[Preview] New England Patriots – Seattle SeahawksOne for the ages !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Le Super Bowl 49 nous réserve sans doute de belles surprises
Le Super Bowl 49 nous réserve sans doute de belles surprises
le 29/01/2015 à 23:43 par Rémy Lecomte

Après une longue semaine de "deflagate", il est temps de parler football ! Ce dimanche, les Seattle Seahawks et les New England Patriots se disputeront le tant convoité Lombardi Trophy. Le Super Bowl XLIX nous propose une affiche attendue par beaucoup qui opposera la meilleure équipe de chaque conférence, saison régulière comprise. C’était déjà le cas l’an passé. Cependant, on espère avoir droit à plus de suspense cette année.

Back to back ?

Les Seattle Seahawks, champions en titre, ont l’occasion de renouveler l’exploit de l’an passé. Le hasard a voulu que pour ce faire, ils devront venir à bout de la dernière équipe à avoir enchaîné deux victoires au Super Bowl : les New England Patriots de Tom Brady et Bill Belichick. En cas de victoire, Seattle serait la huitième équipe de l’histoire à réaliser cette performance.

Un jeu d’échec

Comme souvent, les coachs joueront un rôle très important dans cette rencontre. On a notamment pu le constater en finale de conférence. Belichick et Carroll sont souvent cités comment étant dans les meilleurs à leur poste actuellement. Ils parviennent à exploiter le maximum de chacun de leurs joueurs. La preuve en est, hormis Marshawn Lynch aucun des runnings backs, quarterbacksQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
, receveurs ou tight ends de ces équipes ne sort du premier tour de la draft. Alors oui, ils n’en sont pas les seuls responsables mais ces entraîneurs y sont pour beaucoup dans la réussite de leur équipe. Dans cette catégorie, on peut cependant donner un léger avantage aux New England Patriots. À noter que Steve Carroll retrouvera la franchise qu’il a coaché de 1997 à 1999.

Ils auront besoin de tout leur esprit tactique pour trouver des réponses à ces matchups compliqués. De chaque côté, un joueur sort du lot lorsque l’on parle de cauchemar pour les défenses. Marshawn Lynch, qui pourrait bien être la clé face à cette défense de course peu régulière. Et contrairement à ses réponses lors des interviews, le jeu de Beast Mode est varié et il peut s’avérer très dangereux dans le jeu de passe également. Et bien entendu Rob Gronkowski, qui compte bien faire mentir Jeremy Lane qui l'a jugé comment n’étant « pas si bon » lors d’une interview. La Legion of Boom est solide face aux tight ends, cependant 11 des 17 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à la passe concédés cette saison l’ont été à des tight ends…

Deux quarterbacks si différents ?

Certes, les points communs entre Russell Wilson et Tom Brady ne sautent pas aux yeux. Russell Wilson s’appuyant énormément sur son running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
et relativement régulièrement sur ses propres courses. Mais il y a un mais. Alors oui, le football a évolué en 10 ans et il est difficile de comparer les périodes mais quand on regarde les trois premières saisons des joueurs, les statistiques sont troublantes. Le bilan des deux joueurs est plus que ressemblant: 36 -12 pour Wilson et 34 – 12 pour Brady. Les deux passeurs tournent à plus ou moins 10.000 yards pour respectivement 69 et 72 touchdowns, avec un pourcentage quasi identique (63% pour le Comeback Kid et 62% pour Dangeruss). Principale différence, Wilson a lancé 12 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de moins que son adversaire sur ses trois premières années.

Ces deux joueurs vont donner du fil à retordre aux défenses, mais les craintes semblent différentes. Brady est capable de lire les défenses comme peu de joueurs, et sa précision dans la poche est souvent létale pour les défenses. Wilson, lui, profite de sa vitesse pour éviter les sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et ses jambes lui permettent de mettre à mal la pression mise sur lui. Jamie Collins et/ou Dont'a Hightower auront sans doute la lourde tâche de tenter le contenir, mais la question est de savoir s’ils en sont capables. Russell a aussi montré une force mentale hors du commun face aux Green Bay Packers, menant le drive victorieux de main de maître après avoir réalisé 4 quarts temps catastrophiques.

Brady, quant à lui, participera à son sixième Super Bowl, un record. Mais ce qui l’intéresse c’est d’arracher cette quatrième bague de champion, 10 ans après la dernière. Il égalerait le nombre de victoires son idole de jeunesse, Joe Montana.

Sherman Vs Revis 

Autre élément primordial de cette rencontre, la défense. Les Seahawks ont un net avantage dans cette catégorie. Cette année encore, la Legion of Boom est tout simplement la meilleure défense de la NFL. Difficile de ne sortir qu’un nom parmi les Richard Sherman, Kam Chancellor, Bobby Wagner, Cliff Avril, Earl Thomas, Michael Bennett… Des noms qui font rêver et qui confirment dans les statistiques. Meilleure défense dans 3 catégories : points concédés, yards concédés, yards à la passe. Et face à la course ? Cette défense est loin d’être ridicule, elle est troisième dans ce secteur. Ce ne sera pas une partie de plaisir pour LeGarrette Blount, qui devra passer outre cet obstacle pour permettre à son équipe de développer un jeu efficace et non pas unidimensionnel comme face aux Ravens. Cependant, le jeu de passe devra être diablement efficace et on imagine mal Sherman être évité tout au long de la rencontre. Méfiance donc, surtout quand on sait que toutes les équipes ayant subi un pick 6Pick six
Se dit d'une interception remontée pour le TD et qui rapporte donc 6 points.
lors d’un Super Bowl ont perdu… Une chose est sûre : Brandon LaFell, Julian EdelmanDanny Amendola et Rob Gronkowski ne passeront pas une soirée de tout repos.

Mais en face, quelques éléments sont à souligner malgré tout. Darrelle Revis, longtemps considéré comme le meilleur cornerback de la ligue, retrouve Richard Sherman qui est peut-être le seul à pouvoir prétendre dépasser l’ancien joueur des New York Jets à ce poste. Brandon Browner, l’autre cornerback des Patriots est aussi au centre des attentions. Il était un membre de la Legion of Boom l’an passé et il a sans doute de précieux conseils à donner à ses coéquipiers.

Sherman et les Seahawks retrouvent les Patriots 3 ans après leur victoire 24 – 23 et la légère altercation avec Tom Brady. Sherman n’a pas perdu son franc parler, mais aucune tension n’était à signaler de ce côté. Le respect a primé durant le Media Day, les deux équipes réalisant que si l’adversaire était arrivé à ce stade de la compétition, ce n’était pas par hasard.

D’autres joueurs à suivre

À ce stade de la saison, inutile de reparler en long et en large de Lynch, Wilson, Brady, Sherman, Gronk ou encore Revis. Certains joueurs ne sont pas spécialement sous le feu des projecteurs mais pourraient être la clé de ce Super Bowl. Shane Vereen, le running back polyvalent des Patriots, sera une nouvelle fois impliqué dans les plans de Belichick, notamment en troisième tentative. Du côté des Seahawks, Luke Willson pourrait bien être le facteur X si Revis et Browner prennent le dessus sur Doug Baldwin et Jermaine Kearse. On sait que son homonyme au poste de quarterback n’hésite pas à le solliciter et que la connexion entre ces deux hommes fonctionne plutôt bien.

Point de vue blessures, Richard ShermanEarl Thomas et Bryan Stork semblent d'attaque pour aborder ce Super Bowl dans de bonnes conditions. Une bonne chose pour eux et pour le spectacle !

À l’University of Phoenix Stadium, stade qui laisse un souvenir amer aux Patriots, les Seahawks partent avec les faveurs des pronostics. Mais cette rencontre s’annonce serrée, les bookmakers donnant les Seahawks favoris avec simplement 2 points d’avance. On est en droit d’espérer une rencontre magnifique entre les deux meilleures équipes de la ligue. Deux équipes qui avaient d’ailleurs entamé leur saison en mode mineur avec un bilan de deux victoires pour deux défaites. Mais on le sait, une saison de NFL, c’est long et l’important c’est de finir en force ! Ce qu’ont su faire ces deux franchises.

Retrouvez d'autres infos et statistiques du Super Bowl.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Seattle 0 14 10 0 0 24
New England 0 14 0 14 0 28
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne peux pas penser que Dieu nous a mis sur terre pour être aussi moyen.  – Lou Holtz

En VO :  I can't believe that God put us on this earth to be ordinary. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !