Super Bowl XXII : Les Redskins remportent leur 2ème LombardiVictoire 42-10 sur les Broncos

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

le 28/01/2014 à 14:00 par Pierre-François Flores

A 5 jours sur Super Bowl XLVIII, nous passons en revue les 7 finales déjà disputées par les Seattle Seahawks et les Denver Broncos. On continue avec le Super Bowl n°22 : une nouvelle claque pour les Broncos.

Le Super Bowl XXII se joue le 31 janvier 1988 (soit le plus tardivement de l'histoire à cette époque) pour la première au Jack Murphy Stadium de San Diego (l'actuel Qualcomm Stadium). Il oppose les Denver Broncos (10-4-1) et les Washington Redskins (11-4). Les premiers disputent là leur deuxième finale consécutive (la 3ème en tout) après s'être fait étriller par les Giants lors du Super Bowl XXI. Les seconds jouent là leur 4ème mais restent sur une défaite contre les Raiders 4 ans plus tôt. Le contexte de la saison 1987 est un peu particulier puisqu'elle débute par une grève des joueurs qui a eu pour effet de la raccourcir d'une journée et où des remplaçants ont été appelés pour les 3 premières semaines du championnat. Au terme d'un match marqué par un deuxième quart-temps de folie, ce sont les Redskins qui ramènent un deuxième Lombardi à la maison. Victoire 42-10.

La 2ème bague des Redskins
La 2ème bague des Redskins

Le match

Toujours menés par le QB star John Elway, les Broncos réussissent une entame parfaite des deux côtés du ballon, arrêtant à la fois l'attaque adverse et progressant rapidement offensivement puisqu'ils marquent sur leur premier jeu. Elway se connecte avec Ricky Nattiel pour 56 yards et le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. 7-0.
Sur la série suivante, ils avancent jusqu'aux 6 yards des Redskins mais sont finalement bloqués et se contentent d'un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de Rich Karlis. 10-0. Le drive est marqué par la réception d'Elway de 23 yards sur une passe de son RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Steve Sewell. Un peu plus loin dans le 1er acte, les Broncos sont en passe de marquer de nouveau mais Elway est sacké par Alvin Walton pour une perte de 18 yards qui les met hors de portée des poteaux. Cette action défensive marque pour beaucoup le tournant du match. Malgré tout, Denver mène toujours 10 à rien à la fin du quart-temps et Washington est inexistant en attaque (64 yards gagnés à 142). Pour corser le tout, leur QB Doug Williams sort momentanément sur blessure.

Une deuxième quart-temps historique

Impossible de savoir ce qui s'est passé dans la tête des Redskins pendant le changement de côté, ni même dans celle des Broncos, mais la physionomie du match change du tout au tout. Tout commence après le retour de Williams avec 14:17 à jouer. Sur le premier jeu, le QB trouve Ricky Sanders qui s'échappent 80 yards pour le TD : 10-7.
Sur la série suivante, Washington appelle un jeu de passe sur une 3ème-et-1 depuis les 27 yards de Denver qui mort complètement pensant à une course. Williams se connecte avec Gary Clark et voici les Redskins devant : 10-14.

La défense des Broncos est en train de revivre le même deuxième quart-temps que l'année précédente où ils s'étaient déjà écroulés devant les passes de Phil Simms.
Pas encore complètement dépassée, l'attaque du Colorado atteint les 27 yards adverses mais Karlis manque son field goal de 43 yards. Deux jeux plus tard, c'est la punition. Le rookie running back Timmy Smith, qui joue là son premier match en tant que titulaire, s'échappe 58 yards et donnent 11 points d'avance aux siens : 10-21.

Doug Williams et Timmy Smith
Doug Williams et Timmy Smith (Sports Illustrated)

Inarrêtable, les Redskins ajoutent un 4ème TD sur la possession suivante quand Williams et Sanders combinent pour 50 yards. Pour la première fois, un joueur capte deux TD lors en un seul QT. La fin de la période cauchemardesque pour Denver s'achève par deux interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
d'Elway de Barry Wilburn et Brian Davis, la première conduisant au 5ème touchdown des Redskins sur une passe de Williams pour le tight end Clint Didier.
Rien que dans le 2ème acte, Williams a passé pour 228 yards à 9/11 et 4 TD. Smith a gagné 122 yards en 5 courses dont son essai de 58 yards et Sanders a gagné 168 yards par les airs et marqué 2 TD.

Le calme après la tempête

Le programme du Super Bowl XXII
Le programme du Super Bowl XXII
La tempête qui vient de s'abattre sur les Broncos à d'ores et déjà tuer le match. Eux, qui semblaient avoir le match en main, se sont fait balayer en moins de 15 minutes. Ils ne s'en remettront pas. Elway termine la rencontre avec 5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, 3 interceptions, une moyenne calamiteuse de 14/38, pour 257 yards et 1 TD.
Washington réussira à marquer un dernier TD à la course (4 yards) par Smith lors du dernier QT. 10-42.
Le jeune running back a réalisé le match de sa vie au meilleur moment. Sa carrière pourtant ne sera pas très longue puisqu'il ne jouera plus que deux saisons. En 1988 avec Washington et en 90 avec Dallas.
Sanders totalise 193 yards à la réception et 235 yards avec ses retours de kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
, tous deux des records sur Super Bowl.

MVP : Doug Williams, quarterback

Avec 18 passes sur 29, 340 yards (record à l'époque), 4 TD et une seule INT, Doug Williams est logiquement élu MVP du Super Bowl. C'est la consécration pour ce joueur qui n'a gagné sa place de titulaire que vers le milieu de la saison avant de conduire ses Skins au Super Bowl. Concernant sa condition de premier (et seul !) Afro-Américain à avoir gagné le Big Game il déclare : « Hier, j'étais un quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
noir qui se trouvait être un bon quaterback. Aujourd'hui, je suis un bon quarterback qui se trouve être noir »
.

Score et statistiques

Le ticket du Super Bowl XXII
Le ticket du Super Bowl XXII
Le match s'est déroulé sous un temps nuageux et une température de 16°C.

1er quart-temps

  • DEN – TD: Ricky Nattiel 56 yards sur une passe de John Elway (Rich Karlis PATExtra Point
    (PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
    7–0 DEN
  • DEN – FG: Rich Karlis 24 yards 10–0 DEN

2ème quart-temps

  • WAS – TD: Ricky Sanders 80 yards sur une passe de Doug Williams (Ali Haji-Sheikh PAT) 10–7 DEN
  • WAS – TD: Gary Clark 27 yards sur une passe de Doug Williams (Ali Haji-Sheikh PAT) 14–10 WAS
  • WAS – TD: Timmy Smith 58 yards sur course (Ali Haji-Sheikh PAT) 21–10 WAS
  • WAS – TD: Ricky Sanders 50 yards sur une passe de Doug Williams (Ali Haji-Sheikh PAT) 28–10 WAS
  • WAS – TD: Clint Didier 8 yards sur une passe de Doug Williams (Ali Haji-Sheikh PAT) 35–10 WAS

4ème quart-temps

  • WAS – TD: Timmy Smith 4 yards sur course (Ali Haji-Sheikh PAT) 42–10 WAS
Les records du match
  • Total de yards en attaque (602) et également en cumulant les deux équipes (929)
  • Total de yards à la course (280)
  • Plus de TD marqués dans un Super Bowl (6)
  • Total de yards en attaque dans un quart-temps (356)
  • Plus de points dans un quart-temps et une mi-temps (35)
  • Plus de TD dans un quart-temps (5)
  • Plus gros écart remonté pour une victoire (10 points)

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 10 0 0 0 0 10
Washington 0 35 0 7 0 42
... chargement de la zone de commentaire ...

 Football n'est pas un sport de contact, c'est un sport de collision. La danse est un sport de contact.  – Vince Lombardi et Duffy Daugherty

En VO :  Football isn't a contact sport, it's a collision sport. Dancing is a contact sport. 

Citation réelle proposée par Julien pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !