Draft 2013 : Les choix 17 à 32 à la loupe

Un européen au 1er tour de draft
Un européen au 1er tour de draft
le 27/04/2013 à 15:04 par Thomas Depaepe

Voici une analyse de la deuxiéme moitié du premier tour de draft, avec en particulier deux gros succés signés des Vikings.

 

17 Steelers : Jarvis Jones, LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
, Georgia

Les Fans des Steelers ne peuvent qu’aimer ce choix de draft : en effet, Jones est un joueur qui sort d’une superbe saison en Georgie (14,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
), il est adapté au format 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
et sera un pendant solide à LaMarr Woodley. Avec lui, il me semble plus que probable que l’équipe tient un remplaçant à James Harrison.

18 49ers (après échange avec les Cowboys): Eric Reid, SSafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
, LSU

Les Niners ont souffert en playoffs dans leur backfield, donc c’est très bonne idée pour eux de lâcher l’un de leur 13 tours de draft pour monter un peu plus haut et aller chercher Eric Reid ; en plus sur Dashon Goldson s’envole vers Tampa Bay ils auront un jeune remplaçant de disponible. Très agressif Reid a des fois le défaut de vouloir aller trop vite ce qui lui fait manquer des plaquages, mais c’est par contre un bon joueur de couverture même s’il touche plus le cuir qu’il ne l’intercepte.

19 Giants : Justin Pugh, OT, Syracuse

On s’attendait plutôt un choix défensif, mais c’est difficile de remettre en cause le choix de l’excellent GM Jerry Reese : en effet, la ligne offensive des Géants ne rajeunie pas, et avec Pugh ils peuvent disposer d’une solution longue durée… et peut être immédiate (si j’étais Kevin Boothe je m’inquiéterais franchement). Maintenant il reste a voir si la taille de Pugh ne sera pas un handicap car il dispose d’une longueur de bras inférieure à la moyenne NFL.

20 Bears : Kyle Long, GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
, Oregon

Décidement les Long et le premier tour de draft c’est une histoire qui se poursuit : après son papa Howie Long, et son frêre Chris Long, c’est maintenant Kyle qui arrive en NFL. Longtemps attiré par le baseball, Long a définitivement choisi le football chez les Buccs… et il devrait fortement aider la ligne poreuse des Bears (d’autant que c’est un monstre physique sur le terrain), d’autant que ces derniers ont choisi de se lancer dans l’option l’an prochain.

21 Bengals : Tyler Eifert, TE, Notre Dame

Un choix dans l’air du temps : en effet, les équipes aiment de plus en plus avoir 2 TE de réception en même temps sur le terrain, et Eifert est un joueur plus que solide qui offrira un très bon pendant à Jermaine Gresham… c’est donc une cible de plus (et qui en plus est capable d’aller dans le Slot) pour Andy Dalton sur les tracés courts. Personnellement, j’hésite sur sa place en NFL car s’il a un dynamisme fou sur le terrain et qu’il capte de manière très sûre le cuir… son probléme est qu’il n’a pas la vélocité et les cut nécessaire pour se faire de la place et il risque de souffrir au niveau NFL.

22 Falcons (Après échange avec les Redskins via les Rams): Desmond Trufant, CB, Washington

Le GM des Falcons, Thomas Dimitroff, aura travaillé avec son ancien assistant Les Snead (GM des Rams) pour monter cet échange complexe ; le résultat est l’arrivée d’un DB qui trouvera sa place immédiatement vu que Dunta Robinson est parti à l’intersaison. L’avantage avec Trufant c’est sa versatilité car il peut autant jouer sur des tracés long que venir en Nickel sur les tracés courts. Un bon choix pour les Falcons.

Sharrif Floyd
Sharrif Floyd

23 Vikings : Sharrif Floyd, DT, Florida

Probablement le premier steal de la draft : en effet Floyd était prévu pour être un top 10 et il a plongé beaucoup plus bas que prévu (en partie car les équipes cherchent peu de DT sur 4-34-3
formation défensive avec 4 linemen et 3 linebackers.
). Excellent en rush intérieur, il va forcément prendre sa place aux côtés de Kevin Williams et Jared Allen… et en plus il aura moins de double team que ses partenaires en face. Notez bien son nom car il peut vite exploser en NFL !

24 Colts : Bjoern Werner, DE, Florida State

Un allemand en NFL… et plus précisément chez les Colts. Défensive End des Seminoles, Werner devrait prendre la place de Dwight Freeney la saison prochaine. Coté positif Werner a une vitesse et une énergie impressionnante, mais il a aussi deux points un peu plus négatif : une technique perfectible mais surtout un manque de « rigueur » dans la durée qui fait qu’il connait des hauts et des bas au fil du match.

25 Vikings (après échange avec les Seahawks): Xavier Rhodes, CB, Florida State

Comme Werner, il vient des Seminoles et c’est aussi un défenseur. On peut penser qu’il aura fort a faire l’an prochain dans une poule fournie en receveur (Calvin Johnson, Brandon Marshall, et tous ceux des Packers) d’autant que ce n’est pas forcément un excellent joueur de couverture et qu’il rate quelques plaquages… par contre lorsqu’il s’agit de bumper il tient plus que son rôle : il excelle à ce jeu.

26 Packers : Datone Jones, DE, UCLA

On s’attendait à un coureur, mais ce sera pour le second tour avec Lacy… au premier tour, les Packers ont donc continués a drafté en défense (après BJ Raji et Ryan Pickett lors des drafts précédents) et avec Jones ils s’assurent un joueur de rotation intéressant mais qui va devoir encore prendre des répétitions avant d’être titulaire.

27 Texans : DeAndre Hopkins, WR, Clemson

Un choix très intéressant de la part des Texans car ils disposent avec Hopkins d’un receveur survitaminé qui pourra peut être prendre la relève d’un André Johnson qui ne rajeuni pas. Ce jeune homme sera a suivre et sa vitesse pourrait faire des dégâts dans une attaque déjà explosive. Un très bon choix de la part des Texans.

28 Broncos: Sylvester Williams, DT, North Carolina

L’avantage de Williams c’est qu’il peut vous boucher un trou avec une grande efficacité ; il ne va pas enchainer les sacks, mais il va pousser au centre et mobiliser la ligne adverse ce qui donnera encore un peu plus de possibilité à Von Miller ou d’autres. Pour l’instant le départ de Dumervil n’est pas comblé (les broncos peuvent toujours signer Dwight Freeney) mais avec Williams ils misent sur le long terme sans grand risque.

29 Vikings (après échange avec les Patriots): Cordarrelle Patterson, WR, Tennessee

Pour leur 5ème choix de premier tour en 2 draft (à force d’échange), les Vikings ont trouvé un receveur extérieur électrisant avec Patterson. A mon avis, on verra plus Greg Jennings que lui l’an prochain, mais on ne sait jamais ; mais une saison sur le banc pourrait l’aider car il a encore une technique a parfaire… mais une fois qu’il maitrisera les techniques d’évitement il pourra devenir un receveur d’Elite. Coté Patriots on empile les seconds et troisièmes tours, mais pas de premier tour cette saison.

30 Rams (après échange avec les Falcons): Alec Ogletree, LB, Georgia

L’avantage l’Ogletree c’est qu’il peut mettre le bordel dans les attaques adverses, le problème c’est qu’il peut aussi mettre le souk dans son équipe et plus précisément hors du terrain. Un titulaire certain pur les Rams l’an prochain aux côtés de James Laurinaitis, mais il faudra qu’il arrêter de consommer de la drogue et qu’il se tienne a carreau hors du terrain (ce qui n’avait pas été le cas chez les Bulldogs). Un pari pour Jeff Fisher qui aime bien les fortes têtes… même si cela ne lui a pas toujours réussi.

31 Cowboys (après échange avec les 49ers): Travis Frederick, CCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
lors du snap.
, Wisconsin

Un choix qui n’aide pas vraiment, même si Frederick est un bon centre qui peut aider sur le jeu au sol. A mon avis, c’est un reach que de le sélectionner a ce niveau, et en plus cela ne régle pas les problèmes de la ligne offensive de l’équipe… mais bon c’est Jerry Jones qui choisi alors laissons le faire car c’est son argent au final.

32 Ravens: Matt Elam, S, Florida

Les Ravens ont pris logiquement Matt Elam avec le dernier choix du premier tour. C’est un joueur puissant qui va s’amuser a être un double de Bernard Pollard sur le terrain : tackle puissants, alignement sur la ligne pour aller chercher le coureur adverse… un joueur musclé comme les Ravens adorent.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Vos capacités determinent ce que vous pouvez faire. La motivation détermine ce que vous faites. L'attitude détermine la façon dont vous le faites.  – Lou Holtz

En VO :  Ability is what you're capable of doing. Motivation determines what you do. Attitude determines how well you do it. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !