Les Chargers au criblePreview Playoffs 2014

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Rivers et les Chargers en playoffs
Rivers et les Chargers en playoffs (San Diego Chargers)
le 04/01/2014 à 08:50 par Pierre-François Flores

H-14 avant le début des Playoffs NFL, FA.com passe en revue les forces en présence à travers une analyse des équipes encore en course. Nous poursuivons avec les San Diego Chargers.

Après une saison 2012 à 7-9 qui a sonné le glas de l'ère Norv Turner, les Chargers sont partis sur des nouvelles bases avec leur nouvel head coach et ex coordinateur offensif des Broncos, Mike McCoy. A l'arrivée une place en playoffs arrachée in extremis contre les Chiefs. Demain à 19h (Paris), ils se déplaceront dans l'Ohio pour y affronter les Cincinnati Bengals. Pas spécialement le genre de défi qui fait peur à Philip Rivers.

Le calendrier

9-7. On moque beaucoup la qualification des Chargers pour les playoffs vu les conditions. Mais il serait réducteur de la limiter à cette dernière journée. Les Bolts ont en effet eu le 2ème calendrier le plus dur des 12 qualifiés avec un Strength of Schedule de 49,6% (Saints 1er avec 51,6%) et ont eu le mérite de battre des grosses écuries comme en témoigne leur Strength of Victory monumental de 54,9% (2ème : Cincinnati avec 49,4% !). A leur tableau de chasse, ils peuvent fièrement accrocher les Broncos à Denver, les Chiefs (deux fois) et les Colts.

Les forces

Le jeu de passe est classé 4ème de la ligue avec 270,5 yards par match. A 32 ans et dans sa 10ème saison, Philip Rivers semble être serein et peut être aussi soulager d'avoir tourner la page Turner. Il réalise sa meilleure saison NFL avec 105,5 de rating et surtout près de 70% de passes complétées. Derrière une bonne ligne qui ne l'a laissé se faire sacker que 30 fois, Rivers a lancé pour 4478 yards pour 32 TD et seulement 11 INT.

Les faiblesses

La défense "airborne". Contre la passe, les Chargers est un gruyère avec le 29ème rang et près de 260 yards concédés par match. Elle gobe également très peu de ballon avec seulement 11 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
cette année. Le ratio entre pertes et gains de possession des Chargers n'est d'ailleurs que le 20ème de la ligue (-4).

La forme actuelle

Avec 4 victoires pour conclure la saison régulière, la forme et surtout le moral sont au beau fixe. Après un mois de novembre calamiteux (3 défaites de suite après leur bye weekBye week
journée de repos en NFL, soit celle forcée pendant la saison régulière, soit celle obtenue en se qualifiant directement pour le deuxième tour des playoffs.
), ils ont gagné 5 sur 6, leur seule défaite ayant été subie à domicile contre les ... Bengals, 17-10.

Les ambitions

Elles vont certainement évoluer match après match. Vu le chantier entamé par coach McCoy cette saison, la qualification est déjà une victoire. Un succès dans l'Ohio serait formidable et le contrat serait plus que rempli. Mais après ? Gagner à Mile High ? Les Bolts l'ont déjà fait cette année alors pourquoi pas. C'est réellement sans aucune pression de Rivers, Gates & Co. abordent ces playoffs.

Les top joueurs

Nous ne reviendrons pas sur Rivers qui est la clé de voute de l'attaque. Mais n'oublions pas qu'il faut des receveurs de l'autre côté de la passe. Le vétéran Antonio Gates (11 saisons) a encore capté 77 ballons pour 876 yards, il n'est plus qu'à 807 yards des 10000 en carrière.
Le receveur phare cette saison est l'excellent rookie Keenan Allen qui dépasse les 1000 yards pour sa première saison (8 TD).
Au sol, si l'équipe n'est que 13ème Ryan Mathews a gagné 1255 yards et marqué 6 TD. Il est également sûr avec seulement 2 fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
commis dont un perdu. On n'oubliera pas non plus Danny Woodhead. Le transfuge des Patriots compile plus de 1000 yards avec ses courses et ses réceptions. Il a également établi un record personnel avec 8 TD.
En défense, Eric Weddle est le meilleur plaqueur de son équipe avec 115 tackles. Vous me direz, ce n'est pas vraiment une bonne chose quand le meilleur plaqueur est un safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Cincinnati 0 10 0 0 0 10
Los Angeles 7 0 10 10 0 27
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'ai une info pour vous. Nous allons gagner ce match. Je le garantis.  – Joe Namath, lors d'une conférence de presse précédent le Superbowl III

En VO :  I've got news for you. We're gonna win the game. I guarantee it. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !