Les Météores de retour en EliteIinterview de Pascal Carrano, président des Météores

Les Météores posent sous le tableau d'affichage
Les Météores posent sous le tableau d'affichage (Blandine)
le 18/06/2013 à 09:35 par François-Noël Martin

Samedi dernier, les Météores de Fontenay-sous-Bois, champions de la Conférence Nord de division 2, ont validé leur accession en Elite en battant les Spartiates d'Amiens dans le match de barrage de montée/descente entre les deux divisions. Pascal Carrano, le président du club fontenaysien, a accepté de revenir sur cet évènement majeur de la vie de son club.

Bonjour Pascal. Samedi, vous étiez un spectateur attentif du côté du stade du Grand Marais d'Amiens. Pouvez vous nous raconter cette rencontre ?

Le match ne démarre pas bien pour nous. Il y a beaucoup de tension, les joueurs sont tendus et commettent de nombreuses fautes. Cela perdure jusqu’à notre premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
qui arrive quelques secondes avant la mi-temps et nous met devant au score (6-7). A partir de là, bien encadrés par les coachs, les joueurs vont se lâcher et jouer le football qui a été celui de toute la saison.
La seconde mi-temps démarre, les deux équipes scorent chacune de leur côté. Mais notre équipe spéciale bloque la transformation à 2 points des Spartiates et on commence à sentir la prise de confiance de l’équipe. Puis, l’offense score à nouveau et quand on récupère le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
sur le retour de kick-off et que l’on marque sur une quatrième tentative, tu te dis que c’est bien parti. La défense a fermé le match, même si les Spartiates ont rapidement marqué, puis ont rapidement remonté le terrain avant d’être stoppés par notre défense. C'était un match tendu et la victoire n’en a été que plus belle pour un groupe qui se forge depuis plusieurs années maintenant.

Franco et Rabel se congratulent après un touchdown
Franco et Rabel se congratulent après un touchdown (Blandine)

On imagine que le groupe a dû célébrer comme il se doit cette victoire et cette montée en Elite tant attendue ?

Après le match, nous sommes restés longtemps sur le terrain. La pression s’est relâchée et nous avons fêté ça. Pour le retour dans le bus, je n’y étais pas, j’étais venu en voiture puisqu’il fallait assister à la réunion fédérale plus tôt dans l’après-midi. Mais j’ai eu pas mal d’échos et, malgré la fatigue, on va dire que personne n’a dormi !

Est-ce que le club des Météores est prêt pour jouer l'Elite la saison prochaine ?

Avant de parler d’Elite et de la saison prochaine, il y a une finale à disputer contre une équipe qui vient aussi de valider son billet pour l’étage supérieur. On fera le point après, on va terminer cette saison avant d’envisager la suivante.

En effet, la saison n'est pas terminée pour les Météores : il reste encore quelques dates cochées dans le calendrier...

Oui, comme je viens de le dire, il y a une finale à remporter devant notre public, qui nous a suivi en petit groupe à Amiens mais qui sera au rendez-vous à Fontenay. Le club a aussi l’opportunité de remporter deux autres titres nationaux, avec le groupe Cadets qui va tenter de remporter un troisième titre de suite contre les Ours de Toulouse, qui seront favoris chez eux, et notre section Flag sénior qui va aussi défendre ses chances à Grenoble le même week end. Il y a trois finales, trois titres potentiels, les joueurs savent ce qu'il leur reste à faire.

Souhaiteriez-vous ajouter quelque chose pour conclure ?

Oui ! Je voudrais d'abord tirer un grand coup de chapeau a Jean-Philippe Dinglor et Nicolas Prevost, mais aussi à nos deux coordinateurs Pierre-François Goyer et Jack Charlery qui se sont fortement impliqués dans le projet sénior depuis plus de six ans. Et pour terminer, j'invite tous les passionés de football américain à venir à Fontenay pour la finale du championnat D2, contre les Centurions de Nîmes, le dimanche 30 juin à partir de 13h30 !

L'entrée sur le terrain des Météores samedi soir
L'entrée sur le terrain des Météores samedi soir (Blandine)

... chargement de la zone de commentaire ...

 La force est importante. Mais la première chose est de connaître votre adversaire. Si vous le connaissez lui et ce qu'il aime faire, et que vous essayez de l'en empêcher, de le forcer à tenter autre chose, alors vous avez déjà remporté la moitié de la bataille.  – Jonathan Ogden

En VO :  Strength is important. But the number one thing is knowing your opponent. If you know your opponent and what they like to do, and you try to take that away from them, force them to another move, then that's half the battle right there. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !