NFL 2020Semaine 12

NFL 2020
NFL 2020 (Pickswise)
le 03/12/2020 à 16:50 par Blaise Collin

Pour ce qui restera officiellement comme « l’année du COVID-19 », FA examine la saison 2020 équipe par équipe.

AFC North

Pittsburgh Steelers (11-0)

Pittsburgh – Baltimore : 19 - 14

Les Pittsburgh Steelers ont résisté à une vaillante mais diminuée équipe de Baltimore pour rester invaincus après onze matchs. CB Joe Haden (2 placages, 1 INT, 1 TD) a ouvert le score sur une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
en milieu de premier quart temps et les Steelers ont assuré leur victoire sur une passe de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de QB Ben Roethlisberger (36/51, 266 yards, 1 TD, 1 INT) pour WR JuJu Smith-Schuster (8 réceptions, 37 yards, 1 TD) en début de dernier quart temps. Pittsburgh s’est montré peu inspiré dans la zone rouge adverse, laissant quinze points sur le carreau. Cela n’a néanmoins pas porté à conséquence contre une équipe A’ des Ravens.

Cleveland Browns (8-3)

Jacksonville - Cleveland : 25 - 27

Cleveland est reparti de Jacksonville avec une courte victoire qui a mis longtemps à se dessiner. Il a fallu attendre le début du dernier quart temps pour que RB Nick Chubb (19 courses, 144 yards, 1 TD / 3 réceptions, 32 yards) ne mette définitivement les Browns devant au tableau d'affichage. Les visiteurs menaient de peu à la mi-temps (17-13) grâce notamment à la seconde passe de touchdown de QB Baker Mayfield (19/29, 258 yards, 2 TD). Cleveland s'accroche à la deuxième place de l'AFC North et est plus que jamais en course pour les playoffs.

Baltimore Ravens (6-5)

Pittsburgh – Baltimore : 19 - 14

Baltimore est passé proche de l’exploit à Pittsburgh en ne concédant qu’une courte défaite malgré l’absence de nombreux titulaires pour cause d’épidémie de COVID-19, dont QB Lamar Jackson, RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Mark Ingram et RB J.K. Dobbins. Par trois fois, la défense des Ravens a préservé son en-but inviolé alors que les Steelers étaient à moins de dix yards : une interception et deux field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
en première mi-temps ont permis aux visiteurs d’atteindre la pause avec un faible retard (7-12). QB Robert Griffin (7/12, 33 yards, 1 INT / 7 courses, 68 yards) n’a pas apporté le jus nécessaire à l’attaque et l’entrée de QB Trace McSorley (2/6, 77 yards, 1 TD / 3 courses, 16 yards) n’a pas changé la donne malgré une longue passe de touchdown pour WR Marquise Brown (4 réceptions, 85 yards, 1 TD). Les Playoffs s’éloignent pour les champions 2019 de l’AFC North.

 

Cincinnati Bengals (2-8-1)

Cincinnati – New York Giants : 17 - 19

Une semaine après avoir perdu QB Joe Burrow à Washington, Cincinnati s'est incliné à la maison contre les New York Giants sous la direction de QB Brandon Allen (17/29, 136 yards, 1 TD, 1 INT). Le résultat pour les Bengals ? Seulement 155 yards de production offensive contre près de 400 yards à leurs adversaires. C'est neuf yards de moins que leurs 164 yards en retour de kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
, dont 103 yards, et un touchdown, par S 
Brandon Wilson (3 placages, 3 KR, 138 yards, 1 TD).

AFC South

Tennessee Titans (8-3)

Indianapolis – Tennessee : 26 - 45

Tennessee s'est largement appuyé sur RB Derrick Henry (27 courses, 178 yards, 3 TD) pour s'imposer à Indianapolis et récupérer la première place de l'AFC South. Le coureur des Titans a marqué trois des cinq touchdowns de son équipe en première mi-temps (35-14). WR A.J. Brown (4 réceptions, 98 yards, 2 TD) en a rajouté un sixième, son second de la journée, en fin de rencontre pour enfoncer un peu plus le clou.

Indianapolis Colts (7-4)

Indianapolis – Tennessee : 26 - 45

Indianapolis s'est fait fesser à domicile contre son rival direct de l'AFC South. Cincy a concédé 449 yards, quasiment également répartis entre le sol (229) et les airs (220). QB Philip Rivers (24/42, 295 yards, 2 TD, 1 INT) et son groupe de receveurs n'ont pas eu de quoi répondre à Tennessee, l'a faute notamment à un jeu de courses qui n'a produit que 56 yards.

Houston Texans (4-7)

Detroit - Houston : 25 - 41

DE J.J. Watt (4 placages, 1 INT, 1 TD) a enregistré son sixième touchdown en carrière sur une interception au premier quarte temps du déplacement de Houston à Detroit et les Lions ont facilement dominé le premier match du weekend de Thanksgiving. Avec ses 100 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, il devient seulement le troisième joueur de NFL (Jason Taylor et Julius Pepper) à avoir au moins 100 sacks et 6 TD en carrière. QB 
Deshaun Watson (17/25, 318 yards, 4 TD / 8 courses, 24 yards) a eu une bonne journée également pour les visiteurs qui ont pris l'avantage avant la mi-temps (23-14) puis le large après la pause. 

Jacksonville Jaguars (1-10)

Jacksonville - Cleveland : 25 - 27

Jacksonville a subi sa dixième défaite de rang et viré son manager général Dave Caldwell. Les Jaguars ont manqué une conversion à deux points qui aurait potentiellement pu envoyer le match en prolongation. Pour ce match, ils avaient choisi de recourir à QB Mike Glennon (20/35, 235 yards, 2 TD) après les difficultés de QB Jake Luton les trois précédentes semaines. Mais, même avec une feuille de statistiques honorable, le changement n'a pas produit l'électrochoc espéré. Ce sera peut-être pour le déplacement à Minnesota...

AFC East

Buffalo Bills (8-3)

Buffalo – Los Angeles Chargers : 27 - 17

Trois pertes de balle consécutives au quatrième quart temps (fumble, fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
et interception) n'ont pas empêché Buffalo de s'imposer contre Los Angeles. Les Bills n'ont jamais été menés au score et possédaient dix points d'avance à l'entame du dernier quart temps (24-14), points dont ils ont conservé l'avantage jusqu'à la fin du match. La défense a fait plus que sa part du travail avec notamment quatorze placages de LB 
A.J. Klein (14 placages, 1.5 sacks) et une interception cruciale de CB Tre'Davious White (8 placages, 1 INT) en fin de rencontre pour essentiellement sceller la victoire.

Miami Dolphins (7-4)

New York Jets - Miami : 3 - 20

Avec QB Tua Tagovailoa blessé au pouce, QB Ryan Fitzpatrick (24/39, 257 yards, 2 TD / 3 courses, 10 yards) a récupéré son poste de titulaire et mené Miami à une facile victoire chez la pire équipe de la ligue. Les deux touchdowns du quarterback vétéran sont allés à deux de ses trois tight ends, TE Mike Gesicki (2 réceptions, 35 yards, 1 TD) et TE Adam Shaheen (1 réception, 7 yards, 1 TD). Les Dolphins renouent avec le succès après leur faux pas à Denver (13-20).

New England Patriots (5-6)

New England – Arizona : 20 - 17

Précieuse victoire pour New England à Arizona malgré un départ pour le moins catastrophique et une interception de QB Cam Newton (9/18, 84 yards, 2 INT / 9 courses, 46 yards), sur sa toute première passe du match, qui a mené aux sept premiers points des Cardinals. Heureusement pour les Patriots, RB James White (5 courses, 18 yards, 2 TD) s'est montré efficace dans la zone rouge adverse et a remis NE dans le bon sens. La seconde interception de leur quarterback aurait pu coûter cher aux Pats, mais les Cards n'ont pas profité de l'aubaine à 17-17 et ce sont finalement les locaux qui ont converti le field goal de la victoire.

New York Jets (0-11)

New York Jets - Miami : 3 - 20

QB Sam Darnold (16/27, 197 yards, 2 INT) a repris du service avec les New York Jets mais cela n'a pas empêché la onzième défaite de NYJ en autant de matchs. Les Jets ont ouvert le score sur leur premier drive (3-0) mais ont ensuite été impuissants offensivement, ne profitant pas de deux fumbles recouverts dans le camp de Miami et perdant eux-mêmes deux ballons sur interception.

AFC West

Kansas City Chiefs (10-1)

Tampa Bay – Kansas City : 24 - 27

À Tampa, WR Tyreek Hill (13 réceptions, 269 yards, 3 TD) est devenu le cinquième receveur de NFL à engranger plus de 260 yards et trois touchdowns dans un match. Il a bien entendu été aidé dans cette tâche par QB Patrick Mahomes (37/49, 462 yards, 3 TD / 4 courses, 28 yards) dont le cinquième match en carrière à plus de 400 yards égale le total de tous les autres quarterbacks des 61 ans d’histoire de Kansas City. Les Chiefs ont construit une avance de 17 points (27-10) avant de voir les Buccaneers dominer le dernier quart temps mais échouer un poil trop court. C’est la première victoire de KC contre TB depuis 1993 et une victoire 27-3 orchestrée par QB Joe Montana.

Las Vegas Raiders (6-5)

Atlanta - Las Vegas : 43 - 6

QB Derek Carr (22/34, 215 yards, 1 INT) a passé une sale journée à Atlanta, perdant trois fumbles sur trois sacks et envoyant les Falcons dans l’en-but des Raiders sur une interception. Pour ajouter à la performance d’ensemble, LV a commis onze pénalités pour 141 yards. Bref, un match à oublier au plus vite.

Denver Broncos (4-7)

Denver – New Orleans : 3 - 31

Denver était privé de ses quatre quarterbacks contre New Orleans : Drew Lock, Brett Rypien et Blake Bortles ont été disqualifiés par la NFL pour violation du règlement sur le port du masque puis Jeff Driskel a été testé positif au COVID-19. Les Broncos ont donc fait appel à WR Kendall Hinton (1/9, 13 yards, 2 INT), qui a joué une partie de sa carrière universitaire à Wake Forest au poste de quarterback. Autant dire que l’expérience ne s’est pas avérée fructueuse…

Los Angeles Chargers (3-8)

Buffalo – Los Angeles Chargers : 27 - 17

QB Justin Herbert (31/52, 316 yards, 1 TD, 1 INT) est devenu le second joueur de NFL à atteindre 3000 yards à la passe pour ses dix premiers matchs dans la ligue (QB Patrick Mahomes II) mais sa performance à Buffalo a été insuffisante pour ramener une victoire en Californie. Son interception en milieu de dernier quart temps a mis fin aux espoirs des Los Angeles Chargers qui étaient, jusque-là, encore dans la course (17-24).

NFC North

Green Bay Packers (8-3)

Green Bay – Chicago : 41 - 25

Green Bay a signé sa 100ème victoire contre Chicago et conforté sa première place dans la NFC North. Pour QB Aaron Rodgers (21/29, 211 yards, 4 TD / 2 courses, 12 yards), qui a lancé quatre passes de touchdown dans le match, c’est le 20ème succès contre le grand rival en 25 rencontres. Les Packers ont plié le match à la mi-temps en marquant sur leurs trois premières possessions puis, dans la foulée, sur un touchdown sur retour de fumble.

Minnesota Vikings (5-6)

Minnesota – Carolina : 28 - 27

Minnesota s’est imposé d’un cheveu à Carolina malgré trois fumbles perdus dont deux ont été retournés pour touchdown en tout début de seconde mi-temps. Alors menés de onze points (10-21), les Vikings sont revenus sur deux touchdowns de WR Justin Jefferson (7 réceptions, 70 yards, 2 TD), son second du match, et WR Chad Beebe (7 réceptions, 63 yards, 1 TD). Les Vikes ont aussi profité d’un field goal bloqué et d’un field goal manqué par les Carolina pour s’approprier la courte victoire.

Chicago Bears (5-6)

Green Bay – Chicago : 41 - 25

Chicago a pris une petite gifle à Green Bay malgré notamment deux connexions victorieuses de QB Mitchell Trubisky (26/46, 242 yards, 3 TD, 2 INT / 3 courses, 11 yards) pour WR Allen Robinson (8 réceptions, 74 yards, 2 TD). Mais le quarterback des Bears, qui remplaçait Nick Foles (hanche), a aussi perdu trois ballons (2 interceptions et un fumble) qui ont coûté 21 points à son équipe. Chicago a encaissé quatre touchdowns en première mi-temps et n’a pas réussi à réduire l’écart au score concédé à la pause (10-27).

Detroit Lions (4-7)

Detroit - Houston : 25 - 41

RB Adrian Peterson (15 courses, 55 yards, 2 TD) a doublé son total de touchdowns de la saison contre Houston, donnant notamment l'avantage à Detroit en milieu de premier quart temps, mais cela n'a pas suffi pour s'imposer contre les Texans. La faute notamment à trois ballons perdus sur trois séries consécutives en première mi-temps dont une interception de QB Matthew Stafford (28/42, 295 yards, 1 TD, 1 INT) retournée pour touchdown par les visiteurs. Malgré ces déboires, les Lions étaient encore dans la course en milieu de troisième quart temps (17-23) mais ils ont ensuite lâché prise. Ce nouveau revers a coûté leurs têtes à Matt Patricia (HC) et Bob Quinn (GM).

NFC South

New Orleans Saints (9-2)

Denver – New Orleans : 3 - 31

New Orleans est toujours privé de QB Drew Brees mais, avec QB Taysom Hill (9/16, 78 yards, 1 INT / 10 courses, 44 yards, 2 TD), les Saints ont trouvé un autre moyen de gagner, en insistant au sol. RB Latavius Murray (19 courses, 124 yards, 2 TD) a été aussi déterminant que son quarterback dans cet exercice. La tâche de NO a été rendue d’autant plus facile que les Broncos ont dû utiliser un receveur de leur équipe d’entrainement au poste de quarterback après que la ligue a interdit le recrutement temporaire d’un vrai QB pour pallier l’absence de ceux de Denver, tous inéligibles pour cause de coronavirus.

Tampa Bay Buccaneers (7-5)

Tampa Bay – Kansas City : 24 - 27

Tampa Bay a mis trop de temps à trouver son rythme de croisière contre Kansas City. Menés 7-20 à la mi-temps puis 10-27 en milieu de troisième quart temps, les Buccaneers ont d’abord subi deux interceptionc coup-sur-coup avant que QB Tom Brady (27/41, 345 yards, 3 TD, 2 INT) trouve WR Mike Evans (3 réceptions, 50 yards, 2 TD) par deux fois mais le réveil des Bucs a été trop tardif.

Atlanta Falcons (4-7)

Atlanta - Las Vegas : 43 - 6

Large succès d’Atlanta à domicile sur Las Vegas, grâce notamment à une défense intraitable qui a généré cinq pertes de ballons adverses, lesquels ont mené, directement ou indirectement à 23 points. Quinze autres de ces points ont été marqué sur field goal par le joueur coréen des Falcons, PK Younghoe Koo (5/5 FG / 4/4 PATExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
).

Carolina Panthers (4-8)

Minnesota – Carolina : 28 - 27

Carolina s’est inclinée par la plus petite des marques à Minnesota et ce n’est sûrement pas la faute de LB/S Jeremy Chinn (13 placages, 2 TD). Le rookie de Southern Illinois a marqué deux touchdowns en dix secondes sur deux fumbles perdus sur deux jeux consécutifs par les Vikings. C’est la première fois depuis 1948 qu’un défenseur marque deux fois dans un match et la première fois dans l’histoire de la NFL que ces touchdowns sont marqués sur deux jeux consécutifs. Cet exploit n’a néanmoins pas suffi aux Panthers pour s’imposer à Minneapolis, la faute notamment à deux field goals respectivement bloqué et manqué en seconde mi-temps.

NFC East

New York Giants (4-7)

Cincinnati – New York Giants : 17 - 19

Les New York Giants ont gagné à Cincinnati mais perdu QB Daniel Jones (16/27, 213 yards / 6 courses, 19 yards) au troisième quart temps. Avec les deux équipes à égalité (10-10), c'est QB Colt McCoy (6/10, 31 yards) qui a terminé la rencontre pour les visiteurs. NYG s'est alors contenté de trois field goals pour aller chercher la victoire. 

Washington Football Team (4-7)

Dallas – Washington : 16 - 41

Ron Rivera a sorti de sa poche une version moderne du "fumblerooski" contre Dallas. Après un snap, QB Alex Smith (19/26, 149 yards, 1 TD, 1 INT) a donné le ballon entre les jambes de RB J.D. McKissic (1 course, 6 yards) qui est parti dans la direction opposée à celle de son quarterback pour aller chercher un premier down. Le drive a permis à Washington d'égaliser (10-10). À partir de là, les visiteurs ont continué leur marche en avant avec, notamment, trois touchdowns au sol de RB Antonio Gibson (20 courses, 115 yards, 3 TD), en route pour une victoire facile contre leurs plus gros rivaux de la ligue.

Philadelphia Eagles (3-7-1)

Philadelphia – Seattle : 17 - 23

Philadelphia n’a engrangé que 250 yards contre la pire défense de la NFL et les Eagles sont tombés à domicile contre Seattle. Les cinq premiers drives de Philly se sont tous conclus en puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
après trois jeux. QB Carson Wentz (25/45, 215 yards, 2 TD, 1 INT / 5 courses, 42 yards) a conservé la majorité des snaps mais il est bien loin de son niveau de 2017. Qui de lui ou de son Head Coach, Doug Pederson, sautera le premier ?

Dallas Cowboys (3-8)

Dallas – Washington : 16 - 41

Dallas a passé de mauvaises fêtes de Thanksgiving en se faisant fesser par Washington. Sans QB Dak Prescott, les Cowboys ont perdu leur cinquième match en six rencontres. RB Ezekiel Elliott (10 courses, 32 yards) a perdu son cinquième fumble de la saison en début de seconde mi-temps, permettant à WFT de capitaliser par un field goal pour conforter son avance (20-13) pour ne plus jamais être rejoint. Les Cowboys avaient peut-être la tête un peu ailleurs, un jour après le décès de leur préparateur physique, Markus Paul.

NFC West

Seattle Seahawks (8-3) 

Philadelphia – Seattle : 17 – 23

Seattle était venu à Philadelphia pour gagner, comme le confirment les deux quatrièmes tentatives (manquées) des Seahawks en premier quart temps. Fort heureusement pour Seattle, les choses se sont améliorées par la suite même s’il a fallu batailler ferme pour résister au retour des Eagles. WR DK Metcalf (10 réceptions, 177 yards) a réceptionné la majorité des yards lancés par QB Russell Wilson (22/31, 230 yards, 1 TD) qui possède désormais un bilan de 6-0 contre Philly.

 

Los Angeles Rams (7-4)

Los Angeles Rams – San Francisco : 20 - 23

Mauvaise journée pour les Los Angeles Rams dont les quatre pertes de balles ont précipité la défaite contre San Francisco. QB Jared Goff (19/31, 198 yards, 2 INT / 5 courses, 11 yards) s’est rendu coupable sur trois de ces ballons perdus (2 interceptions et un fumble) qui n’ont, miraculeusement, coûté que sept points aux Rams. Mais ceux-ci n’ont pas non plus profité au maximum des trois ballons perdus par les 49ers, ne marquant que onze points sur 21 possibles. LAR menait en mileu de dernier quart temps mais deux field goals de SF, dont un à la dernière seconde, a offert la victoire aux visiteurs. 

Arizona Cardinals (6-5)

New England – Arizona : 20 - 17

Arizona a gâché une occasion de rester au contact de la tête de la NFC West en perdant à New England. S'ils ont rapidement marqué par RB Kenyan Drake (22 courses, 78 yards, 2 TD) suite à une interception sur le premier drive des Patriots, les Cardinals n'ont pas profité d'une seconde interception pour à nouveau marquer. Pire, QB Kyler Murray (23/34, 170 yards, 1 INT / 5 courses, 31 yards) s'est lui aussi fait intercepter en milieu de troisième quart temps et en a profité pour mettre sept points dans sa musette. Le match s'est finalement joué au pied : les Cards ont manqué leur field goal à deux minutes de la fin du match et les Pats ont réussi le leur à expiration de l'horloge.

San Francisco 49ers (5-6)

Los Angeles Rams – San Francisco : 23 - 20

En marquant de 42 yards à expiration de l’horloge, PK Robbie Gould (3/4 FG / 2/2 PAT) a offert sur un plateau la victoire à San Francisco en déplacement chez les Los Angeles Rams. Les Niners renouent ainsi avec la victoire après trois défaites de rang. SF possède le deuxième pire bilan à domicile (1-4) et le quatrième meilleur à l’extérieur (4-2). Le Père Noël est passé en avance dans la Baie puisque les 49ers ne reverront pas le Levi’s Stadium en 2020 : un arrêté du comté de Santa Clara les force en effet à s’exiler jusqu’au (moins) le 21 décembre. C’est donc à Glendale, chez les Arizona Cardinals, qu’ils accueilleront Buffalo (7 décembre) et Washington (13 décembre).

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Lance moi cette fichue balle !  – Keyshawn Johnson

En VO :  Throw me the damn ball ! 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !