NFL 2019 - Le Match de la SemaineSemaine 12

NFL 2019
NFL 2019
le 23/11/2019 à 06:10 par Blaise Collin

Pour fêter la centième saison de la NFL, FA inaugure une nouvelle rubrique : le Match de la Semaine. 

Chaque semaine, FA choisira une rencontre d'importance, soit-elle une lutte pour la première place d'une division, un bras de fer pour la suprématie dans une conférence, une bataille pour atteindre les playoffs, ou une rivalité.

La semaine dernière...

Les Baltimore Ravens ont balayé les Houston Texans. FA avait prévu la victoire des hommes de John Harbaugh mais pas la déroute de celles de Bill O'Brien.

Semaine 12

Green Bay Packers (8-2) @ San Francisco 49ers (9-1)

L'enjeu

Les deux équipes mènent leurs divisions d'une courte tête : Green Bay devant les Minnesota Vikings (8-2) dans la NFC North et San Francisco devant les Seattle Seahawks (8-2) dans la NFC West. Alors que l'on aborde le dernier tiers de la saison régulière, les deux adversaires du jour essaieront donc de conserver leurs suprématies respectives, de se positionner dans la course au playoff et d'y obtenir l'avantage du terrain.  

Les adversaires

On a déjà parlé des Packers ici et ici et des Niners  et .

Pas grand chose de neuf donc du côté des rosters avec QB Jimmy Garoppolo ((218/317, 2478 yards, 18 TD, 10 INT / 10 courses, 31 yards, 1 TD) contre QB Aaron Rodgers (225/347, 2718 yards, 17 TD, 2 INT) et un avantage statistique au vétéran de Green Bay, notamment au chapitre des interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
.

Dans le backfield, San Francisco pourrait être privé de RB Matt Breida (109 courses, 542 yards, 1 TD / 16 réceptions, 110 yards, 1 TD), blessé à la cheville, et comptera sur le duo RB Tevin Coleman (104 courses, 409 yards, 5 TD, 17 réceptions, 154 yards, 1 TD) et RB Raheem Mostert (67 courses, 348 yards, 1 TD / 7 réceptions, 89 yards, 1 TD) tandis que GB s'appuiera surtout sur RB Aaron Jones (135 courses, 589 yards, 11 TD 35 réceptions, 354 yards, 3 TD) avec RB Jamaal Williams (65 courses, 291 yards, 1 TD / 25 réceptions, 166 yards, 5 TD) en backup. Là encore, l'avantage va aux Packers.

Avec les absences potentielles de TE George Kittle (46 réceptions, 541 yards, 2 TD), WR Deebo Samuel (38 réceptions, 473 yards, 1 TD / 5 courses, 37 yards, 1 TD) et WR Emmanuel Sanders (16 réceptions, 194 yards, 2 TD), respectivement blessés au genou, à l'épaule et aux côtes, les airs seront contrôlés par WR Kendrick Bourne (19 réceptions, 231 yards, 3 TD) et WR Marquise Goodwin (12 réceptions, 186 yards, 1 TD) qui augmenteront sérieusement leur temps de jeu de la saison. Moins de casse chez les Packers qui pourront bénéficier de tout leur corps de receveurs et notamment WR Davante Adams (39 réceptions, 537 yards) et WR Jimmy Graham (27 réceptions, 310 yards, 3 TD). Difficile de ne pas, à nouveau, donner l'avantage aux visiteurs dans ce secteur.

En défense, les 49ers seront sans DE Dee Ford (14 placages, 6 TFL, 6.5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
) mais tout le reste de leur terrifiante ligne défensive sera au rendez-vous avec DE DeForest Buckner (40 placages, 6 TFL, 5 sacks), DE Arik Armstead (33 placages, 9 TFL, 8 sacks) et DE Nick Bosa (32 placages, 13 TFL, 7 sacks). LB Fred Warner (70 placages, 5 TFL, 2 sacks, 4 passes défendues) nettoiera les restes au second niveau et CB Richard Sherman (38 placages, 10 passes défendues, 3 INT, 1 TD) protègera les lignes arrières.

Chez les Packers, LB Blake Martinez (102 placages, 3 TFL, 1 sack) est une machine à plaquer (2ème de la ligue), LB Preston Smith (41 placages, 9 TFL, 10 sacks) est une machine à sacker (4ème de la ligue) et LB Za'Darius Smith (34 placages, 8 TFL, 8.5 sacks) n'est pas loin derrière (7ème de NFL au sack). Le secondaire, quant à lui, est laissé aux bons soins de S Adrian Amos (53 placages 1 TFL, 5 passes défendues) et la paire CB Kevin King (47 placages, 2 TFL, 11 passes défendues, 3 INT) et CB Jaire Alexander (36 placages, 1 TFL, 12 passes défendues, 1 INT).

Las Vegas

Les Niners sont favoris de 3 points.

Over/Under : 47.5 points

Le match

Le Head Coach de Green Bay, Matt LaFleur, et le coordinateur défensif de SF, Robert Saleh, étaient colocataires à Central Michigan quand ils étaient tous les deux assistants dans le coaching staff des Chippewas. Matt LaFLeur a aussi travaillé sous les ordres de Kyle Shanahan, le HC des 49ers, à Houston, Washington et Cleveland. Mike LaFleur, son frère, est le coordinateur du jeu de passe des Niners. Kyle Shanahan, quant à lui, a servi de coordinateur offensif à Mike Pettine, le coordinateur défensif de GB, lorsque ce dernier était aux commandes à Cleveland. De là à faire de cette confrontation entre les deux leaders de division de la conférence NFC, il n'y a qu'un pas.

Toute cette camaraderie et amitié n'aura guère le droit de cité pendant les trois heures du primetime de dimanche soir. Et on s'intéressera surtout à la performance des quarterbacks : Jimmy Garoppolo sera-t-il capable de ne pas distribuer des ballons à l'adversaire ? Aaron Rodgers passera-t-il la majorité de la soirée le nez dans le gazon ?

La défense de SF est toujours deuxième de la ligue (253 yards et 15.5 points par match) et est bien plus efficace que celle de GB (385 yards et 20.5 points par match). C'est également le cas de l'attaque, celle des Niners (387 yards et 29.5 points par match) est dans le Top 5 de la NFL tandis que celle des Packers (356 yards et 25 points par match) est dans le milieu du classement.

Compte tenu des blessures qui affectent les 49ers, ces statistiques ne devraient pas se matérialiser sur le terrain, en tout cas pas en attaque. Sans Matt Breida pour porter la balle et George Kittle pour bloquer, le jeu au sol de SF est devenu pédestre au mieux. Même si la défense au sol des Packers (25ème de NFL) n'arrête personne, cela met tout de même davantage de responsabilités sur les épaules de Jimmy GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
, lequel à une fâcheuse tendance à se faire intercepter mais est aussi capable de passer pour 400 yards et n'aura pas à disposition ses cibles favorites.

En face, Aaron Rodgers est plus prudent avec la balle mais son match à distance avec Richard Sherman sera à suivre de près. Tout comme la faculté de sa ligne offensive à empêcher la marée humaine de la D-line de SF à venir lui titiller les épaulières.

Les Niners sont à domicile avec la deuxième meilleure défense de la ligue mais ils auront en face d'eux le meilleur quarterback qu'ils auront eu à affronter jusqu'ici. La dernière fois qu'une rencontre similaire s'est produite, Russell Wilson et les Seattle Seahawks se sont imposés au Levi Stadium (24-27 OT). Les Packers bénéficient également d'une semaine de repos supplémentaire.

Les trois points donnés par Las Vegas à SF correspondent à l'avantage du terrain, statistiquement calculé à cette valeur. Autrement dit, les équipes sont de valeur égale sur terrain neutre et les Packers seraient favoris si le match se jouait à Lambeau Field. Le match se jouera tout autant à l'infirmerie que sur la pelouse. Si les Niners sont effectivement privés de leurs armes offensives, Green Bay pourrait en profiter pour repartir de Californie avec une neuvième victoire cette saison et prendre le tie-breaker sur SF en cas d'affrontement en play-offs en janvier. Si, en revanche, San Francisco bénéficie de la majorité de son roster en attaque, une dixième victoire en 2019 se profile pour eux.

La prédiction

Niners 24 - 26 Packers

... chargement de la zone de commentaire ...

 Il n'y a pas d'autres options pour jouer en NFL qu'avoir de la chance et avoir réussi une bonne carrière universitaire  – Donte Hall

En VO :  There is no formula to making it to the NFL other than good fortune and and playing well in college. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !