Bataille dans la Baie – Regard croisé Niners/RaidersSemaine 10

Niners vs Raiders
Niners vs Raiders (Jed Jacobsohn, Getty Images)
le 16/11/2018 à 05:11 par Blaise Collin

Pour la saison 2018 de NFL, FA vous propose une plongée dans la Baie de San Francisco et un regard croisé sur les deux équipes NFL de Californie du Nord : San Francisco 49ers et Oakland Raiders. Retour sur la Semaine 10 !

SF s'éteint sous les lumières du Monday Night

Il s'en est fallu de peu. Une petite minute. Ou une dernière passe mieux ajustée. Pour son second match de NFL, QB Nick Mullens  (27/39, 250 yards, 1 TD, 2 INT) n'a pas répété l'exploit de la semaine précédente et les San Francisco 49ers se sont inclinés à la maison contre les New York Giants (23-27).

Devant les caméras du Monday Night FootballMNF
« Monday Night Football », match en prime time du lundi soir.
d'ESPN, ce sont les Giants qui ont entamé le match. Une première passe non-réceptionnée de WR Odell Beckham Jr. (4 réceptions, 73 yards, 2 TD) a avorté le drive des visiteurs. Le receveur star, malgré ce mauvais départ et seulement quatre réceptions sur onze passes, se montrera instrumental dans la victoire des siens avec deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
.

Mais en attendant que QB Eli Manning (19/31, 188 yards, 3 TD) ne lui lance deux de ses trois passes de TD, c'est San Francisco qui a ouvert les hostilités avec un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
[3-0]. Odell Beckham Jr. frappera une première fois en fin de premier quart temps pour donner l'avantage aux NYG, profitant de la première interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de la soirée de Nick Mullens [3-7].

Les Niners ont immédiatement répondu aux Giants avec deux grosses réceptions de TE George Kittle (9 réceptions, 83 yards) et un TD à la course de RB Matt Breida (17 courses, 101 yards, 1 TD / 3 réceptions, 31 yards, 1 TD) [10-7]. En l'absence de RB Raheem Mostert, blessé, Matt Breida a porté la majorité du fardeau au sol de SF et a sur-performé son homologue RB Saquon Barkley (20 courses, 67 yards / 4 réceptions, 33 yards).

Dans un match peu discipliné (8 pénalités pour 78 yards côté Giants, 10 pénalités pour 97 yards côté Niners), les locaux ont facilité la tâche à leurs adversaires avec un facemask sur Saquon Barkley puis une interférence de passe sur Odell Beckham Jr. qui ont permis à NYG d'égaliser juste au-delà du "2-minute warning" [10-10]. Qu'à cela ne tienne, le 49ers ont alors remonté le terrain pour reprendre l'avantage juste avant la pause [13-10].

Et, sur le premier drive de SF après la mi-temps, Matt Breida a signé son second TD de la soirée, sur passe de Nick Mullens  cette fois, pour donner plus d'ampleur au score [20-10].

Répit de courte durée puisque, sur l'engagement suivant, le coup de pied de P Bradley Pinion a été retourné pour 51 yards par Corey Coleman (1 réception, 11 yards), ce qui a mis les Giants dans une situation favorable pour débuter leur drive. Quatre jeux plus tard, Odell Beckham Jr. marquait, lui aussi, son second TD de la partie et NYG recollait au score [20-17].

On attendait la réaction des Niners mais ils ont été contraints à punter et se sont fait remonter au score sur le drive suivant des Giants [20-20]. Et, sur le tout premier jeu du dernier quart temps, une balle mal réceptionnée par WR Marquise Goodwin (4 réceptions, 69 yards) a atterri dans les mains de LB B.J. Goodson pour redonner la possession aux Giants. Ceux-ci n'ont pas profité de l'aubaine et les deux équipes ont échangé des puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
jusqu'à ce que SF s'approche suffisamment près de l'en-but de NYG pour aggraver le score sur field goal [23-20].

Avec moins de trois minutes à jouer, Eli Manning, bien aidé par deux pénalités de SF, a orchestré le drive de la victoire en neuf jeux et soixante quinze yards, drive conclu par WR Sterling Shepard (1 course, 27 yards / 2 réceptions, 9 yards, 1 TD) dans l'en-but des 49ers [23-27].

Les Niners auront la dernière possession de balle et parviendront à atteindre les portes de la zone rouge des Giants mais, à cours de temps mort, ils seront pressés par le temps et échoueront sur la dernière passe de Nick Mullens, trop haute pour WR Kendrick Bourne (4 réceptions, 33 yards).

Au final, malgré une domination statistique en attaque, les 49ers s'inclinent, en partie la faute à deux interceptions de Nick Mullens dont la lune de miel n'aura duré qu'une petite semaine. 

Oakland toujours inefficace

Les statistiques peuvent parfois mentir et cette huitième défaite de la saison des Oakland Raiders en est bien la preuve. Sur la feuille de stats, les Raiders et leurs invités du jour, les Los Angeles Chargers, ont chacun produit seize premiers downs, une centaine de yards au sol (114 pour Oakland, 113 pour LAC), un peu plus de deux cent yards dans les airs (222 pour LAC, 203 pour Oakland), une balle perdue (un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
pour Oakland, une interception pour LAC), six pénalités (55 yards pour Oakland, 70 yards pour LAC) et se sont partagés à peu près équitablement le temps de jeu (31:10 pour Oakland, 28:50 pour LAC). Et pourtant, les visiteurs se sont imposés de deux touchdowns (20-6).

La différence ? La mauvaise habitude des Raiders de laisser la ligne défensive adverse prendre ses aises dans son backfield : 6.5 TFL dont 4 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et 9 QB hits pour LAC contre 3 TFL dont 1 sack et 6 QB hits pour Oakland. A moins d'avoir un jeu au sol dévastateur (ce que les Raiders n'ont pas), il est relativement compliqué de gagner des matchs lorsque le quarterback mange la poussière pendant la moitié du match.

La rencontre avait pourtant presque commencé idéalement pour les Raiders qui ont maintenu leur premier drive en vie grâce à une feinte de punt et une course de 42 yards de P Johnny Townsend (1 course, 42 yards). Deux séries plus tard, Oakland s'est retrouvé aux portes de l'en-but des Chargers avec une quatrième tentative à un petit yard du Saint Graal. Mais WR Dwayne Harris (1 réception, 0 yard) n'est pas parvenu à convertir en points la passe de QB Derek Carr (24/37, 243 yards) et les Raiders sont restés muets au tableau d'affichage.

Ce ne fut que partie remise puisque Oakland a débloqué son compteur sur son drive suivant [3-0]. Puis Derek Carr s'est fait sacké sur le troisième drive et perdu le ballon, ce qui a permis aux Chargers de revenir au score [3-3].

Un nouveau sack a éteint le quatrième drive des Raiders et QB Philip Rivers (18/26, 223 yards, 2 TD, 1 INT) a trouvé WR Keenan Allen (6 réceptions, 57 yards, 1 TD) dans la end-zone d'Oakland pour donner l'avantage aux visiteurs juste avant la mi-temps [3-10].

De retour des vestiaires, le quarterback vétéran a encore frappé, cette fois en connectant pour 66 yards et un touchdown avec RB Melvin Gordon (18 courses, 93 yards / 5 réceptions, 72 yards, 1 TD) [3-17]. Le coureur/receveur des Chargers a été le bourreau des Raiders, avec 49% de la production offensive de son équipe (82% au sol et 32% dans les airs).

Malgré une attaque aérienne bien distribuée (et cinq receveurs avec au moins 30 yards), les Oakland Raiders ne sont pas parvenus à inquiéter les Chargers et n'ont pas dépassé leur propre ligne des 40 yards sur leurs deux drives suivants. La faute sans doute à un jeu de course limité à une soixantaine de yards par RB Doug Martin (15 courses, 61 yards), puisqu'environ un tiers de la production au sol a été l'oeuvre du punter...

Les deux équipes ont alors échangé deux field goals [6-20] et les Raiders ont encore échoué sur quatrième tentative dans la red-zone de LAC pour s'incliner sans avoir jamais été dangereux dans la rencontre.

Bilan

San Francisco 49ers : 2V - 8D

Prochain match : repos

Oakland Raiders : 1V - 8D

Prochain match : à Arizona Cardinals

... chargement de la zone de commentaire ...

 Montrez moi un perdant méritant, et je vous montrerez un perdant.  – Vince Lombardi

En VO :  Show me a good loser, and I'll show you a loser. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !