La folle course aux playoffs dans la NFCLes Vikings candidats N°1 à "leur" Super Bowl

Case Keenum a encore été impeccable face aux Falcons
Case Keenum a encore été impeccable face aux Falcons (Ric Tapia, NFL)
le 04/12/2017 à 21:57 par Pierre-François Flores

Nous avons eu droit ce week-end à trois duels opposants des équipes à la lutte pour une place en playoffs NFC. A la clé trois gagnants, les Vikings, les Seahawks et les Saints, et trois perdants, les Falcons, les Eagles et les Panthers. Dans la dernière ligne droite de la saison régulière, tout reste à faire. Nous retiendrons qu'à ce stade, et ça doit être une première, l'équipe qui va accueillir le Big Game est N°1 de sa conférence et pourrait potentiellement jouer Divisional, Finale NFC et Super Bowl à domicile !

N°1 Minnesota Vikings (10-2) - N°7 Atlanta Falcons (7-5)

Victorieux des Falcons 14-9 à Atlanta, les hommes de Mike Zimmer ont réalisé le coup de cette 13e journée en s'emparant de la tête de la NFC. La défense n'a pas concédé le moindre touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
face à l'attaque menée par Matt Ryan, malgré le retour de Devonta Freeman et en limitant Julio Jones à 24 petits yards en 2 réceptions. Offensivement, Case Keenum continue d'impressionner avec une fiche statistique impeccable 25/30, 227 yards, 2 TD et 0 Int. Il réussit même la performance d'être parfait en 2e mi-temps avec 13/13 et 1 TD. Signant par la même occasion son 4e QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rating consécutif à plus de 100, il rejoint Brett Favre (2009) et Daunte Culpepper (2000 et 2004) parmi les seuls passeurs de la franchise à réussir cela.

5e série de 8 victoires (ou plus) dans leur histoire

Les Vikings ont donc remporté leur 8e succès de rang. Quatre fois, ils ont réussi pareille série (au moins 8 victoires) : 1969 - 12 victoires - défaite lors du Super Bowl ; 1973 - 9 victoires - défaite lors du Super Bowl ; 1975 - 10 victoires - défaite en Divisional ; 1998 - 8 victoires - défaite en finale NFC.

De leur côté, les Atlanta Falcons (7-5) sont éjectés de la place Wild Card conquise une semaine auparavant. Si la prestation défensive a été probante (ils n'ont concédé que 14 points), l'attaque a une nouvelle fois été peu inspiré. Le MVP 2016 continue à livrer des prestations très moyennes avec un 16/29 pour 173 yards (rating 72.9). Inquiétant.

N°2 Philadelphia Eagles (10-2) - N°5 Seattle Seahawks (8-4)

Avec plus de 31 points par match, Philadelphie, la meilleure attaque de la NFL, se déplaçait sur les terres de la Legion of Boom pour y affronter les Seattle Seahawks. Ces derniers ne pouvaient pas perdre pour garder son destin en mains. Toujours privés de Richard Sherman, ils ont réalisé un match fantastique ne concédant le 1er TD aux Philadelphia Eagles qu'après 48 minutes. Carson Wentz, sérieux candidat au MVP, n'a trouvé qu'à cette occasion la faille dans la défense adverse et encore, au prix d'un drive incroyable. Nelson Agholor (141 yards en 7 réceptions et 1 TD) captant quasiment coup sur coup deux passes de Wentz dont celle-ci :

Oui, le jeune signal caller a dû s'employer tout le match pour réussir à trouver une faille chez les Seahawks.

Trop d'occasions manquées

Les Eagles vont pouvoir s'en vouloir malgré tout. En anglais, on parle de missed opportunities (occasions manquées). Il y eu d'abord cette passe mal ajustée de Wentz qui aurait pu rapporter gros en début de match. Puis, ce fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
du même Wentz à 1 yard de l'en-but (son 22e, N°1 NFL depuis 2016).

Enfin, 3 minutes après être revenus à 17-10, Doug Pederson ne demande pas l'arbitrage vidéo quand Russell Wilson adresse une passe jugée latérale à son coéquipier, alors qu'elle était clairement vers l'avant. Le challenge gagné, les Seahawks se seraient retrouvés dans l'obligation de punter. Au lieu de cela, Wilson trouve J.D. McKissic pour 15 yards et le TD fatal.

A ce niveau, ces occasions manquées ne pardonnent pas et nous avons peut-être vu les limites des Eagles face à une grosse défense dans un match à enjeu.

Russell Wilson, l'autre candidat au MVP

Pour Pete Carroll, l'opération est parfaite puisque Seattle se place maintenant à la 5e place NFC et passe devant les Carolina Panthers au bénéfice des victoires contre des équipes NFC. Si l'on parle beaucoup de Wentz et de Tom Brady pour le MVP 2017, l'insaisissable Russell Wilson doit être dans les débats. Il gagne des yards et marque des points pour son équipe dans des proportions historiques. Hier, il a gagné 83,2% des yards et marqué 75% des points (en comptant les extra pointsExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
, 85,7% sans). En cumulant ses gains au sol et dans les airs, il est le n°1 de la NFL actuellement.

N°4 New Orleans Saints (9-3) - N°6 Carolina Panthers (8-4)

Le duel au sommet de la NFC Sud [article] a vu la victoire des Saints de Drew Brees. A cette occasion, le QB a passé Peyton Manning (6125) à la 2e place pour les passes complétées dans l'histoire avec 6127. Il ne lui reste que Brett Favre devant lui avec 6300.
Premiers de la division la plus relevée de la ligue, les Saints sont des candidats sérieux pour janvier. Leur duo de running back Mark Ingram-Alvin Kamara (5 matchs consécutifs à plus de 200 yards cumulés) et l'expérience du vétéran Brees seront des atouts dans les matchs décisifs.

N°3 Los Angeles Rams (9-3)

Vainqueurs des Saints une semaine plus tôt, les Rams ont mis à profit leur déplacement chez les Arizona Cardinals pour ramener une victoire précieuse qui leur permet de garder un succès d'avance sur les Seahawks. Là encore la fin de saison sera tendue.

8e ex-aequos : Lions, Cowboys et Packers (6-6)

Les 7e étant les Falcons, la chose semble d'ores et déjà compliquée pour ces trois équipes qui n'ont que 6 victoires avec 4 matchs à jouer. On peut imaginer qu'il faudra 10 voire 11 victoires pour accrocher une place en phase finale NFC cette saison donc même avec un sans faute.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous gagnez vous n'avez pas besoin d'ami. Quand vous perdez, vous n'en avez pas.  – Woody Hayes, coach, Ohio State

En VO :  When you're winning, you don't need friends. When you're losing, you don't have any. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !