Wild Card Preview : Chargers @ Bengals

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Andy Dalton a mené les Bengals
Andy Dalton a mené les Bengals (Al Behrman)
le 04/01/2014 à 21:32 par Brice Lapeyre

Ce dimanche après midi, les Cincinnati Bengals reçoivent, dans leur antre du Paul Brown Stadium, les San Diego Chargers. Chaque franchise ayant pour objectif d’effacer les nombreux échecs subis en playoffs.
La pression devrait être forte dans la « Queen City », d’un côté la franchise l’Ohio, décrochant seulement la couronne de l’AFC Nord pour la 3ème fois en 10ans, éliminant au passage le champion en titre et à la recherche de leur première victoire en post saison depuis 1990. De l’autre la franchise californienne qui devra éviter le piège de la simple euphorie et du bonheur de la qualificaton in extremis, suite à une décision arbitrale controversée, et dont les fans sont privés de playoffs depuis 4 ans.

Un peu d’histoire…

Les Chargers dominent la série face aux Bengals, 19 victoires pour 13 défaites, même si lors de leur dernière rencontre le 1er décembre 2013, Cincinnati l’a emporté au Qualcomm Statdium 17-10.
San Diego retourne dans l’Ohio pour la première fois depuis l’infâme « Freezer Bowl » en 1981 et ses -23 °C qui les avaient vu perdre face aux locaux.

San Diego électrique en attaque

Tout c’est parfaitement enchainés dimanche dernier pour la franchise californienne. Baltimore et Miami ayant toutes deux chuté, la porte était grande ouverte pour les Chargers qui pouvaient valider leur billet pour les playoffs avec une victoire sur la pelouse de Kansas City. Ce fût chose faite, non sans mal et à la faveur d’un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
raté de Ryan Succop le kicker des Chiefs alors que le temps expirait.
Malgré tout la présence de San Diego en phase finale n’est pas illogique. Depuis l’arrivée de Mike McCoy, en provenance de Denver le printemps dernier, c’est toute l’attaque des Chargers qui a été ressuscitée !
Pour preuve, Phillip Rivers a porté son équipe en playoffs pour la 5ème fois en 10 ans, réalisant l’une de ses toutes meilleures saisons avec 4478 yards à la passe accompagnée de 32 TouchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
et seulement 11 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Avec au passage 69,5 % de ses passes complétées, meilleur taux de réussite en NFL et un QB rating de 105,5. Il a bien été aidé par la résurgence d’Antonio Gates, sa cible favorite avec 77 réceptions pour 872 yards et 4 TD, réalisant au passage sa meilleure saison depuis 2009, mais encore plus par l’émergence du Rookie Keenan Allen. Le receveur engrangeant 1046 yards en 71 réceptions pour 8 TD.
Le succès de l’attaque des éclairs est aussi a mettre au crédit d’un équilibre retrouvé entre le jeu au sol et le jeu de passe. Ryan Mathews le coureur maison réalise la meilleure saison de sa jeune carrière (4 ans) amassant 1255 yards accompagnés de 6 Touchdown au sol et grandement aidés par le « couteau suisse » Danny Woodhead, transfuge des Patriots, aussi précieux à la course (496 yards 2 TD) que dans le jeu aérien (605 yards 6 TD).
Avec des victoires à Denver, à Kansas City et Philadelphie, les Chargers sont a prendre au sérieux et pourrait récidiver dans l’Ohio !

Les Stats

Record en playoffs : 9v – 12d

Record en Wild card : 4v – 2d

Dernière apparition en playoffs : 17 janvier 2010 lors d’une défaite face aux Jets.

Dernière victoire en playoffs : 3 janvier 2009 face aux Colts.

Meilleur résultat en playoffs : défaite lors du Super Bowl XXIX en 1994 face aux 49ers.

Danny Woodhead toujours précieux avec 2 TD
Danny Woodhead toujours précieux avec 2 TD (Reed Hoffmann, AP Photo)

L’anecdote qui n’intéresse que moi

Après avoir enchainé 4 victoires de suite, les Chargers vont goûter de nouveau aux playoffs. Si la série se poursuit, et que les étoiles continuent à s’aligner, les Californiens pourraient bien soulever le trophée Lombardi à New York en février.
En effet, lors des quatre dernières saisons, le champion avait joué son match d’ouverture à Philadelphie. En septembre, San Diego débutait son championnat face aux Eagles. Les plus superstitieux ont déjà placé de l’argent sur les Chargers qui pointent à 75/1 chez les bookmakers de Las Vegas.

Cincinnati a les crocs

Tels Baltimore ou Pittsburgh les années précédentes, Cincinnati ne déroge pas à la tradition de l’AFC North en ayant été propulsé dans la cour des grands par sa défense. Si les Bengals s’appuient sur une défense de fer, les Chargers quant à eux se sont qualifiés grâce à une attaque dynamique. Si la défense ne contient pas un Rivers en grande forme, cela pourrait être une longue journée.
On peut faire confiance à Mike Zimmer pour donner du fil à retordre à San Diego.
Dans le sillage d’un Vontaze Brufict et de ses 171 plaquages cette saison, ou de Carlos Dunlap 7,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et 4,5 fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
ou encore Adam Jones et Dre Kirkpatrick et leurs 3 interceptions chacun, la défense se place 3ème meilleure unité de toute la NFL.
Avec 20 interceptions, 305,5 yards encaissés par match, seulement 32 % des 3èmetentatives converties et un ridicule 2,2 tentatives par match dans la Red Zone, l’unité défensive de Cincinnati paraît totalement en mesure de contenir et de ne pas perdre cette rencontre.
Lors de la précédente opposition, les Bengals avaient contenu les assauts de Rivers & cie, les empêchant même de pénétrer dans la Red Zone. Cependant San Diego n’a pas une attaque mono dimensionnelle, le ballon est souvent dans les airs (Top 5 en yards moyens à la passe), mais les Chargers portent beaucoup le ballon (Top 6 en tentatives au sol par match), il faudrait surveiller se secteur de jeu et voir comment la défense des Tigres s’adapte.

Les Stats

Record en playoffs : 5v – 11d

Record en Wild card : 1v – 5d

Dernière apparition en playoffs : 5 janvier 2013 lors d’une défaite face aux Texans.

Dernière victoire en playoffs : 6 janvier 1990 face aux Houston Oilers.

Meilleur résultat en playoffs : défaite lors du Super Bowl XXIII en 1988.

L’inconnu Andy Dalton

Cela peu paraître simple de retrouver un quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
comme joueur clef d’un match de playoffs, mais dans un certain sens il est le point central de l’équipe. Cela est encore plus vrai pour les Bengals et Andy Dalton leur quarterback.
Bien que l’équipe soit pleine de talent, que cela soit au sol avec le duo Benjarvus Green-Ellis (756 yards pour 7 TD) ou Giovanni Bernard (695 yards au sol pour 5TD et 514 yards à la passe pour 3 TD), ou dans les airs avec A.J. Green (1426 yards pour 11 TD) ou Marvin Jones (712 yards pour 10 TD), celui qui influence le plus le jeu est Andy Dalton.
Lors des 11 victoires, Dalton a complété 64 % de ses passes, avec un QB rating supérieur à 100 tout en lançant 27 Touchdowns et 11 interceptions.
Lors des 5 défaites, le pourcentage de réussite du joueur de 3ème année chute de 5 points. Le nombre de TD chute lui aussi à 6 pour 9 interceptions avec un QB rating de seulement 67,7.
Pour faire simple, le niveau de Dalton dicte celui des Bengals. S’il est dans un bon jour, les Bengals peuvent gagner le Super Bowl. S’il est dans un mauvais jour, cela pourrait être une fois de plus un petit tour et puis s’en va pour la troisième saison de suite.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Cincinnati 0 10 0 0 0 10
Los Angeles 7 0 10 10 0 27
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si votre fils vous rend fou, vous avez le choix entre lui apprendre à jouer Nose Tackle ou l'envoyer jouer sur l'autoroute. Ca revient au même au final.  – L'ancien défenseur et maintenant journaliste Bob Golic.

En VO :  If you're mad at your kid, you can either raise him to be a nose tackle or send him out to play on the freeway. It's about the same. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !