Les Saints battent les Eagles sur un field goal à l'ultime secondeVictoire des Saints 26-24

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Shayne Graham envoie les Saints en Divisional
Shayne Graham envoie les Saints en Divisional (Julio Cortez, AP Photo)
le 05/01/2014 à 20:55 par Christophe Brulefert

L’équipe de la Nouvelle Orleans vient de mettre un terme à près de cinquante ans de frustration en playoffs à l’extérieur. Cinq matchs et cinq défaites jusqu’alors. Il n’y aura pas de sixième pour l’équipe de Sean Payton qui signe là une très belle victoire et qui aura le privilège de se rendre à Seattle le week end-prochain pour affronter les terribles Seahawks dans leur antre.

La défense impose sa volonté

On connaît la superbe escouade offensive des Saints mais cette saison l’escouade défensive n’est pas en reste. Elle n’a d’ailleurs pas eu souvent crédit pour les bonnes performances de l’équipe. Cette fois-ci il n’y à pas à redire. Ce succès est dû à la défense. Comment ? Elle a tout simplement limité l’escouade offensive de Chip Kelly à seulement 256 yards (80 yards au sol et 185 yards à la passe). Le front four en est le principal artisan. Cameron Jordan et Akiem Hicks ont été intraitable et n’ont laissé aucune possibilité au coureur LeSean McCoy de pouvoir s’exprimer et ont mis une pression constante sur Nick Foles. Les arrières défensifs ont complètement mis sous silence DeSean Jackson pendant trois quart-temps. Autrement dit, les Saints ont réussi à rendre l’attaque des Eagles unidimensionnelle et à lui ôter sa capacité à réaliser des big plays. Résultat les Eagles ont longuement peiné et n’ont pu jouer comme ils le souhaitaient. De plus facteur déterminant, les Eagles n’ont réussi qu’à convertir trois de leurs douze troisièmes tentatives.

Une escouade offensive qui s’appuie sur son jeu au sol

Les Eagles s’étaient tellement bien préparé à recevoir Drew Brees qu’ils en ont négligé le jeu au sol. Erreur. Si la défense de Philadelphie a su pousser Brees à l’erreur en première mi-temps (2 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
), Les Saints ne se sont pas laissé abattre pour autant. Sean Payton a décidé de s’appuyer sur son jeu au sol malgré l’absence de Pierre Thomas (côtes). Le résultat n ne s’est pas fait attendre. L’équipe de la Nouvelle Orléans a engrangé 185 yards au sol. Mark Ingram a réalisé une belle performance en l’absence de de Thomas (18 courses, 97 yards, 1 touché). En deuxième mi-temps Brees a fini par prendre le relais après une première mi-temps modeste. Les Saints ont finit par s’échapper au score 20-7. Au final Brees n’a pas réalisé le meilleur match de sa carrière mais il a aidé son équipe au moment crucial (20/30, 250 yards, 1 TD, 2 interceptions). Le drive de fin de match est particulièrement spectaculaire.  New Orleans a mangé les 4 dernières minutes pour inscrire le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de la victoire. 

Des Eagles très résilients mais qui repartent encore bredouilles

Malgré de nombreuses erreurs défensives et un démarrage offensif très lent, les Eagles semblaient mort à 20-7. Toute la saison ils n’ont jamais abdiqué et ce n’est pas hier qu’ils allaient le faire.  Retrouvant une énergie qui semblait envolée Nick Foles et ses coéquipiers vont même inscrire 17 points dont un dernier essai à 4 minutes 55 de la fin du match.  Ils mènent 24-23 avant le field goal décisif des Saints. On repense alors au field goal de 48 yards manqué en début de match qui finit par peser dans la balance vu que le score final est de 26-24.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Philadelphia 0 7 7 10 0 24
New Orleans 0 6 14 6 0 26
Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Hier, j'étais un quarterback noir qui se trouvait être un bon quaterback. Aujourd'hui, je suis un bon quarterback qui se trouve être noir.  – Doug Williams, QB des Redskins, le lendemain de sa victoire lors du Super Bowl XXII.

En VO :  Yesterday, I was a black quarterback who happens to be good. Today, I'm a good quarterback who happens to be black. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !