Les Cougars enfoncent les SpartiatesVictoire des Saintouennais 44-30

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Florent Hirel
Florent Hirel
le 21/04/2013 à 17:23 par Thomas Deligny

Les Cougars ont remporté une victoire précieuse en terre picarde hier soir au terme d’un match maîtrisé (30-44). Les Spartiates ont montré du mieux pour leur sixième match mais n’ont pas encore pu engrenger leur première victoire. Ils se dirigent vers le match de barrage (s’il a bien lieu).

 

« C’est une demi-finale ! » pouvait-on entendre autour du terrain peu avant la rencontre. Il faut dire qu’à mi-championnat, Spartiates et Cougars sont déjà distancés au niveau comptable et au niveau sportif dans la poule nord. L’enjeu était déjà donc très important hier soir dans l’optique du match de barrage pour les deux formations (on en saura plus en début prochainement sur la formule du prochain championnat et les modalités de montée-descente). 

Un match sous enjeu donc où les Cougars, après avoir fait avorter un premier drive des Amiénois, déclenchent les hostilités en premier. Marc Verica remonte de ses 15 yards sur sa première possession et trouve ses cibles, notamment Alexis Lanchantin pour l’ouverture du score (0-6). Les Spartiates réagissent sur le drive suivant et réussissent à recoller au score pour la première fois de la saison. Si les courses de Pierre Thorrignac sont vite stoppées au centre, Mathieu Lapios trouve les espaces à l’extérieur et c’est ainsi qu’il égalise en prenant de vitesse le second rideau des Cougars. (6-6)

Les Cougars, privés de quelques titulaires (Larochelle, Godfrey leur américain suspendu), présentent une équipe jeune où seul Cédric Cabarrus compte plus de trente ans. Quelques balles dropées par l’escouade de receveurs, un mauvais snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
et les hommes de William McCarthy rendent la balle aux hôtes du soir qui s’appuient sur leurs imports pour remonter le terrain jusqu’aux 25 yards adverses. Mathieu Lapios capte la balle en dehors des limites sur une quatrième tentative. 

Les Cougars ne manquent pas l’occasion de reprendre l’avantage toujours grâce à Alexis Lanchantin qui capte d’abord une bombe de 48 yards avant d’être atteint, seul dans la end-zone, par Marc Verica (6-12, transformation à deux points non réussie). Les hommes de Steeve Guersent veulent revenir avant la mi-temps. Gaëtan Parrhuite met les siens sur la bonne voie grâce à un gain d’une cinquantaine de yards mais ni Lapios ni Jesse Kirstatter ne parviennent à gagner la nouvelle tentative. Le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
des Spartiates se rattrappe sur le jeu suivant en interceptant Marc Verica sur ses 32 yards. Il aurait également pu se montrer décisif sur une réception avec un pied dans le terrain mais que les arbitres jugent en dehors. Les Cougars en profitent et notamment David Saintjulien qui réalise une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
précieuse à moins d’une minute de la pause. Marc Verica maîtrise parfaitement le chrono pour enfoncer le clou se connectant avec Florent Hirel. La tranformation à deux points est interceptée par le #6 Spartiates qui est contraint de sortir du terrain sur sa relance (6-18).

Amiens tente de se relancer
Amiens tente de se relancer (Thomas Deligny)

Alexis, « l ’enchanteur » !

Le safetySafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
des Spartiates, Nuno Dos Santos manque à nouveau une interception dès le retour des vestiaires. La pression défensive est mise sur Verica, d’autant que la ligne offensive des Cougars souffre en l’absence de leur second import. Mais les Spartiates commettent une grosse erreur et sur un blitzBlitz
tactique défensive où les défenseurs sont chargés d'aller sacker le QB ou de plaquer le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus tôt possible afin d'infliger une perte de terrain à l'attaque. Mais il y a un risque : la défense doit être rapide car sinon elle s'expose à une passe longue.
effectué à deux, le QB de St-Ouen parvient à trouver Alexis Lanchantin pour son troisième touché (6-25). Le coup asséné est rude pour les Spartiates qui étaient revenus avec une agressivité retrouvée. Les joueurs locaux, emmenés par le #87, se trouvent rapidement dans les dix derniers yards. Zach Walls profite d’un très bon bloc de Pierre Thorrignac pour passer la ligne. Son compère américain « Jessie » allonge le bras après le catch sur la transformation. (14-25)

Les Spartiates sont à nouveau dans le match mais, lorsqu’ils ne commettent pas des erreurs regrettables (hors-jeu qui annule une nouvelle interception), subissent les lois du sort. Sur une quatrième, Marc Verica tente une play actionPlay Action Pass
action de jeu où le QB va faire semblant de transmettre la balle à son coureur et va en fait lancer une passe.
. Sa passe en retrait n’est pas contrôlée (ou contrôlée selon les arbitres ?) par William Danois qui relâche le cuir et se couche ensuite dessus. Les zèbres accordent une nouvelle possession aux Cougars alors que l’on entre dans le dernier quart-temps et que les Spartiates discutent longuement cette décision. Michaël Serre en profite sur une longue passe pour assomer le camp des bleus et jaunes (14-31, PATExtra Point
(PAT=Point After TouchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
non réussi)

Les Spartiates ressassent encore mais trouvent ici une motivation supplémentaire. Jesse Kirstatter gagne 15 et 17 yards. Mathieu Lapios, Gaëtan Parrhuite portent également le cuir et l’espoir de leur équipe et Pierre Thorrignac termine le travail. Le running back montre la voie à son leader : Zach Walls transforme à deux points sur une course plein centre (22-31). Florent Hirel est mis à contribution sur le drive suivant mais Marc Verica trouve finalement Alexis Lanchantin pour le quadruplé (22-37). Le receveur des Cougars met ainsi fin au suspens alors qu’il reste un peu moins de cinq minutes à jouer, d’autant que Baghriche intercepte Walls et redonne une possession aux visiteurs. La surprise de la saison, Elvy Varela, en deux temps, réussit alors une course de 92 yards après réception et crucifie les Spartiates (22-44).

Pour l’honneur, les Amiénois réduisent l’écart sur une bombe de 50 yards pour le #12. Gaëtan Parrhuite se démarque sur la transformation à deux points pour clore le score (30-44), le on-side kick étant récupéré par les joueurs de St-Ouen. Ces derniers n’ont plus qu’à laisser filer le temps pour s’adjuger un succès précieux dans la poule nord avant de recevoir les Templiers dans deux semaines. De leur côté, les Spartiates, en net progrès, devront néanmoins redoubler d’efforts car les Black Panthers, en très grande forme en ce moment, auront à cœur de venir prendre leur revanche de la dernière finale Elite.

 

A noter que les Spartiates ont perdu un nouveau joueur, Christian Gantswa, junior surclassé, emmené à l’hôpital. Le numéro 32 se plaignait de la rotule et il sera absent pour le reste de la saison.

Pour les photos de la rencontre, rdv ici :

http://www.flickr.com/photos/76613439@N04/sets/72157633298087195/

 

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Amiens 6 0 8 16 30
Saint-Ouen-l'Aumône 6 12 7 19 44
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne vois pas de différence entre ce qu'il fait et ce qu'il est. C'est une façon artistique de jouer en ligne offensive. Il fait paraître la tâche facile.  – DeDe Muñoz à propos de son mari Anthony

En VO :  I don't see any contrast between what he does and the way he is. It's an artistic way of playing the offensive line. He makes it look easy. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !