[Wild Card] Les Rams remportent les playoffs de la NFC WestSeattle Seahawks 20 - 30 Los Angeles Rams

DE Morgan Fox sacke QB Russell Wilson
DE Morgan Fox sacke QB Russell Wilson (Bettina Hansen, Seattle Times)
le 10/01/2021 à 20:57 par Blaise Collin

Le duel entre les deux représentants en playoffs de la NFC West a tourné à l'avantage du moins bien classé : les Los Angeles Rams (#6, 10-6 en saison régul¡ère) ont dominé les Seattle Seahawks (#3, 12-4 en saison régulière) à Lumen Field.

Les Rams et les Seahawks avaient partagé les points en saison régulière, chaque franchise ayant remporté leur match à la maison (23-16 à Los Angeles et 20-9 à Seattle). Ce match retour à Seattle avait permis aux Seahawks de s'adjuger le titre de NFC West, synonyme d'avantage du terrain lors de ce tour de Wild Card. 

Fin de série à Seattle

Avant la partie, Seattle restait sur une impressionnante série de dix victoires consécutives en playoffs à domicile, dont six sous l'ère Pete Carroll. Leur dernière défaite remontait à 2005 contre... les Saint Louis Rams (20-27).

La défaite est dure à encaisser pour les Seahawks qui avait réalisé le meilleur départ de la franchise en saison régulière (5-0) et établit leur record de points offensifs (459). Généralement réputés pour leur défense, les Hawks ont été victimes de celle des Rams, la meilleure de la ligue.

A défaut d'être nécessairement pertinentes, les statistiques sont amusantes : la défense des Rams a accordé 18.5 points de moyenne en saison régulière et quasiment le même nombre (20) dans ce match. Leur attaque a marqué 23.3 points de moyenne sur les seize précédents matchs et moins d'un point de plus (24) contre Seattle. Les six autres points ont été marqués par la défense. Celle des Seahawks a également accordé moins d'un point de plus en playoffs qu'en saison régulière (24 contre 23.2, puisque l'attaque a encaissé un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
) mais c'est l'attaque qui a sous-performé (20 contre 28.7).

Une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
déterminante

Après une première vingtaine de minutes peu prolifiques (6-3 Rams), le tournant du match (déjà !) est intervenu sur une passe anodine de QB Russell Wilson (11/27, 174 yards, 2 TD, 1 INT / 4 courses, 50 yards) qui a été parfaitement anticipée par CB Darious Williams (4 placages, 1 INT, 1 TD) pour six points (13-3). Le défenseur de LAR avait déjà intercepté Russell Wilson à deux reprises lors du premier match de la saison entre les deux équipes.

Ce gros jeu défensif a fait du bien aux Rams qui ont dû opérer un changement de quarterback dès leur deuxième drive du match. QB John Wolford (3/6, 29 yards) est sorti sur blessure au cou après un choc à la tête sur un plongeon et QB Jared Goff (9/19, 155 yards, 1 TD) a repris du service moins de deux semaines après une opération chirurgicale au pouce droit.

Les Seahawks ont bien réagi après ce contrecoup et QB Russell Wilson a trouvé WR D.K. Metcalf (5 réceptions, 96 yards, 2 TD) pour un long (51 yards) touchdown, l'un des rares gros jeux accordés par la défense des Rams (13-10). Pour le reste, les visiteurs ont passé une bonne partie de la rencontre à harasser le quarterback de Seattle, dont les 41% des passes complétées ont été bien loin de ses 65% en carrière, avec notamment cinq sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
dont deux chacun pour 
DT Aaron Donald (3 placages dont 2 sacks) et LB Leonard Floyd (2 sacks).

En délicatesse avec son pouce, Jared Goff a limité la casse et les Rams ont largement recouru au jeu de courses (43 jeux terrestres contre 25 jeux aériens). Cela a permis au rookie de Florida State RB Cam Akers (28 courses, 131 yards, 1 TD) de prendre plus de poids dans l'attaque des Rams et d'établir un nouveau record de franchise de yards au sol en playoffs pour un rookie. Et aussi de marquer avant la mi-temps pour redonner dix points d'avance à son équipe (20-10).

 Les Rams gèrent après la pause

Au retour des vestiaires, Aaron Donald s'est blessé aux côtes et a dû quitter le terrain définitivement mais la défense de LAR n'a pas relâché la pression. L'attaque de Seattle a continué à souffrir, preuve en est leur piteux 2 sur 14 en troisième tentative. A peine moins bien que le 3 sur 15 des Rams, cela dit, mais l'attaque des Rams a aussi profité du travail des équipes spéciales qui ont recouvert un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de 
CB D.J. Reed (3 placages) sur puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
en milieu de dernier quart temps. Quatre jeux plus tard, WR Robert Woods (4 réceptions, 48 yards, 1 TD) a creusé l'écart au score (30-13). 

Seattle a, à nouveau, répondu du tac-au-tac mais le second touchdown de D.K. Metcalf à 2'28 de la fin du match n'a pas suffi.

Les Los Angeles Rams peuvent donc se consoler de ne pas avoir remporté la NFC West. Ce sont eux qui joueront (au moins) un match supplémentaire en playoffs tandis que Seattle va pouvoir se pencher sur ses maux offensifs. Sean McVay, lui, est désormais 37-0 en carrière lorsque ses Rams mènent à la pause.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Il y a deux sortes de coaches, ceux qui viennent de se faire virer, et ceux qui vont se faire virer.  – Bum Phillips, coach, Houston Oilers

En VO :  There are two types of coaches: them that has just been fired and them that are going to be fired. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !