Les Patriots pour une belle revanche

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Les Patriots prêts à affronter les Giants !
Les Patriots prêts à affronter les Giants !
le 04/02/2012 à 14:16 par Thomas Deligny

Très légèrement favoris pour le Superbowl XLVI, les Patriots veulent prendre leur revanche de l’édition 2008 où les Giants les avaient empêchés de réaliser la saison parfaite. Bien décidés à enfiler la bague de champion, les hommes de Bill Belichick savent à quoi s’en tenir, d’autant que leur dernière rencontre cette saison ne leur a pas souri. Le point sur les forces et les faiblesses d’un club assoiffé de revanche !

 

Une attaque aérienne de feu

Vingtième équipe à la course de la ligue, la Nouvelle Angleterre ne peut guère compter sur son jeu au sol : BenJarvus Green-Ellis n’a marqué qu’un TD en playoffs pour un gain moyen de 3,4 yards par portée. Cette année, le danger est surtout venu des airs. Les Tight Ends des Patriots ont difficilement été stoppés. Rob Gronkowski a d’ailleurs établi un nouveau record avec 17 TD pour la position alors que son alter-ego Aaron Hernandez, l’un des plus explosifs de la ligue, totalisait 910 yards et 7 essais. La deuxième attaque de la ligue à la passe pourra également compter sur Wes Welker, Wide ReceiverWide Receiver (WR)
ceux sont les receveurs écartés. Ils sont spécialisés dans les réceptions des passes très longues. Ils sont extrêmement rapide : 40 yards en 5 sec.
aux mains précieuses (122 catches).

Quid de Rob Gronkowski ? Auteur d’une saison tonitruante, le Tight End de la Nouvelle Angleterre est le point d’interrogation du match. Jouera, jouera pas ? Rob Gronkowski ne s’est pas entraîné vendredi et a été placé sur la liste des joueurs incertains pour la rencontre de dimanche ? Sa cheville gauche a subi nombre de distorsions durant la saison et surtout lors du dernier match contre les Ravens de Baltimore. Il n’est pas le seul puisque dix autres joueurs ont été placés sur cette liste. Info ou intox…

Tom Brady, le leader de cette attaque, cherche une quatrième bague à porter après celles de 2001, 2003 et 2004. Cette saison, Le MVP 2010 a alterné le très bon comme lors du match d’ouverture de Playoff des Patriots contre Denver et ses 6 passes de TD, et le moins bon comme lors de la victoire in-extremis contre Baltimore, il y a deux semaines. Le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
des Pats peut-il enchaîner deux mauvaises prestations de suite ? Difficile à croire au vu de son expérience. D’autant qu’en cas de victoire il établira un nouveau record, celui du plus grand nombre de yards en saison régulière lancés par un QB vainqueur du Superbowl : il en compte pour le moment 5 235 yards alors que Peyton Manning avait atteint 4 397 yards lors de son titre en 2006.

 

La défense des Pats à l’essai

Hakeem Nicks, Mario Manningham et Victor Cruz, comment la défense de la Nouvelle Angleterre va-t-elle museler les receveurs de Big Apple ? L’escouade défensive des Pats, 31ème de la ligue, a concédé 411 yards par match mais seulement 325 en postseason. Ce mieux est survenu avec les retours du safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Patrick Chung et du linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Brandon Spikes, auteur d’une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
importante contre les Ravens. Le repositionnement de Devin McCourty comme free safety a également permis de limiter les gros jeux en postseason. Quant à Sterling Moore, passé de safety à corner, il a brisé les rêves des Ravens en empêchant une passe décisive à destination de Lee Evans il y a quinze jours.

La clef de voute de cette défense reste néanmoins Vince Wilfork ; le Nose Tackle a joué 96% des snapsSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
lors du match du titre AFC. Devenu l’élément essentiel dans la transformation défensive opérée par Belichick, qui est passée d’un système 4-34-3
formation défensive avec 4 linemen et 3 linebackers.
à 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snap donné.
et 4 linebackers.
, Wilfork s’est ainsi mué en defensive end.

L’aubaine pour l’escouade défensive des Pats aurait pu venir de la présence sur la liste des joueurs incertains d’Ahmad Bradshaw le coureur des Giants, mais il sera, à coup sûr, sur le terrain dimanche soir. A noter qu’aucune équipe arrivée auparavant au Superbowl n’avait concédé plus de 358 yards par match en saison régulière : les Pats en comptent 411.

 

Une question d’honneur ! 

Il y a quatre ans, l’attaque des Pats dominait la ligue avec 36 points et 411 yards de moyenne par match mais elle s’était confrontée au mur défensif des Giants. Attention Tom, la défense des Giants n’a jamais été aussi forte cette saison que depuis le retour des titulaires contre leurs rivaux new-yorkais (29-14). Umenyiora et Tuck, qui avaient sacké Brady 2 fois chacun en 2007, Pierre-Paul et Kiwanuka seront bien présents pour mettre la pression sur Brady !

Lors de leur dernier affrontement le 6 novembre dernier à Foxborough, les Pats ont à nouveau subi un terrible revers, une défaite sur le fil 24-20. Les hommes de Bellichick seront-ils suffisamment fort mentalement pour s’imposer ? Tom Brady en conférence de presse a laissé penser que l’esprit de revanche était là : « Tous les matches que vous perdez, vous avez envie de les rejouer ! »

Il en aura l’occasion dimanche soir, au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis. Et qui y aurait-il de plus beau pour le QB des Pats que de battre son rival Eli Manning pour le titre de MVP dans le repère de son frère ? 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 0 10 7 0 0 17
New York 9 0 6 6 0 21
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si votre fils vous rend fou, vous avez le choix entre lui apprendre à jouer Nose Tackle ou l'envoyer jouer sur l'autoroute. Ca revient au même au final.  – L'ancien défenseur et maintenant journaliste Bob Golic.

En VO :  If you're mad at your kid, you can either raise him to be a nose tackle or send him out to play on the freeway. It's about the same. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !