Les Texans au cribleNotre preview des playoffs 2012

Arian Foster
Arian Foster (T.Savoja, FA.com)
le 04/01/2013 à 10:15 par François-Noël Martin

Suite de notre revue des forces en présence pour ces playoffs 2012, avec les Texans de Houston.

Il y a quatre semaines encore, ils faisaient partie des grands favoris pour une place au Super Bowl. Ils étaient même encore en tête de la conférence AFC la semaine dernière. Mais les Texans ont montré un tout autre visage lors de leurs derniers matchs. Avec 3 défaites lors de leurs 4 dernières rencontres, la plus jeune franchise de la ligue ne va pas entamer la seconde campagne postseason de son histoire de la meilleure des manières. Une réaction ce samedi face aux Bengals de Cincinnati est attendue !

Le calendrier

On aurait pu dire en début de saison que les Texans allaient bénéficier d'un calendrier avantageux. En effet, leurs adversaires de cette année avaient cumulés en 2011 121 victoires pour 135 défaites (26ème position).

Cependant, la franchise de Houston est une des trois équipes qualifiées pour les playoffs à avoir affronté six adversaires différents sur les 11 autres toujours en lice pour le trophée Vince Lombardi, avec les Patriots et les Vikings. Le bilan face à ces adversaires n'est d'ailleurs pas très bon puisqu'en sept rencontres, ils n'ont gagné qu'à trois reprises et encaissé les quatre seuls revers de l'année. Cela révèle toutefois que leur parcours en 2012 était loin d'être une promenade de santé !

Les forces

La principale force des Texans se situe au niveau de son attaque, avec un équilibre parfait entre les courses et les passes. La paire Andre Johnson - Arian Foster a d'ailleur été le duo receveur-coureur le plus efficace de la saison avec 3022 yards parcourus juste à eux deux (contre les 2838 à Tampa Bay pour Vincent Jackson et Doug Martin). Autre signe de cet équilibre ? 22 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à la passe pour 19 à la course.

Mais Houston, c'est aussi une ligne défensive très efficace face aux courses adverses. J. J. Watt et ses potes n'ont laissé que 1560 yards en 390 tentatives à leurs adversaires cette saison, soit 4 yards par essai. Ils se classent 7ème dans cette catégorie. Mais les hommes de Wade Phillips ont surtout été l'escouade qui a encaissé le moins de touchdowns à la course, ex-aequo avec les Broncos, avec 5 petites unités.

Les faiblesses

Si les Texans sont rodés au niveau de l'attaque et de la défense face à la course, il reste deux domaines où ils sont à la peine :

La défense aérienne tout d'abord. Kareem Jackson, Jonathan Joseph et consort ont en effet encaissé tout au long de la saison pas moins de 29 touchdowns à la passe, ce qui en fait la sixième pire défense dans ce registre. Le tout pour "seulement" 15 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
(14ème pire résultat). Bref, ça ne respire pas la grande confiance dans la secondary texane.

Autre secteur du jeu perfectible : les coups de pieds face aux poteaux ! Shayne Graham a connu mieux dans les années 2000 avec les Bengals. Certes, le kicker est à 100% de réussite en dessous des 40 yards. Certes, il a passé le field goal de la victoire à Detroit lors de la week 12. Mais le vétéran a montré des faiblesses sur les plus longues distances avec un 4/9 seulement à 50 yards et plus, et a faibli dans des moments cruciaux qui auraient pu faciliter la tâche aux siens ou leur permettre de rester au contact de leurs adversaires. 

La forme actuelle

Vous l'aurez deviné : avec trois défaites sur les quatre derniers matchs de la saison régulière, plus le leadership de la conférence, Matt Schaub et les siens doivent forcément être en train de gamberger... Surtout qu'ils étaient avant cela à 11 victoires pour une seule défaite ! La question sera donc de savoir si ce seront les Texans de la première partie de saison, ou ceux du mois de décembre que nous verrons samedi au Reliant Stadium de Houston.

Les ambitions

S'ils parviennent à retrouver leur niveau de jeu des trois premiers mois de la saison, les Texans vont sûrement se montrer à la hauteur de leurs ambitions : être encore en compétition le 3 février prochain à la Nouvelle-Orléans pour le Super Bowl. Et nul doute que le coach Gary Kubiak saura trouver les mots justes pour empêcher son équipe de finir une saison qui avait si bien commencée en eau de boudin.

Tremble Andy Dalton, tremble...
Tremble Andy Dalton, tremble... (T.Savoja, FA.com)

Les tops joueurs

J. J. Watt s'est incontestablement imposé comme un des leaders de la défense texane cette saison. Son match de révélation au grand public ? Un wildcard game face à de certains Cincinnati Bengals face auxquels le lineman défensif avait notamment cumulé 1 sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et 1 interception retournée en touchdown pour ouvrir la voie de la victoire aux siens. Cette année, Watt a confirmé : 20.5 sacks (à 2 petites longueurs du record NFL détenu par Michael Strahan), 16 passes défendues et 4 fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
forcés ! Un joueur qui aura toute l'attention des lignes offensives adverses au cours de ces playoffs...

Au niveau de l'attaque, le trio Matt Schaub - Andre Johnson - Arian Foster a tiré son équipe vers le haut toute la saison. Ils ont ainsi permis à leurs coachs de varier les jeux offensifs avec efficacité, notamment avec des play actions qu'ils executent à chaque fois avec réussite. 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Les équipes dont on se souvient jouent en décembre.  – 'Expression' dans le milieu du foot lycéen et universitaire

En VO :  Teams to remember plays in december. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !