Les Panthers au criblePreview Playoffs 2014

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Cam Newton peut avoir le sourire
Cam Newton peut avoir le sourire (Scott A. Miller, AP Photo)
le 08/01/2014 à 21:33 par Brice Lapeyre

On peut se demander si Carolina aurait préféré affronter les Saints plutôt que les 49ers. Difficile à dire, mais sans aucun doute les Panthers ont les armes pour battre l’une ou l’autre des franchises.
Panthers-49ers devrait être un grand match, un affrontement de titans, car Carolina est une des seules équipes à pouvoir rivaliser physiquement et en intensité avec les Niners.

Le bilan de la saison

26ème attaque de la NFL
366 points marqués, 18ème en NFL

2ème défense de la NFL
241 points encaissés, 2ème en NFL 

La saison

Lors des quatre dernières saisons (2009-2012), les 30 équipes qui avaient débuté sur un bilan de 0 victoire et 2 défaites, aucune d’entre elles ne s’était qualifiée pour les playoffs.
Les Panthers ont déjoué cette statistique, Carolina est en playoffs, et ce pour la première fois depuis 2008. La franchise de Charlotte n’est pas seulement en phase finale, elle a remporté la couronne de la NFC Sud, la 3ème fois seulement depuis la création de la NFC Sud en 2002.
Le QuarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
maison, Cam Newton, sort d’une de ses meilleures saisons, lançant quasiment deux fois plus de touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
(24) que d’interceptions (13) et courant pour 585 yards et un total de 6 TD. Après 3 saisons chez les pros, le jeune QB semble avoir passé un palier, portant son équipe jusqu’à la victoire dans les 4ème quart temps face à des équipes comme Miami, Boston et la Nouvelle-Orléans. Mais avec tout le respect dû à Newton, c’est la défense de Carolina qui mérite toute l’attention !
La défense de Coach Rivera commence à prendre forme, et à n’en pas douter il s’inspire de ce qu’il a connu à Chicago en 85 pour amener ses joueurs à 60 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et seulement 21 touchdowns encaissés soit ce qui se fait de mieux en NFL. Seul Seattle a encaissé moins de points (231) que les Panthers (241) en 2013.
Au final Newton & Cie sont sur une série de 3 victoires et combine 11 victoires et 1 défaite sur les 12 derniers matches. Pas mal pour une équipe qui avait enregistré 13 victoires et 19 défaites sur les deux saisons précédentes.
Carolina reçoit maintenant sur son chemin les 49ers, une équipe que les félins ont déjà battue à San Francisco sur le score étriqué de 10 à 9. Cependant cette fois la pression sur les épaules des Panthers sera beaucoup plus grande.
Pour passer l’obstacle californien, l’attaque pourra de nouveau compter sur Steve Smith et Jonathan Stewart pour faire bouger la chaine, tous les deux de retour de blessure.

Le plus fascinant sera de voir la paire Rivera - Newton lors de leur premier match de playoffs. Il sera intéressant de voir si Coach Rivera conservera le coaching plutôt agressif qu’il avait mis en place. Prendra-t-il le pari de jouer les 4èmes tentatives comme il l’a fait durant la saison ? Cam Newton sera-t-il capable d’élever encore son niveau de jeu quand cela compte vraiment, après une saison régulière étincelante ?

La défense des Panthers devra aussi sortir un grand match, tout comme elle l’a fait lors de la 10èmejournée à Candelstick, muselant les 49ers à seulement 151 yards en attaque. La mission sera certainement plus ardue avec le retour de Michael Crabtree dans l’effectif de San Francisco, mais la défense de Charlotte a été fabuleuse toute la saison dans le sillage d’un Luke Kuechly (156 placages 2 sacks et 4 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
) et d’un Greg Hardy (59 placages et 15 sacks) de haut niveau. Si les Panthers battent encore Frisco, leur confiance n’aura jamais été aussi haute avant d’aborder la finale NFC.

Le maillon faible

Carolina est une équipe très jeune et talentueuse même s’il demeure encore quelques manques à certaines positions. Par exemple le côté droit de la ligne offensive n’est parfois  qu’un bouche trou, la défense arrière est suspecte lorsque le front seven ne performe en deçà de ses standards.
Cependant la position ou le manque est le plus criant reste le poste de receveur. Pendant longtemps, ce fût une force de la franchise de Charlotte, avec des joueurs tel que Mushin Muhammed, Keyshawn Johnson, Ricky Proehl et bien sur Steve Smith. Aujourd’hui seul Smith joue encore.
Il est entouré de jeunes joueurs inexpérimentés, que cela soit Brandon LaFell ou encore Ted Ginn Jr., ne sont des solutions durables pour remplacer Steve Smith lorsqu’il se retirera du jeu. Ce sont de bons receveurs, notamment Ginn qui montre de belle chose cette saison, mais ils sont loin d’être le nouveau « franchise player » que fût Smith.

Les Panthers se trouvent aujourd’hui avec un trou béant à une position essentielle pour le développement et la pérennité de Cam Newton.
A l’approche de la rencontre, l’effectif pléthorique des 49ers sur cette position doit laisser rêveurs quelques fans de Carolina.

L'homme à suivre

Le Kraken réalise la meilleure saison de sa carrière avec 15 sacks, ce qui devrait lui permettre de signer un gros contrat cette intersaison. Avec son acolyte Johnson, ils ont terrorisé les attaques adverses, leurs performances contribuant grandement à propulser la défense des Panthers au second rang de la ligue.
Lors de la précédente escarmouche face aux 49ers, les Panthers avaient contenu Kaepernick, ne lui accordant que 16 yards à la course et le sackant 6 fois. Hardy sera une nouvelle fois sur le pont, si le front de la défense ne peu contenir Kaep, Carolina pourra dire adieu à ses chances de victoire.
Pour la dernière de journée régulière, le tandem avait fait parler la poudre, réalisant certainement leur match le plus plein de la saison avec 5 sacks combiné à eux deux et 8 pressions sur le quarterback, plutôt de bonne augure avant d’attaquer les playoffs.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Carolina 0 10 0 0 0 10
San Francisco 6 7 7 3 0 23
Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les équipes dont on se souvient jouent en décembre.  – 'Expression' dans le milieu du foot lycéen et universitaire

En VO :  Teams to remember plays in december. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !