Les Giants champions pour la 4ème fois !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Eli Manning, 2 titres et 2 MVP
Eli Manning, 2 titres et 2 MVP
le 06/02/2012 à 09:11 par Pierre-François Flores

Dans l'antre de Peyton Manning, Eli (30/40, 296 yards et 1 TD) a décroché un deuxième Vince Lombardi Trophy, un de plus que son frère ainé, associé avec un second MVP. La revanche du Super Bowl de 2008 nous a offert un niveau de jeu époustouflant, un final haletant mais le même vainqueur, les New York Giants s'imposant, cette fois-ci de 4 points, face aux New England Patriots, 21 à 17.

Les Giants s'offrent un 4ème titre et 5 voyages au Super Bowl et reviennent à un succès des 49ers et des Cowboys, deux des Steelers.

Comme il y a 4 ans, les hommes de Tom Coughlin, 65 ans et désormais le plus vieux head coach à remporter le Big Game, sont en retard au tableau d'affichage. Comme il y a 4 ans, Eli Manning mène un drive digne des plus grands sur 88 yards terminé par une course d'Ahmad Bradshaw (17 courses pour 72 yards) pour 6 yards, le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
et avec seulement 57 secondes à l'horloge. Comme il y a 4 ans, la série est marquée par une réception relevant cette fois-ci plus du talent que du miracle quand Mario Manningham capte la plus longue passe de la soirée, 38 yards, avec ses deux pieds à quelques millimètres d'être en dehors du terrain.

Malgré tout son clutch, Tom Brady et son attaque de feu ne peuvent réaliser l'exploit et la dernière passe Hail Mary s'écrase dans la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
new-yorkaise devant un Rob Gronkoswki trop court. Game Over.
Une nouvelle fois, le quatrième sacre en carrière échappe au QB (27/41, 276 yards, 2 TDs et 1 interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
). Il ne rejoindra pas cette année Joe Montana et Terry Bradshaw.

Un niveau de jeu exceptionnel

Le spectacle proposé par les deux équipes a été exceptionnel. Les attaques sachant prendre le peu que les défenses voulaient bien leur laisser. S'appuyant principalement sur des passes courtes, les deux quarterbacksQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
ont signé deux records du Super Bowl. C'est tout d'abord Eli qui complète ses 9 premières passes du match, dont une pour le touchdown de Victor Cruz. Puis, après un départ timide, Brady trouve le rythme et enchaine 15 passes de suite, éclipsant la marque de 13 du grand Joe. Le premier de ses deux touchdowns, pour Danny Woodhead, clôture une série de 96 yards, un record égalé du Super Bowl. Nous sommes en tout début de troisième période et les Patriots, menés 9-0, sont en tête 17 à 9 après un passe pour l'essai d'Aaron Hernandez (8 pour 67 yards et 1 TD).

Le redressement de l'attaque des Patriots à cet instant est de mauvais augure pour les Giants qui semblaient avoir le match en mains et contenaient un Brady fébrile, contrant deux de ses passes par Jason Pierre-Paul. La meilleure illustration fait suite à la première série de New York. Le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
met la balle à 6 yards de la end zone des Pats. Sur le premier snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
de Brady, Justin Tuck lui met la pression et le MVP 2010 lance une passe longue pour ... personne. Logiquement, l'arbitre en chef signale un Intentional Grounding dans la end zone d'en-but qui a pour conséquence un safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
pour New York, 2-0.

Patriots : 17-9 puis plus rien

Le momentum (l'élan) semble être désormais pour les Patriots, jamais aussi forts que quand ils mènent au score. Mais la défense new-yorkaise n'abdique pas et corrige le tir sur les séries suivantes. Tom Brady trouve difficilement ses receveurs et le jeu de course de BenJarvus Green-Ellis (44 yards en 10 courses) n'aide pas. Les Pats ne seront même pas en mesure de tenter un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
.

A l'inverse, l'attaque des Giants progresse doucement mais surement, pénétrant dans la moitié de terrain adverse sur chaque série. Deux fois, ils se contentent des 3 points de leur botteur Lawrence Tynes (33 et 38 yards). L'écart n'est plus que deux points.

Sur le drive suivant, Brady s'enflamme après avoir échappé à 2 pass rushers, lance une bombe vers Rob Gronkowski (2 réceptions et 26 yards) qu'intercepte Chase Blackburn. New York récupère la possession mais sur ses 10 yards. La série est longue mais ils doivent punter en ayant au passage grillé deux temps-morts.
New England repasse en attaque et consume 6 longues minutes mais la passe sur 3ème-et-11 pour Deion Branch (3 rec. pour 45 yards) est incomplète.

Manning revient sur le turf du Lucas Oil avec 3:56 à jouer et 88 yards à parcourir. Le meilleur QB en 4ème quart-temps avec 15 passes de touchdown récidive 4 ans plus tard.

Le coup de poker de Belichick

Avec une minute à jouer, un temps-mort et la balle dans leurs 10 yards, les Patriots n'ont que deux choix. Attendre le field goal de 20 yards de Tynes ou laisser le TD et espérer un miracle. Belichick opte pour la seconde option, un choix qui lui avait réussi il y a une dizaine d'années face aux Broncos. Bradshaw court sans la moindre opposition vers la zone d'en-but, tente de s'arrêter avant de basculer, comme aimanté par elle, pour les 6 points. Mais cette fois-ci, les Patriots ne réussiront pas à remonter le terrain. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 0 10 7 0 0 17
New York 9 0 6 6 0 21
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'aime penser que mes plus gros hits sont à la limite de l'agression avec violence.  – Jack Tatum

En VO :  I like to believe that my best hits border on felonious assault. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !