Les Saints au crible

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Drew Brees, un QB dans le Top 3 NFL
Drew Brees, un QB dans le Top 3 NFL (AP Photo)
le 02/01/2014 à 22:12 par Yanik Revel

Quelques jours avant le début des Playoffs NFL, FA.com poursuit sa revue des forces en présence avec l’analyse des franchises toujours en course. C’est au tour des Saints de la Nouvelle Orléans d’être examinés à la loupe.

 

Il aura fallu attendre la dernière journée de la phase régulière pour que les Saints assurent leur présence pour les phases éliminatoires. Longtemps envisagés comme des outsiders potentiels pour le Super Bowl, les Louisianais ont cependant perdu du crédit en fin de saison et la perte de la première place de la division les contraindra à jouer tous leurs matchs loin de leur Mercedes-Benz Superdome dans lequel ils excellent.

 

Le Parcours

Après une saison 2012 catastrophique, les Saints démarraient l’exercice 2013 sur les chapeaux de roues. Le retour sur la touche du head coach Sean Payton, suspendu l’an précédent suite au scandale du Bounty Gate, a pesé de tout son poids. A sa présence, s’ajoute l’arrivée dans le staff de Rob Ryan, chargé de remettre de l’ordre dans la plus mauvaise défense de la NFL, détentrice du triste record du grand nombre de yards concédés en une saison.

L’amalgame fonctionne vite et les victoires s’enchainent pendant les deux premiers tiers de la phase régulière. Les cinq derniers matchs se solderont par trois défaites et leur feront perdre la première place de la division au profit des Panthers de Caroline du Nord.    

Leur bilan final de 11-5 laisse encore de nombreuses interrogations sur leurs capacités. Parmi leurs victoires, peu ont été acquises face à des ténors hormis les Panthers et les 49ers. Lorsque des poids lourds se sont présentés sur leur chemin, la défaite à souvent été au rendez-vous comme face aux Patriots et surtout face au Seahawks qui ont infligé un cinglant 34-7 aux sudistes.

 

Les Forces

Le point fort et la pièce maitresse du jeu des Saints est son quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
, Drew Brees. Année après année, le vétéran confirme son exceptionnel talent et a passé pour la quatrième fois de sa carrière la barre des5000 yardslancés. Du coup, toute l’attaque en bénéficie et affiche des statistiques impressionnantes dans les airs. Quatrième attaque de la ligue en nombre de yards gagnés par matchs (339.4), l’équipe se hisse au second rang si l’on ne tient compte que des yards à la passe (307.4).

Principal artisan de ces chiffres impressionnants,  Brees est un QB d’exception capable de faire briller ses receveurs. Derrière sa principale cible TE Jimmy Graham, une bonne demi-douzaine de joueurs sont susceptibles de recevoir ses passes, ce qui rend la tâche ardue pour les défenses adverses.

 

Les Faiblesses

Si l’attaque aérienne excelle dans les airs, elle brille bien moins au sol. Sur cet aspect du jeu, les hommes de Payton se classent en 25èmeposition. Pas de coureur exceptionnel sur cette position que se disputent Mark Ingram et Pierre Thomas. Ce dernier ayant gagné la place de n°1, il est cependant souvent utilisé par de courtes passes.

Le jeu au sol pose un problème en attaque ainsi qu’en défense. Si l’équipe défensive a fait d’énorme progrès depuis l’arrivée de Rob Ryan, elle est beaucoup moins efficace contre la course que sur les passes et à ce niveau de compétition, toutes les équipes toujours en lice ont des running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
prêts à faire parler la poudre.     

 

La Forme actuelle

C’est le point d’interrogation. La mauvaise fin de saison des « back and gold » leur a couté le titre de la NFC South, et cette deuxième place est synonyme de déplacement tout au long des playoffs. Avec un bilan de 3-5 à l’extérieur et trois défaites subies sur les cinq derniers matchs, les phases finales ne s’annoncent pas rassurantes.

 

Les joueurs à suivre

Drew Brees en bien sûr la tête de liste. A 34 ans, le natif du Texas réalise une de ses meilleures saisons. Quarterback à l’ancienne, il ne court pas et reste dans la poche, comptant sur son bras d’une extraordinaire précision et d’une grande puissance. Sa connexion préférée est avec Jimmy Graham, un Tight End qui saisit de longues passes tel un wide receiverWide Receiver (WR)
ceux sont les receveurs écartés. Ils sont spécialisés dans les réceptions des passes très longues. Ils sont extrêmement rapide : 40 yards en 5 sec.
. Ses deux là sont à surveiller comme le lait sur le feu.

En défense, un des joueurs les plus spectaculaires est Cameron Jordan. Désormais à maturité, le Tackle réalise sa meilleure saison traduite par 12.5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
qui le classent en cinquième position des plaqueurs de QB.

Un autre joueur à suivre sera le kicker Shayne Graham. Mécontents des contre-performances de leur buteur attitré depuis 2008, Garrett Hartley, les Saints ont signé le 19 décembre dernier ce joueur qui n’avait pas convaincu les Browns et les Steelers cette saison. Espérons qu’il soit meilleur que son prédécesseur car dans des matchs à élimination directe, aucun point ne peut être oublié en route. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Philadelphia 0 7 7 10 0 24
New Orleans 0 6 14 6 0 26
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carriére, j'ai juste manqué de temps certaines fois.  – Bobby Lane

En VO :  I never really lost a game in my career, sometimes I just ran out of times. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !