Super Bowl XXIV : Les 49ers, équipe de la décennie !4ème sacre en 8 saisons. Victoire 55-10 contre Denver

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

background
background
le 29/01/2014 à 15:04 par Pierre-François Flores

Plus que 4 jours avant Super Bowl XLVIII et donc pour passer en revue les 7 finales déjà disputées par les Seattle Seahawks et les Denver Broncos. Après la claque infligée par les Redskins l'année précédente, Denver est humilié par la meilleure équipe de la décennie : les San Francisco 49ers.

Cette 24ème finale se joue dans le splendide Louisiana Superdome de la Nouvelle-Orléans le 28 janvier 1990 et opposent deux équipes au destin opposé. Les San Francisco 49ers (14-2), désormais coachés par George Seifert qui a remplacé le légendaire Bill Walsh parti à la retraite, sont en lice pour un 4ème succès en 8 ans ce qui les mettrait à égalité avec les Steelers de Pittsburgh (4 titres durant les 70's). De l'autre côté, les Denver Broncos (11-5) atteignent le Super Bowl pour la 3ème fois en quatre ans. Une défaite les ferait rejoindre les Minnesota Vikings qui ont perdu leurs 4 finales disputés également durant les années 70.

La 4ème bague des 49ers
La 4ème bague des 49ers

Mais contrairement à leur Super Bowl précédent, les hommes de Dan Reeves n'ont pas vu le jour tant la supériorité des Niners était évidente. Dans un feu d'artifice historique pour une finale, San Francisco écrase Denver 55 à 10, soit encore à ce jour le plus gros écart dans le Big Game.

Le match

Les 49ers n'ont pas seulement été bon en attaque, ils ont également éteint l'attaque mené par John Elway pendant tout le match, limitant les Broncos à 167 yards, 12 first downsFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
et 20:29 de temps de possession. Offensivement, les Niners accumulent 461 yards en 39:31 et marque 6 fois lors de leurs 8 premiers drives et 8 TD en tout (5 par les airs et 3 au sol).

La première série offensive est la bonne. Joe Montana se connecte avec le MVP du Super Bowl précédent, Jerry Rice, pour 20 yards et le TD. 0-7. Les Broncos réagissent par leur rookie running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Bobby Humphrey, qui a leur a beaucoup apporté cette saison. Mais la série est stoppée avant la red zone et le kicker David Treadwell ramène son équipe à 4 points (42 yards), 3-7.

Après l'un des rares stop de la défense des Broncos, le match bascule pour les Californiens quand Humphrey commet un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
, récupéré par le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Chet Brooks. Comme contre les Redskins ou les Giants lors de leurs deux Super Bowls précédents, un fait de match va complètement les en faire sortir. Dix jeux plus tard, Montana trouve Brent Jones (TE) pour 7 yards et le 2ème TD de la soirée : 3-13 (PAT manqué par Mike Coffer). Denver se retrouve dans la situation de Washington deux ans auparavant. Les Redskins étaient menés de 10 points avant de retourner la partie en 2ème quart-temps. Mais incapables de produire du jeu, les Broncos puntent rapidement et les Niners répondent par une série de 13 jeux, 69 yards principalement grâce au fullback Tom Rathman (TD 1 yard). 3-20.

Le programme du Super Bowl XXIV
Le programme du Super Bowl XXIV

Un peu plus tard dans le deuxième quart-temps, Montana combine encore avec son receveur vedette Jerry Rice pour 38 yards et 7 nouveaux points supplémentaires. 3-27 est le score à la mi-temps. La pause de près d'une demi-heure du fait du show ne changera nullement la physionomie du match. Sur sa première tentative du 3ème quart-temps, Elway est intercepté par le LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Mike Walter que Montana bonifie par un 4ème TD, le 3ème pour Jerry Rice (28 yards). 3-34. La deuxième mi-temps débute à peine que l'on ne souhaite qu'une chose, voir cesser le cauchemar des Broncos. Malheureusement pour eux, la séquence suivante est le clone de celle qui vient de se dérouler. Elway est tout d'abord intercepté par Chet Brooks puis deux actions plus loin, Montana mystifie la défense adverse par une feinte de passe avant d'adresser un ballon parfait à John Taylor, le héros du Super Bowl XXIII, pour 35 yards et son 5ème touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. 3-41.

Le drive suivant permet à Denver de sauver l'honneur. Grâce à une course de 39 yards d'Humphrey et une interférence de passe défensive de Bill Romanowski, elle se retrouve sur les 1 yard de San Francisco. Elway conclut par une course de 3 yards qui réduit l'écart à 10-41.

Le jeu aérien remisé au placard, les Niners restent dominant et marquent un 7ème TD sur le premier jeu du dernier acte. L'auteur est de nouveau Tom Rathman (3 yards) et la série a couvert 75 yards en 11 jeux mangeant au passage près de 7 minutes. 10-48. Sur la série suivante, Elway continue d'être harcelé par la défense californienne. S'il n'est pas intercepté, il est sacké coup sur coup. C'est d'abord Danny Stubbs (DE) qui lui fait perdre 6 yards avant que le cornerback Don Griffin ne lui arrache le ballon, récupéré par Stubbs. Sur l'action suivante, Roger Craig gagne le dernier yard qui le sépare de la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
et marque ainsi le 8ème et dernier touchdown de la soirée. 10-55. 

MVP : Joe Montana, quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
(3ème fois)

Pour la troisième fois de sa carrière, Joe Montana est élu MVP du match. Ce record tient toujours. Sa prestation historique à cette époque le place définitivement parmi les plus grands QB de l'histoire. Ce dimanche-là, il complète 22 de ses 29 passes (75,9%) pour 297 yards et 5 TD.
Plus que ce Super Bowl XXIV, c'est sa carrière dans le match le plus important de la ligue qui parait inégalable. En 4 matchs, il a lancé pour 11 TD, aucune interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et rend un rating de 127,83. Prodigieux. Cette distinction vient compléter son titre MVP de la saison 1989.

Joe Montana : MVP avec 5 passes de TD lancées
Joe Montana : MVP avec 5 passes de TD lancées
Le ticket du Super Bowl XXIV
Le ticket du Super Bowl XXIV

Score & Statistiques

San Francisco
  • John Montana : 22 passes sur 29 pour 297 yards et 5 TD.
  • Jerry Rice : 7 réceptions, 148 yards et 3 TD. Record du Super Bowl (égal Roger Craig SB XIX).
  • Roger Craig : 69 yards au sol et un TD. 5 réc. pour 34 yards.
  • Tom Rathman : 38 yards au sol et 2 TD. 4 réc. pour 43 yards.
  • John Taylor : 3 réc. pour 49 yards et 1 TD, ainsi que 38 yards sur retours de puntPunt
    action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
    .
Denver
  • John Elway : 10/26 pour 108 yards, aucun TD et 2 interceptions. Un TD marqué à la course et deux fumbles dont un perdu.
  • Bobby Humphrey : meilleur coureur et receveur de son équipe avec 61 yards au sol et 38 en 3 réc.
  • Carrington : 146 yards sur 6 retours de kickoffKickoff
    coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
    .

 

1er quart-temps

  • SF – TD: Jerry Rice 20 sur passe de Joe Montana (Mike Cofer PATExtra Point
    (PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
    ok) 7–0 SF
  • DEN – FG: David Treadwell 42 yards 7–3 SF
  • SF – TD: Brent Jones 7 sur passe de Joe Montana (PAT manqué) 13–3 SF

2ème quart-temps

  • SF – TD: Tom Rathman 1 yard sur course (Mike Cofer PAT ok) 20–3 SF
  • SF – TD: Jerry Rice 38 sur passe de Joe Montana (Mike Cofer PAT ok) 27–3 SF

3ème quart-temps

  • SF – TD: Jerry Rice 28 sur passe de Joe Montana (Mike Cofer PAT ok) 34–3 SF
  • SF – TD: John Taylor 35 sur passe de Joe Montana (Mike Cofer PAT ok) 41–3 SF
  • DEN – TD: John Elway 3 yard sur course (David Treadwell PAT ok) 41–10 SF

4ème quart-temps

  • SF – TD: Tom Rathman 3 yard sur course (Mike Cofer PAT ok) 48–10 SF
  • SF – TD: Roger Craig 1 yard sur course (Mike Cofer PAT ok) 55–10 SF

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 3 0 7 0 0 10
San Francisco 13 14 14 14 0 55
... chargement de la zone de commentaire ...

 Montrez moi un perdant méritant, et je vous montrerez un perdant.  – Vince Lombardi

En VO :  Show me a good loser, and I'll show you a loser. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !