Super Bowl II : Packers 33 - 14 RaidersLe doublé des Packers

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Super Bowl II
Super Bowl II
le 30/01/2011 à 14:50 par Pierre-François Flores

Green Bay, après avoir gagné leur 3ème titre de champion NFL à la suite, remporte son deuxième Super Bowl consécutivement. Leurs victimes sont cette saison les Raiders d'Oakland (champion AFL).
Ce Super Bowl constitue le 1er match de l'histoire du foot us à rapporter plus de 3 millions de dollars.

La deuxième bague des Packers
La deuxième bague des Packers

Bart Starr est une nouvelle fois choisi comme Most Valuable Player pour avoir réussi 13/24 à la passe pour 202 yards et 1 TD. Il a également su mener l'attaque des Packers qui a géré le match après avoir construit une avance de 11 pts (16-7) à la mi-temps.

Don Chandler réussit 4 field goals et le cornerback All-Pro Herb Adderley donne un avantage définitif aux siens en remontant une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de 60 yards pour le TD.

Ce match reste comme le dernier de Vince Lombardi en tant que coach des Packers. Il met ainsi fin à 9 années de règne durant lesquelles, il remporte 6 titres de la conférence Ouest, 5 championnats NFL et 2 Super Bowl.

MVP : Bart Starr, Quarterback

Le ticket du Super Bowl II
Le ticket du Super Bowl II

Pour avoir guidé les Packers à leur 3ème titre NFL et leur second Super Bowl consécutifs, le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Bart Starr remporte son second trophée de MVP.

Après 2 FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
consécutifs, qui donnent un avantage très tôt dans le match à Green Bay, Starr se connecte avec Boyd Dowler pour un TD de 62 yards. Menant 16-7 à la mi-temps, les Packers marquent 17 nouveaux points pour une victoire sans contestation possible 33-14.
Starr : 13/24, 202 yards et 1 touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
.

L'adieu de Vince Lombardi

Avant le Super Bowl I, Vince Lombardi sentait le poids de la NFL sur ses épaules. Après la victoire dans le Super Bowl II, ceux sont les Packers qui l'ont porté sur les leurs pour lui rendre hommage.
Pour illustrer cette pression, Frank Gifford, présentateur de la chaine de télévision CBS, parle de Lombardi dans son interview d'avant match :
« Durant les 5 minutes où nous avons parlé, il me tenait le bras et tremblait comme une feuille. »

Le programme du Super Bowl II
Le programme du Super Bowl II

La suite vous la connaissez. Les Packers disposent sans réel problème des Kansas City Chiefs dans le Super Bowl I (35-10) puis des Oakland Raiders dans le II (33-14).
Les Packers ont su défendre l'honneur de la NFL (en rivalité avec l'AFL à cette époque) et réjoignent leurs glorieux ainés au rang des seules équipes à avoir gagné 3 titres consécutivements. (1929-1930-1931 et 1965-1966-1967)

S'il n'y a jamais rien eu d'officiel quant à son départ, les joueurs de Green Bay savaient bien que le Super Bowl serait son dernier match. Il reste General Manager encore 1 an puis part entraîner les Redskins pour une saison avant de s'éteindre des suites d'un cancer en 1970, il avait 57 ans.

A la fin du Super Bowl II, le guardGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
Jerry Kramer et le tackle Forrest Gregg porte en triomphe leur coach qui avouera :
« C'est la meilleur façon de quitter un terrain de football ».

La NFL a décidé de lui rendre hommage en donnant son nom au trophée du Super Bowl.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Oakland 0 7 0 7 0 14
Green Bay 3 13 10 7 0 33
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les perdants d'hier sont les gagnants de demain.  – Terrell Owens

En VO :  Yesterday's loser was determined to become tomorrow's winner. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !