Les Colts au criblePreview Playoffs 2014

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Andrew Luck en playoffs
Andrew Luck en playoffs (NFL)
le 03/01/2014 à 11:27 par Grégory Célerse

A la veille du premier match des playoffs entre les Colts d'Indianapolis et les Chiefs de Kansas City, FA.com passe en revue les forces en présence à travers une analyse des équipes en course. Aujourd'hui les Indianapolis Colts

La franchise de l'Indiana est définitevement maudite. Abonnée aux Wild cards depuis 1999, les Colts se sont qualifiés chaque année sauf en 2001 et 2011. Mais sur quatorze campagnes précédentes, les hommes du proprio Jim Irsay, ont été éliminés quatre fois en Wild cards, quatre fois en division, une fois en finale de conférence et enfin ont été les malheureux finalistes du Super Bowl XLIV en 2007 contre les New Orleans Saints. Alors que réserve ces playoffs ?

Le calendrier

Les Colts ont effectué un bon parcours ponctué de victoires intéressantes (contre les 49ers en Week 3 ou contre Seattle en Week 5). Mais aussi de défaite incroyable comme en Week 10 contre Saint-Louis 38 à 8 ! Autant dire que malgré une bonne fiche de 11-5, les Colts sont capables du pire comme du meilleur. A la décharge d'Indianapolis, son calendrier n'était pas évident.

Les forces

L'équipe dirigée par son jeune QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Andrew Luck (deuxième saison) a engrangé tout de même le troisième meilleur points net marqués dans l'AFC ex-æquo avec Cincinnati (125) derrière Denver mais devant New England ! La défense des Colts est un énorme point fort, puisque c'est l'escouade qui a le meilleur classement NFL (11ème en terme de sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
). 

Les faiblesses

Le jeu au sol est définitivement un boulet pour les leaders de l'AFC Sud. Classée 20ème sur 32, le jeu de course des Colts est assez mauvais. A la décharge d'Indianapolis, Trent Richardson a été échangé durant la saison est n'a pas réussi à amener du peps dans l'équipe. Donald Brown est prometteur mais encore jeune. Dans le jeu aérien et malgré Andrew Luck, les Colts se situent 17ème en passe et 18ème en réception. Pas de quoi inquiété des équipes comme Denver ou New England.

La forme actuelle

Les Colts sont plutôt en forme en ce mois de décembre avec sur cinq matchs, quatre victoires. Avec notamment une victoire sur ….Kansas City, qu'ils affrontent demain soir. Un petit avantage psychologique, c'est indéniable. Mais la vérité d'un match de saison régulière n'est pas celle d'un match de playoff.

Les ambitions

Difficile à estimer avec une équipe aussi volatile et aussi imprévisible. On peut dire, sans manquer de respect à la franchise de Jim Irsay, qu'elle bénéficie en règle générale d'une poule assez faible surtout cette saison (Tennessee, Jacksonville, Houston). Il va falloir voir ce que ces playoffs vont donner cette année. Mais avec des statistiques offensives aussi peu probantes, il y a peu de chance de voir Indianapolis à New York le 2 février.

Les top joueurs

Andrew Luck, le QB dans sa deuxième saison a plutôt bien géré son équipe même si l'équipe a de grosses lacunes. Luck a su se montrer leader et a dirigé ses hommes comme un vétéran. Il apprend encore mais a un avenir prometteur.

Robert Mathis. L'outside LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
des Colts est le leader en NFL dans la catégorie des sacks avec 19,5 dans la saison. 

TY Hilton, le WR de deuxième année est le leader en terme de réception avec une saison à plus de 1000 yards (1083 pour être précis).

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Indianapolis 7 3 21 14 0 45
Kansas City 10 21 10 3 0 44
... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous gagnez vous n'avez pas besoin d'ami. Quand vous perdez, vous n'en avez pas.  – Woody Hayes, coach, Ohio State

En VO :  When you're winning, you don't need friends. When you're losing, you don't have any. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !