Super Bowl XLVIII : Les pronos de la rédaction

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

le 31/01/2014 à 17:44 par Pierre-François Flores

A un peu plus de 48 heures du Super Bowl, la rédaction FA.com se livre au petit jeu des pronostics.

Brice L. : Hawks 23-17

En tête dans quatre catégories majeures, yards et points alloués, mais aussi en turnovers (39 sur la saison) et en yards à la passe encaissés (un maigre 172 yards par match), la défense des Seahawks s’inscrit dans l’histoire, aucune n’avait réussi une telle performance depuis les Vikings du Minnesota en 1970.

Sans aucun doute Seattle ne pourra pas museler indéfiniment l’attaque la plus prolifique de l’histoire et sont général Peyton Manning. Cependant lors de leurs dernières sorties face aux Patriots mais encore plus face aux Chargers, les Broncos n’ont pas été aussi dominant que lors de la saison régulière. Ce n’est pas de bonne augure à 3 jours d’affronter la meilleure défense de la ligue, et sa « Legion of Boom » un des meilleurs backfield défensif de l’histoire (si ce n’est le meilleur, seul l’avenir le confirmera). On peut compter sur la complémentarité d’Earl Thomas et Kam Chancellor associé à l’intelligence de jeu et l’efficacité de Richard Sherman et Byron Maxwell pour perturber la mécanique bien huilée des Broncos.

Depuis la défaite en playoffs la saison passée face aux Falcons, Seattle nous a rarement déçu.

Les batailles pour le temps de possession et  des turnovers seront essentielles et définiront à n’en pas douter le vainqueur. Si les ‘Hawks parviennent à tenir le cuir hors des mains de Manning, bien connu pour être un gros consommateur de temps, voir même lui subtiliser, alors Russell Wilson, aider de sa « Bête » Lynch, aura toutes les clefs en main pour aller chercher sa première bague et de ramener son premier trophée Lombardi aux Seahawks.

Une vraie opposition de style en perspective et nous pourrons vérifier l’adage qui pendant longtemps à fait foi en NFL, à savoir « Defense wins Championships » !

Thomas Depaepe : Hawks 24-16

Difficile de ne pas commencer autrement qu'en parlant de Manning.... mais désolé ce n'est pas pour lui faire de nouveau des éloges car on ne va pas se mentir : Peyton Manning n'est pas un clutch player lors des playoffs et ne l'a pas été lors de ses deux Super Bowl. Face aux Bears, c'est clairement le jeu au sol des Colts qui a mis la bague autour du doigt de Manning, alors que face aux Saints Manning a été quelque peu décevant (mais il est vrai que Reggie Wayne a droppé deux ballons décisifs ce qui ne l'a pas aidé).

Le problème est que la défense des Seahawks est ce qui se fait de mieux actuellement en matière de vitesse, de couverture individuelle et de polyvalence ! Donc les mismatchups dans le backfield qu'affectionne Peyton Manning ne seront pas fréquents (Kam Chancellor va par exemple mettre à rude épreuve le double mètre d'un Julius Thomas) et sur la ligne cela va taper fort avec des Seahawks que Pete Carroll va sur-motiver comme à son habitude. Maintenant une surprise peut venir de la défense conduite par Jack Del Rio : en effet elle a été dominante sur ses deux matchs de playoffs et pourrait faire souffrir une ligne offensive assez moyenne de Seattle... mais si la défense n'arrive pas à contenir le jeu au sol (et Marshawn Lynch n'est pas Ryan Matthews ou les coureurs des Pats) cela va ouvrir des brèches.
Vous l'aurez compris, je mets les Seahawks vainqueurs.

François-Noël Martin : Broncos

L'attaque des Broncos contre la défense des Seahawks : ce sera selon moi LE match dans le match qui déterminera l'issue de ce Super Bowl XLVIII. Et dans ce face à face, je vois bien l'expérience de la bande à Peyton Manning prendre le dessus sur la fougue de la Legion Of Boom. Cette dernière ne bénéficiera d'ailleurs pas de la pleine puissance sonore de son douzième homme pour venir pertuber les "Omaha !" et autres audiblesAudible
fait de donner les tactiques à la dernière seconde. Le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
les crie avant la mise en jeu lorsqu'il a, par exemple, détecté un dispositif spécial de la défense adverse.
du maitre à jouer de Denver. Enfin, Manning reste sur une solide performance face aux Patriots en finale de Conférence AFC, tandis que la défense de Seattle a sauvé son billet pour ce Super Bowl en toute fin de rencontre face aux 49ers. Avantage donc aux attaquants des Broncos.
Pour ce qui est de l'autre duel, Lynch et Wilson auront fort à faire face à une excellente défense contre la course de la grande ligue ! Je pense cependant que le puissant running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
réussira à profiter des quelques brèches que sa ligne arrivera à créer pour réaliser les chevauchées qui animeront la rencontre et maintiendront le suspense dans ce big game. Mais ce sera insuffisant pour empêcher les Broncos de Denver de soulever pour la troisième fois le trophée Lombardi.

Lionel Laské : Broncos 23-10

Nous avons deux très belles équipes en finale. On peut souhaiter aux Seahawks de l’emporter puisqu’ils sont les moins habitués au Super Bowl. Pourtant leurs derniers matchs n’ont pas montré un jeu à la passe très efficace et même si Lynch reste un joueur unique au sol, on l’a vu beaucoup moins efficace face à San Francisco. Même s’il a du talent, Russel Wilson ne pourra pas toujours se sortir de la pression de la défense en courant de long en large. Je mise aussi bien sûr sur l’expérience de Manning ; sa longévité et sa volonté sont un exemple pour le Foot US et le sport en général. Le Super Bowl XLVIII serait un beau titre à ajouter à la légende.

Thomas Deligny : Broncos 21-17

Personnellement, je vois bien une victoire des Broncos face aux Seahawks car j'ose espérer que l'attaque prendra l'avantage sur la défense des 'Hawks. Deux éléments importants peuvent appuyer ce pronostic, la gestion de l'enjeu par les cadres de Denver et notamment Peyton Manning qui a déjà réussi une saison extraordinaire.
Le QB des Chevaux Sauvages pourra aussi se reposer sur le jeu au sol de son escouade. Du côté de Seattle, le manque d'expérience peut jouer en leur défaveur, autant que le fait de jouer "à l'extérieur" ou tout du moins de ne pas jouer à domicile. Le temps pourrait aussi jouer des siennes et l'équipe qui saura faire le moins de fautes techniques sortira grand vainqueur. J'aimerais voir un drive décisif de Manning qui sacrerait les Broncos et rendrait hommage à l'un des plus grands QB de l'histoire de la NFL.

Thomas Savoja : Broncos 31-28

Il me parait clair que ce Super Bowl XLVIII qui nous propose une affiche entre la meilleure attaque et la meilleure défense de la saison se jouera sur une somme de petits riens ! C’est en tous les cas la tendance qui ressort du côté des bookmakers de Las Vegas qui donnent les Broncos avec 2,5 points d’avance.

On peut évidemment se dire que les conditions climatiques favoriseront la défense des Seahawks et que Manning a parfois connu des jours sans en playoffs, mais j’ai la faiblesse de croire que son expérience au plus haut niveau le protégera contre les grosses erreurs qui font tourner une rencontre. En outre, le jeu de course consistant de Denver pourra le seconder efficacement. J’ai plus de crainte sur la façon dont Russel Wilson appréhendera son premier Super Bowl. Bien sur Marshawn Lynch va faire le métier en tamponnant la défense des Broncos mais Wilson devra nécessairement sortir de sa poche pour écarter la défense adverse et prendre quelques risques or il a été sur courant alternatif ces dernières rencontres. Au final je donne les Broncos avec 3 points d’avance mais le match se jouera dans ses derniers instants.

Pierre-François Flores : Broncos 21-17

Une attaque historique vs une défense impériale, une légende NFL vs l'avenir de la ligue, ce 48ème Super Bowl s'annonce serré et les bookmakers à Las Vegas donne les Broncos avec 2,5 points d'avance. Pas de panique Fans des Hawks, le favori n'a gagné que 2 des 6 dernières finales !
Même si les deux équipes minimisent l'importance de la météo, elle aura forcément une influence, surtout si l'attaque menée par Peyton Manning doit jouer sous une pluie fine. C'est en effet les dernières prévisions pour le match : 2° et un crachin remplacent un temps couvert et une température de -2°.
Si vous avez lui mon preview du match, vous connaissez déjà mon avis sur la question.

 

5 Broncos contre 2 Seahawks, si les Volatiles l'emportent je sens que ça va chambrer sévère lundi au petit matin...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 0 0 8 0 0 8
Seattle 8 14 14 7 0 43
... chargement de la zone de commentaire ...

 Vos capacités determinent ce que vous pouvez faire. La motivation détermine ce que vous faites. L'attitude détermine la façon dont vous le faites.  – Lou Holtz

En VO :  Ability is what you're capable of doing. Motivation determines what you do. Attitude determines how well you do it. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !