Super Bowl XXXVIII : Panthers 29 - 32 Patriots

background
background
le 02/02/2004 à 00:00 par Pierre-François Flores
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03

Les Super Bowls ont la curieuse habitude d'alterner déroute et match au finish. Deux ans après leur triomphe dans le Super Bowl XXXVI, les Patriots s'offrent leur deuxième titre au bout du suspens.
Pour la seizième fois de sa carrière, Adam Vinatieri donne la victoire à son équipe. Il réédite l'exploit de 2002 en passant un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 41 yards avec 4 secondes restantes au chronomètre. Pourtant, tout n'avait pas très bien débuté pour le botteur de précision des Patriots puisqu'il râte son premier essai et voit son deuxième contré par Shane Burton. Mais, il était dit que le destin de New England reposerait sur ses épaules et une nouvelle fois, il n'a pas failli à sa tâche.
Revenons en détail sur le trente-huitième Super Bowl, probablement l'un des plus surprenants et indécis de l'histoire.

27 minutes stériles

Les défenses tant attendues sont au rendez-vous en ce début de match. Carolina est pris au piège de son plan de jeu et doit rendre le ballon après seulement trois actions lors de ses trois premières possessions. Pire, si l'on excepte le first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
obtenu grâce à un holding des Pats, les Panthers n'obtiennent pas une première tentative lors des 27 premières minutes du match.
En face, les Patriots avancent mieux et se retrouvent deux fois en position de mettre 3 points au tableau d'affichage. Mais Vinatieri râte son premier field goal de 31 yards ce qui conclut le premier drive de New England. Pour la première fois en 6 matchs, ils ne marquent pas sur leur première série. La seconde occasion de 36 yards est contrée par Shane Burton.
Sur la sixième possession des Panthers, Delhomme est frappé dans le dos par Vrabel qui force le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
et Seymour recouvre le cuir pour les Pats. Débutant la série à 20 yards de l'en-but, ils mettent 4 actions et 2 minutes 10 pour ouvrir enfin la marque sur une passe de Brady pour Branch. Jamais dans un Super Bowl, le score était reste nul et vierge pendant aussi longtemps.

Carolina Panthers0 - 7New England Patriots


Une fin de mi-temps complètement folle

Le match est enfin lancé et John Fox permet enfin à Jake Delhomme de lancer des passes. Malheureusement, un bon coup de pied d'engagement de Vinatieri et une pénalité contre l'équipe de relance font débuter les Panthers sur leur 5 yards. Qu'à cela ne tienne, "The Carolina Cajun" mène un drive de 95 yards en 8 jeux conclut par une superbe passe de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 39 yards pour Steve Smith. Sur cette série, la deuxième plus longue dans l'histoire du Super Bowl, Delhomme complète 3/6 pour 90 yards contre 1/9 pour 1 yard jusque-là.

Carolina Panthers7 - 7New England Patriots


Il reste 59 secondes aux Pats pour faire quelque chose dans cette première mi-temps. Belichick n'est pas homme à prendre des risques mais gagner 14 matchs consécutivement donne confiance. Brady tente 6 passes durant la série. Sur le troisième jeu, il lance la bombe pour Deion Branch et un gain de 52 yards. Ils sont déjà en position de marquer un field goal mais ils veulent le touchdown. C'est chose faite 24 secondes plus tard quand Brady trouve tout seul au milieu de la end-zone David Givens sur une nouvelle "play action pass" magistralement exécutée.
A 18 secondes de la mi-temps, les Patriots reprennent l'avantage :

Carolina Panthers7 - 14New England Patriots


Vinatieri botte un coup de pied de réengagement court que remonte Kris Mangum jusqu'aux 47 yards des Panthers. En 12 secondes, ils ont le temps de lancer une ou deux passes longues. Mais John Fox prend tout le monde à contre pied et optant pour un jeu de course de Davis dans l'axe qui gagne 21 yards et met en position de field goal John Kasay. Sa tentative de 50 yards est parfaitement réussie et permet aux Panthères de revenir à 4 points de leurs adversaires à la mi-temps.

Carolina Panthers10 - 14New England Patriots


A ce stade du match, les Patriots ont dominé copieusement leur adversaire mais n'ont réussi à mettre que 14 points. Les deux field goals manqués vont peut être coûter chers aux champions AFC. Côté Panthers, ils sentent bien que tout est possible et qu'en se libérant en attaque, ils trouvent des failles dans la meilleure défense de la NFL.

Stats à la mi-temps
passe 203y. - course 59y. - 0 turnover - 0/2 field goal - 18:51 possession
passe 109y. - course 43y. - 1 turnover - 1/1 field goal - 11:09 possession

Les onze premières séries offensives ont couvert 98 yards pour 0 point alors que les 4 dernières rapportent en cumulées 214 yards et 24 points, le tout en 5 minutes et 15 secondes.

Un troisième quart-temps similaire au premier

Avec un score de 14-10 à la pause, les coachs décident de revenir au plan de jeu initial basé sur les courses et la rigueur.
Dans ce quart-temps, les Panthers ont deux fois la possession mais, malgré quelques belles actions du tight end Wiggins, ne parviennent pas à avancer. Le gagne terrain reprend et tourne comme en premier quart-temps à l'avantage des Patriots. Pour la quatrième fois du match les Panthers commencent leur série dans leurs 15 yards.
En face, les Patriots doivent attendre leur troisième drive de la mi-temps pour commencer à avancer. En huit actions, ils remontent 62 yards et se placent sur les 9 yards de Carolina. Le jeu clé est une passe de Brady pour Graham de 33 yards. Antowain Smith gagne 5 yards sur l'action suivante et porte la balle à hauteur des 4 yards.
C'est la fin du troisième quart-temps sur ce score inchangé de 14 à 10 pour New England.

Cette dernière période commence mal pour Carolina qui doit faire face à une situation difficile. Sur le premier jeu, Brady trouve Fauria pour un touchdown injustement refusé. Mais sur l'action, Favors commet un holding défensif et redonne 4 tentatives aux Pats pour marquer le touchdown. Une seule suffira à Smith.

Carolina Panthers10 - 21New England Patriots


Le quart-temps le plus prolifique de l'Histoire

Le plus gros déficit jamais remonté dans un Super Bowl pour une victoire est de 10 points. Pire, le plus gros retard remonté en quatrième quart-temps est de 7. Avec 11 points et au vue du troisième quart-temps, la mission semble difficile pour les Panthers.
Mais cette équipe a du coeur et le prouve une nouvelle fois. Ils commencent leur série sur leur 19 yards. En 3 passes de 13, 18 et 22 yards, ils se retouvent sur les 33 yards des Pats. Sur le first down, DeShaun Foster s'échappe sur la gauche de la ligne et marque le touchdown.
A 21-16 et 12:39 à jouer, John Fox a deux solutions. Soit il tente la conversion à 2 points qui, en cas de réussite, ramènerait Carolina à un field goal de New England, soit il tente le coup de pied et espérant pouvoir encore marquer un autre touchdown à 7 points et passer devant devant 24-21 (soit un field goal d'avance).
Il choisit la conversion à deux points qui est râtée.

Carolina Panthers16 - 21New England Patriots


New England récupère la possession fier de ses 5 points d'avance et joue une nouvelle série de toute beauté. Brady se connecte avec 3 receveurs différents et le duo de coureurs Smith-Faulk fait le reste au sol. Ils sont à présent sur les 10 yards de Carolina.
Mais, sur 3rd-and-9, Brady lance une passe en touché vers la gauche pour Fauria mais ne voit absolument pas Howard en embuscade. Le défenseur jaillit et intercepte le lancer. C'est le première erreur des Patriots depuis le début du match et ce manque de lucidité de Brady peut leur coûter cher. A 24-16 avec un field goal, les choses auraient été plus compliqué pour Carolina.

Delhomme débute un nouveau drive dans ses 15 yards (ses 10 précisemment). Sur le troisième jeu de la série, Carolina est confrontée à une 3ème-et-10. Jake Delhomme lance une bombe pour Mushin Muhammad qui gagne 85 yards pour le touchdown. Sur l'action Muhammad raffute Wilson qui sortira du terrain blessé. Cette action établit un nouveau record du Super Bowl pour le plus long jeu. Le précédent record était détenu par les Packers avec 81 yards. Favre avait trouvé Antonio Freeman pour un touchdown contre les....Patriots lors du Super Bowl XXXI perdu par les joueurs du Massachussets.

Une nouvelle fois, John Fox opte pour la conversion a deux points mais sans réussite. Les Panthers prennent la tête pour la première fois du match.
C'est la première fois depuis 490 minutes (8 matchs et 10 minutes) que les Patriots sont menés au score.

Carolina Panthers22 - 21New England Patriots


Avec 6:53 à jouer, les Patriots ont largement le temps de revenir et au vue de leur deux derniers drives ils en ont les moyens.
Ainsi Brady orchestre un drive de 68 yards en 11 jeux conclu par le touchdown de Vrabel. Dans cette série, Givens capte deux passes pour 43 yards.
C'est au tour de Belichick de tenter la conversion à 2 points pour avoir un touchdown transformé d'avance sur Carolina.
Le snap est donné directement à Kevin Faulk qui entre dans la end-zone.

Carolina Panthers22 - 29New England Patriots


Après une énième pénalité (ils en auront concédé 12 en tout), les Panthers récupèrent la possession sur leur 20 yards avec 2:43 de jeu et 3 temp-morts. Autant dire, que la mission est plus que réalisable pour cette équipe adepte des fins de match à rebondissements.
Foster, Muhammad mais surtout Proehl se mettent en valeur dans cette série et capte les passes de Delhomme.
Sur la 3ème tentative et 8 yards, le numéro 17 des Panthers trouve Proehl pour 12 yards et le touchdown.

Carolina Panthers29 - 29New England Patriots


Une impression de déjà vu

Il reste à présent 1 minute et 8 secondes aux Patriots pour forcer la décision et éviter les premiers Overtime de l'histoire.
Sur l'engagement, John Kasay dévise complètement son coup de pied qui sort des limites du terrain. Cette énorme erreur a pour effet de mettre la balle sur les 40 yards de New England. Il ne manque plus que 30 yards aux Patriots pour pouvoir tenter le field goal et John Kasay quitte la pelouse atterré.
Comme en 2002, Tom Brady joue le dernier drive à la perfection. Après une première passe râtée, il se connecte 5 fois sur 5 avec 3 receveurs différents. Sur le troisième jeu, Troy Brown est sanctionné d'une "offensive pass interference" qui coûte 10 yards aux Pats. Pas de problème, Brady remonte le cuir avec ses lancers, gagne 34 yards et place Vinatieri à 41 yards des poteaux.
Le botteur le plus décisif de l'histoire fait alors son entrée sur le terrain. Il n'avait avant cette rencontre râté que 2 coups de pied dans un stade couvert, les deux au Reliant Stadium. Ce soir, il a déjà échoué à deux reprises. Mais le doute est une sensation que ne connait pas Vinatieri. De 41 yards, il passe un field goal plein centre pour donner la victoire à New England.
Le retour de kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
des Panthers ne donnera rien.

Carolina Panthers29 - 32New England Patriots


Deux ans après avoir terrassé les Rams de Saint Louis, donnés alors grandissimes favoris, les Patriots conquièrent un second titre en quatre voyages au Super Bowl.
Pour sa part, Carolina chute pour sa première apparition. Il faut néanmoins s'attendre à revoir cette équipe au plus haut niveau car son courage, sa pugnacité et son talent sont immenses. En deux saisons, ils sont passés d'un bilan de 1 victoire et 15 défaites à un titre de la conférence Nationale. Ils s'inclinent d'extrême justesse face aux favoris du Super Bowl et surtout face à une équipe qui a aligné 15 victoires de rang depuis fin septembre. Jake Delhomme, backup de Kurt Warner en NFL Europe, a démontré son talent et la force son mental pendant cette finale. Sans nul doute, qu'il mènera son équipe à d'autres succès et pourquoi pas à un autre Super Bowl. il finit la match avec 16/23 pour 323 yards et 3 touchdowns soit un rating de 133.6.

Stats à la fin du match

passe 354y. - course 127y. - 1 turnover - 1/3 field goal - 38:58 possession
passe 295y. - course 92y. - 1 turnover - 1/1 field goal - 21:02 possession

Brady : 26 ans et 2 fois MVP du Super Bowl

Tom Brady est rentré dans la cours des très grands, des immenses quarterbacksQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de la NFL. En trois saisons à la tête des New England Patriots, il a remporté deux Super Bowls et été honoré par deux fois du titre de Most Valuable Player. A 26 ans et 11 mois, il est le plus jeune joueurs a réalisé pareil exploit.
Il rejoint au titre des doubles MVP du Super Bowl, Bart Starr (Green Bay, Super Bowl I et II), Terry Bradshaw (Pittsburgh, Super Bowl XIII et XIV) et le phénoménal Joe Montana, seul joueur à trois MVP (San Francisco, Super Bowl XVI, XIX et XXIV).
Quand on sait que ce dernier à remporter son deuxième Super Bowl à 29 ans et demi, cela laisse augurer un carrière titanesque pour Brady.
Dans ce Super Bowl, Brady complète 32 passes sur 48, ce qui est le plus grand nombre de passes complétées dans l'histoire. Jim Kelly détenait ce record depuis le Super Bowl XXVIII avec 31 passes réussies. Il inscrit 3 touchdowns sur passe et s'est fait intercepté une fois. Son évaluation globale s'élève à 100.52. Mais il doit son MVP à sa manière de conduire des drives décisifs avec un sang froid exceptionnel. Avec 1:07 à la fin de la première mi-temps, il mène son équipe au touchdown et avec 1:08 dans le match, il met en position Vinatieri.
Le quarterback qui se qualifie de "passeur le plus lent de la ligue" n'oublie pas qu'il doit en grande partie sa réussite à ses coéquipiers de la ligne offensive qui n'ont concédé aucun sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et lui donne un éternité pour trouver ses receveurs.

Records et Faits

• 649 yards net gagnés à la passe par les deux équipes est un nouveau record du Super Bowl.
• En combiné, les deux équipes ont gagné 868 yards (passe et course) et pulvérise l'ancien record datant du Super Bowl XXII. Denver et Washington avait alors gagné 602 yards. (qui a parlé de match défensif ?)
• Avec un total de 61 points, ce Super Bowl est le cinquième plus copieux. Le quatrième quart-temps a vu 37 points inscrits et devient le plus prolifique de l'histoire des Super Bowls. Le précédent record était de 35 points pour le deuxième quart-temps du Super Bowl XXII où les Redskins avaient infligé un 35-0 aux Broncos.
• New England a concédé 3 touchdowns de plus de 33 yards dont notamment une passe de 85 yards (record du Super Bowl).
• Le Super Bowl XII avait vu un record de 20 pénalités sifflées. Dallas en avait commises 12 (record pour une équipe) et Denver 8. Hier soir, Carolina a été sanctionnée 12 fois et New England 8.
• Si les 38:58 de possession de New England ne constitue pas un record, il reflète l'influence de Bill Parcells sur Bill Belichick à l'époque où les deux compères étaient respectivement head coach et coach de la défense chez les Giants. Vainqueur du Super Bowl XXV, New York avaient établi le record de possession avec plus de 40 minutes et 33 secondes.
• Delhomme a été sacké 4 fois pour -28 yards et a commis un fumble recouvert par les Pats sur l'un d'eux.
• Pour le final du "MTV HalftimeHalftime
pause de 15 min entre les 2 mi-temps (halfs).
Show", le chanteur Timberlake arrache une partie de la tenue de Janet Jackson dévoilant ainsi son sein gauche. Le vice-président de la NFL, Joe Browne, n'a pas tardé à faire savoir son mécontentement et sa déception en déclarant qu'il est très peu probable que MTV se voit confier un nouvel Halftime Show
• Juste avant le coup d'envoi de la seconde mi-temps, un homme nu a pénétré sur la pelouse avant d'être appréhendé par la sécurité. Le Reliant Stadium avait été mis sous très haute surveillance, on imagine ce qui se serait passé dans le cas contraire :)

Merci à toutes et à tous pour votre fidélité durant cette saison, la sixième suivie par Footballamericain.com.

Merci également, à tous les collaborateurs qui ont participé à la vie du Network. A très bientôt, pour le Pro Bowl, la Draft et bien sûr, la NFL Europe !!!

... chargement de la zone de commentaire ...

 Rappelez vous qu'il faut 9 mois à une femme pour faire un bébé, peu importe le nombre d'hommes que vous y mettez au travail.  – Lou Holtz, coach, Notre Dame

En VO :  Remember, it takes a woman nine months to have a baby, no matter how many men you put on the job. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !