ers n'est plus à démontrer. Sans Deebo, l'attaque des Niners perd énormément en production comme le montre une statistique assez parlante : avec Deebo sur le terrains c'est plus de 7 yards par play, sans lui la moyenne chute à 5,5 yards. 

La bataille des lignes, mais pas que... 

Pour San Francisco, il sera primordial de mettre de la pression sur Mahomes et de forcer l'un ou l'autre sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
pour espérer contraindre l'adversaire au puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
. Ils devront également se méfier de son jeu au sol peu conventionnel qui fait des ravages depuis des années. Nick Bosa sera sans aucun doute l'homme à surveiller pour Kansas City. La ligne offensive des champions en titre n'est pas la plus performante mais s'est montrée plus qu'à son avantage dans les moments importants. Mais un autre élément sera à surveiller de près : la défense des Niners face aux screen passes. Aucune franchise ne produit autant que celle emmenée par Andy Reid et Pat Mahomes par le biais des écrans. Méfiance donc. 

Du côté défensif, les Chiefs devront compter sur un Chris Jones des grands soirs. Sous pression, Purdy perd énormément en efficacité alors que dans sa poche, il est létal et produit des statistiques hallucinantes. Nulle doute que la ligne offensive des 49ers sera mise à rude épreuve, mais emmenée par un Trent Williams en grande forme, elle est parfaitement capable de contenir les assauts adverses.

CMC... ou Pacheco ?

Certes, le fils d'Ed McCaffrey sort d'une saison absolument hallucinantes qui aurait pu lui offrir un MVP. Mais on parle trop peu du jeu au sol des Chiefs qui est bien plus redoutable qu'on ne l'imagine. Pacheco apporte une vraie étincelle de folie à cette attaque qui ne manque déjà pas de créativité. Méfiance, le jeu running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
pourrait être le facteur de cette rencontre en allant chercher des nombreux first downsFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.

En face, on sait que Christian McCaffrey produira tant au sol que par les airs et permettra à Purdy de souffler lorsque cela sera nécessaire. Difficile de stopper CMC, mais limiter sa production sera très important pour pouvoir déranger SF.

Les facteurs X 

Comme souvent, la rencontre se décidera sur un play qui fera tout basculer. Mais qui sera le joueur hors des spotlights qui pourra créer la différence. Toujours souriant à notre micro cette semaine, Colton McKivitz jouera un rôle décisif dans cette attaque. Sous la pression de la ligne défensive des Chiefs, il devra être au top pour permettre au plus célèbre des Mr Irrelevant de performer. 

D'un point de vue défensif, les regards seront tournés sur la production de Fred Warner. Mais c'est Dre Greenlaw qui pourrait bien sortir son épingle du jeu. Le très vif linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
sera peut-être la petite étincelle nécessaire pour mettre le feu aux poudres.

En face, en plus d'un Pacheco dont l'impact sur le jeu n'est plus à prouver, il sera très intéressant de voir le niveau de production de Rashee Rice derrière un Kelce qui enterre tous les records, toujours plus. Le rookie receveur a été encensé par son coach cette semaine et son implication dans le gameplan risque d'être conséquente. MVS pourrait également se montrer plus à son avantage grâce aux espaces ouverts par les cibles nommées précédemment à la manière d'un Aiyuk pour les Niners. 

Le douzième homme

Si au petit jeu de l'expérience, les Chiefs l'emportent. Dans les tribunes nul doute que les Niners seront soutenus d'un bout à l'autre de l'Allegiant Stadium. Les fans des champions en titre ont su donner de la voix cette semaine, cependant rien de comparable avec l'incroyable armada débarquant de San Francisco ces derniers jours. 

Et pour vous, quelle sera la clé de la rencontre ? 

... chargement de la zone de commentaire ...

 L'interview pré-draft la plus marquante que j'ai eu lors de mes 25 ans de carrière ? Russell Wilson. Et de loin.  – John Dorsey, GM des Chiefs

En VO :  The most impressive interview I've ever had in the last 25 years of doing this ? Russell Wilson. Wasn't even close. 

Citation réelle proposée par TD pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !