Les Redskins au cribleNotre preview des Playoffs 2012

Les Redskins, potentielle sensation des Playoffs
Les Redskins, potentielle sensation des Playoffs
le 04/01/2013 à 09:50 par Yanik Revel

Quelques jours avant le début des Playoffs NFL, FA.com poursuit sa revue des forces en présence avec l’analyse des franchises toujours en course. C’est au tour des Redskins de Washington d’être examinés à la loupe.

Après une longue période de disette, l’équipe de la capitale des Etats-Unis retrouve enfin les joies des phases finales après avoir vaincu les Cowboys de Dallas lors du dernier match de la saison régulière. Une victoire synonyme de qualification et du titre de champion de la NFC Est.

 

Le parcours

Mauvais élève de sa division durant les quatre dernières saisons, les indiens étaient bien partis pour rester collés à cette quatrième place. Début novembre, leur score affichait un 3-6 peu reluisant avant d’entamer une magnifique remontée dans le classement. Un week-end de repos après la défaite à domicile contre les Panthers de Caroline et les voilà de retour vers la victoire avec un 31-6 infligé à Philadelphie lors de la semaine 11. C’est le début d’une série de sept succès consécutifs qui les placera en tête de la division avec une fiche de 10-6.

Cette performance peut néanmoins être relativisée par un calendrier relativement clément. En effet, l’analyse des rencontres en début de saison plaçait le programme des Redskins en 24ème position  quant à la difficulté des oppositions à venir. L’analyse a posteriori confirme cet élément puisque l’on s’aperçoit que l’équipe n’a affronté que quatre franchises qualifiées pour les playoffs. Lors de ces rencontres, le bilan est de deux défaites (Bengals et Falcons) et deux victoires (Ravens, Vikings). 

 

Les points forts

Sans aucun doute, l’attaque au sol constitue le principal atout de cette équipe. Le duo de rookies RGIII-Morris fonctionne à merveille, parfaitement épaulé par une ligne offensive protectrice et créatrice de brèches. Quatrième attaque de la ligue au nombre de points inscrits par rencontre (27.2), l’escouade offensive se classe au premier rang en nombre de yards gagnés par la course.

L’autre qualité réside dans l’état d’esprit de la formation. Emportée par sa jeune garde, l’équipe affiche un enthousiasme et une fraîcheur à toute épreuve, même dans les matchs à enjeu.

 

Les faiblesses

Si l’attaque au sol est au top, les statistiques en nombre de yards gagnés par les airs classent Washington en 20ème position de la NFL. Une faiblesse confirmée par la rencontre contre Dallas dont la défense a très bien su museler le jeu aérien de Robert Griffin III.

Pour l’escouade défensive, même constat. Celle-ci se débrouille très bien au sol (5ème en nombre yards perdus à la course) mais s’avère très faible dans les airs (30ème en yards perdus à la passe). Cette dernière statistique est cependant nuancée par les trois interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
réalisées sur Tony Romo dimanche dernier. La défense serait-elle en train de se mettre à niveau à la veille des playoffs ?

 

La forme actuelle

Emportés par leur élan, rien ne semble pouvoir arrêter ces irrésistibles peaux rouges. A la tête d’une série de sept victoires consécutives, ils ont remporté un titre de la NFC Est qui leur échappait depuis 1999. 

Menés par de jeunes recrues qui ont parfaitement trouvé leurs marques, l’équipe semble être auréolée d’un véritable état de grâce qui leur a permis de déjouer les coups durs avec facilité.

 

Les ambitions

Moribonds depuis de nombreuses années, les « bourgogne et or » ont misé sur la jeunesse pour reconstruire une équipe compétitive. Les résultats arrivent peut être plus tôt que prévu et n’étaient pas attendus pour cette saison. Ils n’ont donc rien à perdre et pourraient devenir la sensation des phases finales.

 

Les top joueurs

Le duo offensif précité fait partie des révélations de la ligue cette année.

Vainqueur du trophée Heisman 2011, Robert Griffin III est le prototype du quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
moderne ; capable de lancer et de porter le ballon. Rarement leader des statistiques de matchs sur les yards envoyés à la passe, il compense par de belles performances à la course (138 yards contre les Vikings, W6).

Complété par son acolyte Alfred Morris, le jeu au sol des Redskins est ce qui se fait de mieux en ce moment. L’ancien running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
de Florida Atlantic University, a explosé tous les records de la franchise pour un rookie. Deuxième de la ligue avec 1613 yards parcourus (derrière Adrian Peterson), il est également deuxième avec 13 TD inscrits à la course (derrière Arian Foster). Il a littéralement crevé l’écran dimanche dernier contre les Cowboys en réalisant 33 courses, parcourant 200 yards et inscrivant 3 TD ; une performance inédite pour un rookie chez les Redskins. Pour retrouver de telles statistiques dans la franchise, il faut remonter au 17 septembre 1989, date à laquelle Gerald Riggs inscrivit 221 yards contre les Philadelphia Eagles

Les deux phénomènes nouveaux venus en NFL sont largement épaulés par une remarquable ligne offensive qui n’est pas étrangère aux exploits du tandem rookie.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Les équipes dont on se souvient jouent en décembre.  – 'Expression' dans le milieu du foot lycéen et universitaire

En VO :  Teams to remember plays in december. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !