Les Colts au cribleNotre preview des playoffs 2012

Andrew Luck a répondu aux attentes des fans des Co
Andrew Luck a répondu aux attentes des fans des Co (Jeff Roberson, AP Photo)
le 04/01/2013 à 12:29 par Pierre-François Flores

Suite de notre revue des forces en présence pour ces playoffs 2012, avec les Indianapolis Colts.

Qui aurait misé un euro sur les Colts en playoffs en début de saison. Un an après une saison calamiteuse et 14 défaites (pire que la saison précédent la draft de Manning où ils avaient perdu 13 fois), la franchise de l'Indiana se qualifie pour les Wild Card Weekend grâce au 4ème bilan dans l'AFC soit 11 victoires et 5 défaites. Malgré un succès de plus que les Ravens, ils devront se déplacer à Baltimore qui a gagné sa division.
Les Colts 2012 s'est aussi un formidable mouvement de solidarité autour de son head coach Chuck Pagano absent de nombreuses semaines pour traiter une leucémie. Depuis la semaine dernière, il est de retour sur le bord du terrain et a pu coacher son équipe dans une victoire contre les Texans, 28-16.

Le calendrier

Contrairement à certaines équipes déjà présentées, les Colts ont affronté des adversaires ayant eu un bilan cumulé de 128-128. Ce Strength of Schedule de 50% les place en milieu de tableau . Au niveau des rencontres contre des équipes bien classées cette saison, le bilan est mitigé. Il y a les victoires contre les Vikings, les Packers et tout récemment les Texans, mais il a aussi les défaites contre Bears (éliminés mais avec 10 victoires tout de même), le match aller contre Houston et surtout le 59-24 à Foxborough contre les Patriots. Nous en sommes donc à 3/6 contre les équipes à plus de 10 victoires.

Les forces

Simplement Andrew Luck. Le rookie est le digne successeur de Peyton Manning aux commandes de l'attaque des Poulains. Malgré seulement 54,1% de passes complétées et un rating de 76,5, Luck a surtout épaté par sa capacité à retourner des matchs en apparence perdu. Il n'abdique jamais et a déjà prouvé qu'il savait mené des come-backs, la marque des plus grands.
Pourtant, sa ligne offensive ne lui a pas facilité la tâche avec 41 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
concédés (4ème QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
le plus pris). 

Sa cible favorite est sans surprise Reggie Wayne qui a capté 106 ballons pour 1355 yards.

Les faiblesses

Les Colts sont statistiquement dans le seconde partie du classement dans tous les domaines sauf dans les yards gagnés au total (10ème) et à la passe (7ème).

La défense a notamment été en difficulté dans le jeu au sol avec une 29ème position et près de 140 yards concédé par match.
Robert Mathis, vétéran de 10 saisons, est le meilleur sackeur de son équipe avec 8 plaquages de QB seulement. Indianapolis est d'ailleurs 23ème avec 32 sacks.

La forme actuelle

Plus que les statistiques, c'est vraiment la dynamique et l'atmosphère très spéciale, parfois mystique, qui règne chez les Colts. La venue de leur nouveau prodige et l'aventure extra-sportive traversée par Chuck Pagano a soudé le groupe qui est capable de battre n'importe qui.
Avec 4 victoires lors de leur 5 derniers match, les Colts ont les moyens de faire douter les Ravens ce week-end. 

Les ambitions

En passant de 2-14 à 11-5 en une saison, la bande à Luck n'a pas de pression avant d'aller jouer les Ravens à Baltimore. Au risque de décevoir les fans de Lewis (dont je fais partie), une victoire pourrait nous valoir un Broncos-Colts au prochain tour à condition que les Texans battent les Bengals.

Les tops joueurs

On l'a dit. Andrew Luck évidemment, Reggie Wayne pour l'attaque. Antoine Bethea et Jerrell Freeman côté défense, compte parmi les plus gros plaqueurs de la ligue.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Rod Woodson a prouvé que le Président Thomas Jefferson avait tort lorsqu'il a dit que tous les hommes sont nés egaux.  – Steve Sabol (président de NFL Film)

En VO :  Rod Woodson proved Thomas Jefferson wrong when he said that all men are created equal. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !