Les Eagles au criblePreview Playoffs 2014

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

LeSean McCoy, la pièce maitresse des Aigles
LeSean McCoy, la pièce maitresse des Aigles
le 04/01/2014 à 15:29 par Christophe Brulefert

H-7 avant le début des Playoffs NFL, FA.com passe en revue les forces en présence à travers une analyse des équipes encore en course. Nous terminons avec les Philadelphia Eagles.

Après une saison 2012 catastrophique qui a vu les Eagles finir leur saison à 4-12 l’intersaison était donc logiquement consacrée au changement. Exit Andy Reid, "enter" Chip Kelly, le génie universitaire. Celui-ci en quelques mois avec ses régimes alimentaires ses entraînements, à un rythme rapide a réussi à rassembler ses joueurs autour de lui et à rendre de nouveau respectable une franchise en perdition. Grâce à beaucoup de talent et à un brin de chance, Philadelphie a pu retrouver les playoffs. Attention les Eagles sont chaud avec 7 victoires en huit matchs. Ils comptent bien jouer les troubles fêtes lors des phases finales.

La découverte d’un quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
dans une escouade offensive explosive

La force de cette escouade est sa capacité à limiter les turnovers. Ces deux dernières années l’escouade offensive de Philadelphie avait souvent tendance à engranger les yards mais commettait trop de turnovers et ne pouvait pas marquer dans la zone rouge. Avec Chip Kelly finit tout cela. Si l’escouade offensive a rencontré quelques difficultés en début de saison le changement de QB en raison des blessures a finalement renversé la situation. Nick Foles le jeune QB de Philadelphie a littéralement explosé. Il a finit la saison avec presque 3 000 yards (et plus de 64% de passes complétées) mais surtout un rating de plus de 119 ce qui le place parmi les quatre meilleurs QB de la ligue. Plus important encore fut sa capacité à ne pas commettre de turnover (seulement deux interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
contre 27 TDs). Foles s’est montré capable de s’adapter aux défenses adverses. Il a une bonne lecture et peut jouer sous pression. Sa performance ce soir sera vitale pour les Eagles. Résultat l’escouade offensive tourne à 417 yards et 27 points par match.

La renaissance de LeSean McCoy

L’autre facteur est la renaissance du coureur LeSean Mc Coy qui a remporté le titre de meilleur coureur de la NFL. McCoy s’est montré plus en forme que jamais (1601 yards au sol avec 9 TDs et plus de 2000 yards au total). Cela dit tout cela n’aurait pas été possible sans une performance plus que solide de la ligne offensive. Kelce, Peters n’ont pas été désigné pour participer au Pro Bowl pour rien. Même Lane Johnson le rookie s’est montré plus que solide.

Une escouade défensive opportuniste

La défense des Eagles a mauvaise réputation. Certes elle n’était pas bonne l’an passée et a mal commencé la saison. Il faut dire qu’un changement de formation défensive n’est pas sans demander un peu de temps. Cela dit les Eagles ont concédé mois de 21 points sur 10 des 12 derniers matchs. Pas mal n’est-ce pas ? Vous en voulez encore plus. La défense de Philadelphie a engrangé les pertes de balles. Les hommes de Billy Davis ont provoqué 31 turnovers (le deuxième plus grand nombre de turnovers derrière Seattle). Quel en est la cause ? Tout d’abord un front four explosif. Le premier rideau défensif ne récolte peut être pas beaucoup de sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
mais il exécute un travail remarquable. Le danger vient de partout. Fletcher Cox, Cedric Thornton, Bennie Logan jouent remarquablement bien. Les linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
sont de plus en plus forts. Badwin, Coles, Kendricks et Ryan ont progressé au fur et à mesure de la saison. Ils sont même de plus en plus dangereux. Les arrières défensifs sont peut-être la seule vrai faiblesse de la défense et encore c’est discutable. Ils ont pu contenir des joueurs tels que Bryant, Megatron, Fitzgerald, Cruz et d’autres encore. Le corner Brandon Boyking est la révélation de la défense cette année. Il n’est que dans sa deuxième saison et joue plutôt en slot mais finit avec 45 tackles et 6 interceptions (à égalité pour le deuxième plus grand nombre d’interceptions dans la NFL cette année.)

Des drafts 2012 et 2013 extraordinaires

C’est souvent par la draft qu’une franchise se construit. Si la déchéance des Eagles s’est faite c’est à cause de mauvaises Draft en 2010 et 2011. Exit les "bad draft". Les deux dernières ont été extraordinaires et cela se voit. Cox, Thornton, Boykin, Logan, Lane Johson. Ce ne sont que quelques noms mais ces sélections ont produit un nombre de titulaires ayant un impact non négligeable sur les résultats de l’équipe.

Un brin de chance

Les bonnes équipes bénéficient toujours d’un brin de chance. Cette année ce fut le cas pour les Eagles. Contre les Lions il y a eu une tempête de neige et Reggie Busch fut blessé. Lors du deuxième match contre Dallas, Tony Romo était out. Contre Green Bay, pas de Rodgers. Les blessures font toujours partie du jeu mais cela aide beaucoup.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Philadelphia 0 7 7 10 0 24
New Orleans 0 6 14 6 0 26
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne peux pas penser que Dieu nous a mis sur terre pour être aussi moyen.  – Lou Holtz

En VO :  I can't believe that God put us on this earth to be ordinary. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !