NFL 2021Semaine 4

le 05/10/2021 à 06:05 par Blaise Collin

Semaine 4 de la saison 2021 de NFL – Résumé des matchs

Jacksonville Jaguars (0-4) - Cincinnati Bengals (3-1) : 24 - 27

Jacksonville n'a jamais été aussi proche de sa première victoire de la saison mais un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de PK Evan McPherson (1/2 FG / 3/3 PATExtra Point
(PAT=Point After TouchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
), le rookie de Florida, à la toute dernière seconde du match a permis, au contraire, à Cincinnati de signer un troisième succès en quatre matchs. Ce sont pourtant les Jaguars qui ont pris le meilleur départ pour mener 14-0 à la pause grâce, notamment, au premier des deux touchdowns de RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
James Robinson (18 courses, 78 yards, 2 TD). QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Trevor Lawrence (17/24, 204 yards / 8 courses, 36 yards, 1 TD) a également marqué au sol mais surtout, après trois premiers matchs avec des multiples interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, il est resté immaculé dans cette catégorie. Mais les Bengals et QB Joe Burrow (25/32, 348 yards, 2 TD) ont haussé leur rythme offensif après la pause pour revenir une première fois à hauteur des Jags par WR C.J. Uzomah (5 réceptions, 95 yards, 2 TD) et RB Joe Mixon (16 courses, 67 yards, 1 TD) puis une seconde fois, le second TD de C.J. Uzomah répondant au second TD de James Robinson, avant le coup de grâce sur ce FG final de 35 yards.

Washington Football Team (2-2) - Atlanta Falcons (1-3) : 34 - 30

Washington et Atlanta se sont rendus coup pour coup mais c'est WFT qui a eu le dernier mot, remontant un déficit de huit points à l'entame du dernier quart temps. Deux PAT manqués par PK Dustin Hopkins (1/1 FG / 1/3 PAT) ont forcé Washington à tenter, et manquer, une conversion à deux points pour revenir à 30 partout après le second touchdown du match de WR Terry McLaurin (6 réceptions, 123 yards, 2 TD). Au contraire, les Falcons ont conservé deux points d'avance mais ont été obligés de dégager au pied à moins de deux minutes du terme du match. C'est alors que QB Taylor Heinicke (23/33, 290 yards, 3 TD / 5 courses, 43 yards) a trouvé, en désespoir de cause, RB J.D. McKissic (7 courses, 15 yards / 5 réceptions, 44 yards, 1 TD), sa cinquième clé de lecture, pour un TD synonyme de victoire. Déception pour QB Matt Ryan (25/42, 283 yards, 4 TD / 1 course, 17 yards), auteur de quatre passes de touchdown, mais surtout pour RB Cordarrelle Patterson (6 courses, 34 yards / 5 réceptions, 82 yards, 3 TD), le premier joueur d'Atlanta à marquer trois TD dans un match depuis 2018.

Houston Texans (0-4) - Buffalo Bills (3-1) : 0 - 40

Houston a pris une grosse fessée à Buffalo, la faute notamment à une attaque qui n'a produit que 109 yards offensifs dont seulement 8 à la pause. QB David Mills (11/21, 87 yards, 4 INT) a vécu un calvaire, se faisant intercepter à quatre reprises et complétant à peine 50% de ses passes. De l'autre côté, malgré une interception, QJosh Allen (20/29, 248 yards, 2 TD, 1 INT) a passé une après-midi plutôt tranquille, connectant deux fois avec TE Dawson Knox (5 réceptions, 37 yards, 2 TD). Pour autant, les Bills ont été forcés à trois field goals en première mi-temps et ont dû attendre le dernier quart temps pour dérouler avec trois touchdowns.

Detroit Lions (0-4) - Chicago Bears (2-2) : 14 - 24

Chicago avait choisi de faire à nouveau confiance à QB Justin Fields (11/17, 209 yards, 1 INT) pour débuter le match contre Detroit, plutôt que de risquer d'aggraver un bobo au genou de QB Andy Dalton. Le pari s'est avéré payant mais c'est surtout grâce aux 188 yards au sol des Bears, ponctué notamment par une paire de touchdowns de RB David Montgomery (23 courses, 106 yards, 2 TD). Les Lions ont réagi en seconde mi-temps grâce à deux TD entre QB Jared Goff (24/38, 299 yards, 2 TD) et WR Kalif Raymond (3 réceptions, 46 yards, 2 TD) mais n'ont pas pu faire leur retard de 21 points accumulé peu après le retour des vestiaires.

Carolina Panthers (3-1) - Dallas Cowboys (3-1) : 28 - 36

Privés de RB Christian McCaffrey, blessé et indisponible pour un mois, les Panthers ont subi à Dallas leur première défaite de la saison. Carolina a tenu le rythme jusqu'à la mi-temps (14-13) grâce à deux touchdowns au sol de QB Sam Darnold (26/39, 301, 2 TD, 2 INT / 6 courses, 35 yards, 2 TD), qui en ont fait de lui le leader de la ligue, après quatre semaines de compétition, des TD marqués à la course. Mais les Cowboys se sont détachés après la pause, avec trois touchdowns dans le troisième quart temps, en profitant de deux interceptions de CB Trevon Diggs (4 placages, 2 INT) sur le quarterback des Panthers. Les deux connexions avec WR DJ Moore (8 réceptions, 113 yards, 2 TD) dans les dix dernières minutes du match sont arrivées trop tard.

Indianapolis Colts (1-3) - Miami Dolphins (1-3) : 27 - 17

Indianapolis a signé son premier succès de la saison en s'imposant, somme toute sans frayeur, à Miami. Les Dolphins ont pris l'avantage au score sur field goal après un puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
mal négocié par les Colts mais les visiteurs ont finalement trouvé la faille par RB Jonathan Taylor (16 courses, 103 yards, 1 TD) peu avant la mi-temps (7-3). Au retour des vestiaires, QB Carson Wentz (24/32, 228 yards, 2 TD) et WR Mo Alie-Cox  (3 réceptions, 42 yards, 2 TD) ont marqué le premier de leurs deux touchdowns sur le premier drive et Indy n'a plus regardé derrière, ajoutant deux FG pour faire gonfler son avance à 17 points (20-3). QB Jacoby Brissett (20/30, 199 yards, 2 TD) a conduit Miami à deux drives gagnants au dernier quart temps mais trop peu et trop tard pour les Dolphins.

Cleveland Browns (3-1) - Minnesota Vikings (1-3) : 14 - 7

Cleveland et Minnesota ont combiné pour 582 yards offensifs (327 à 255 pour les visiteurs) mais ne sont parvenus à marquer que 21 points. Ce sont les Vikings qui ont ouvert les hostilités avec une passe de touchdown de QB Kirk Cousins (20/38, 203 yards, 1 TD, 1 INT) pour WR Justin Jefferson (6 réceptions, 84 yards, 1 TD) sur leur premier drive. Les onze drives suivant des Vikes se sont soldés par six punts, deux changements de possession sur quatrièmes tentatives, deux fins de mi-temps et une interception. Les Browns ont aussi eu droit à leur lot de punts (7) mais ils ont ajouté deux field goals au touchdown de RB Kareem Hunt (14 courses, 69 yards, 1 TD / 2 réceptions, 17 yards), marqué en fin de première mi-temps pour permettre à Cleveland de passer devant au score sur une conversion à deux points (8-7).

New York Giants (1-3) - New Orleans Saints (2-2) : 27 - 21 (OT)

Les New York Giants ont remporté leur premier match de la saison en s'imposant à New Orleans malgré un déficit de onze points lorsque RB Taysom Hill (2/3, 9 yards, 1 INT / 6 courses, 28 yards, 2 TD) a marqué les derniers points de son équipe sur son second touchdown au sol au début du quatrième quart temps (10-21). Qu'à cela ne tienne, les visiteurs ont refait une partie de leur retard sur une passe de QB Daniel Jones (28/40, 402 yards, 2 TD, 1 INT), auteur d'un record personnel de 402 yards à la passe, pour RB Saquon Barkley (13 courses, 52 yards, 1 TD / 5 courses, 74 yards, 1 TD) suivi d'une conversion à deux points puis égalisé sur un field goal de 48 yards à 31 secondes de la fin du temps réglementaire. Sur leur premier drive de la prolongation, les Giants ont trouvé l'en-but, à nouveau par Saquon Barkley, cette fois à la course.

Tennessee Titans (2-2) - New York Jets (1-3) : 24 - 27 (OT)

Tout comme leurs voisins Giants, les New York Jets ont également remporté leur premier match de la saison, eux-aussi en prolongation. C'est un field goal manqué durant le temps supplémentaire par PK Randy Bullock (3/4 FG / 1/1 PAT) qui a permis aux Jets d'offrir ce premier succès à leur nouvel entraineur, Robert Saleh. Le knicker de Tennessee avait donné un avantage de 9 points aux Titans avant la réduction du score par RB Michael Carter (13 courses, 38 yards, 1 TD), le rookie de North Carolina, avant la mi-temps (9-7). Les Jets ont pris les devants une première fois sur field goal en fin de troisième quart temps (10-9) mais RB Derrick Henry (33 courses, 157 yards, 1 TD / 2 courses, 20 yards) a vite remis Tennessee aux avant-postes (17-10). Deux touchdowns rapides à la passe de QB Zach Wilson (21/34, 297 yards, 2 TD, 1 INT) ont à nouveau fait basculer le tableau d'affichage (24-17) mais QB Ryan Tannehill (30/49, 298 yards, 1 TD) a trouvé les ressources pour égaliser à 16 secondes de la fin du match. En prolongation, les Jets ont marqué leur field goal, les Titans non... 

Kansas City Chiefs (2-2) - Philadelphia Eagles (1-3) : 42 - 30

Hasard ou coïncidence, la 100ème victoire d'Andy Reid avec Kansas City est survenue à Philadelphia où le Head Coach des Chiefs a remporté 140 matchs avec les Eagles, un record de franchise. Andy Reid est devenu le premier entraineur de NFL à avoir remporté 100 victoires ou plus avec deux équipes différentes. Le feu d'artifice a impliqué cinq touchdowns de QB Patrick Mahomes II (24/30, 278 yards, 5 TD, 1 INT / 5 courses, 26 yards) dont trois pour WR Tyreek Hill (11 réceptions, 186 yards, 3 TD). Philly a mené par deux fois au score (3-0 puis 10-7) mais QB Jalen Hurts (32/48, 387 yards, 2 TD) et ses troupes ont accumulé des pénalités coûteuses (interférence de passe offensive et réception illégale après sortie volontaire en touche) qui ont annulé deux touchdowns. Après avoir pris les devants sur le premier TD de Tyreek Hill en début de deuxième quart temps (14-10), KC n'a plus regardé derrière. L'avant-match a été marqué par une cérémonie pour la retraite de RB LeSean McCoy qui a passé ses six premières à Philadelphia et sa saison 2019 avec les Chiefs, vainqueurs cette année-là du Super Bowl.

Arizona Cardinals (4-0) - Los Angeles Rams (3-1) : 37 - 20

Une des deux équipes allait sortir toujours invaincue de cette rencontre et ce n'a pas forcément été celle sur laquelle la majorité aurait parié. Arizona a mis fin à une série de huit défaites consécutives contre les Rams et construit ce succès en profitant des pertes de balles de leurs adversaires. Par deux fois en première mi-temps, les Cardinals ont marqué des touchdowns sur des ballons perdus (une interception et un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
) par les Rams. WR A.J. Green (5 réceptions, 67 yards, 1 TD) a été à la réception d'une passe de QB Kyler Murray (24/32, 268 yards, 2 TD / 6 courses, 39 yards) sur le premier et RB James Conner (18 courses, 50 yards, 2 TD) a marqué de près, le premier de ses deux TD, sur le second (21-10). Les visiteur ont fait fructifier leur avance à la pause (24-13) avec deux field goals et le second TD de James Conner et limité QB Matthew Stafford (26/41, 280 yards, 2 TD, 1 INT / 6 courses, 21 yards) et les Los Angeles Rams à un seul touchdown en toute fin de partie.

Seattle Seahawks (2-2) - San Francisco 49ers (2-2) : 28 - 21

QB Russell Wilson (16/23, 149 yards, 2 TD / 4 courses, 26 yards, 1 TD) n'a jamais perdu trois matchs d'affilée en NFL et il s'est assuré que, après des défaites contre Tennessee (30-33, OT) et à Minnesota (17-30), cela ne se produirait pas à San Francisco. En l'espace d'une dizaine de minutes, les Seahawks ont marqué à trois reprises pour prendre 14 points d'avance au score (21-7). QB Trey Lance (9/18, 157 yards, 2 TD / 7 courses, 41 yards) a avantageusement remplacé QB Jimmy Garoppolo (14/23, 165 yards, 1 TD, 1 INT), blessé au mollet, seconde mi-temps en trouvant notamment deux fois  WR Deebo Samuel (8 réceptions, 156 yards, 2 TD) pour TD mais les 49ers ne se sont pas remis de leurs deux pertes de balles du match (une interception et un fumble) et RB Alex Collins (10 courses, 44 yards, 1 TD) a préservé la victoire pour Seattle sur une course de 14 yards en début de dernier quart temps. 

Baltimore Ravens (3-1) - Denver Broncos (3-1) : 23 - 7

Quand il ne cavale pas au travers des défenses, QB Lamar Jackson (22/37, 316 yards, 1 TD / 7 courses, 28 yards) peut aussi gagner des matchs avec son bras. Comme à Denver où ses 316 yards ont fait tomber Denver, auparavant invaincu. Les Broncos ont perdu QB Teddy Bridgewater (7/16, 65 yards, 1 TD) sur sa dernière passe de la première mi-temps et QB Drew Lock (12/21, 113 yards, 1 INT) a pris les rênes de l'attaque après la pause. Cela n'a rien changé à la performance désastreuse de Denver en attaque qui se résume à six punts et un touchdown en première mi-temps et quatre punts et une interception en seconde mi-temps.

Pittsburgh Steelers (1-3) - Green Bay Packers (3-1) : 17 - 27

QB Aaron Rodgers (20/36, 248 yards, 2 TD / 3 courses, 2 yards, 1 TD) a remporté la bataille des vieux briscards contre QB Ben Roethlisberger (26/40, 232 yards, 1 TD, 1 INT). Les deux QB ne s'étaient plus directement affrontés depuis 2011 et le Super Bowl XLV remporté par les Packers (31-25). Big Ben a été le premier à dégainer (7-0), marquant son 400ème TD en carrière, avant qu'Aaron Rodgers ne réponde au sol (7-7). Un sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de DT Kingsley Keke (1 placage, 1 sack) sur le quarterback des Steelers a été immédiatement puni par le premier des deux touchdowns de WR Randall Cobb (5 réceptions, 69 yards, 2 TD) et un échange de field goals a renvoyé les deux équipes aux vestiaires avec un avantage au score pour les locaux (17-10). Les Packers ont fait gonfler leur avance au troisième quart temps (27-10) et le TD de RB Najee Harris (15 courses, 62 yards, 1 TD) à 4 minutes du terme s'est révélé anecdotique.

Tampa Bay Buccaneers (3-1) - New England Patriots (1-3) : 19 - 17

Le public de Foxborough n'a pas été des plus tendres avec QB Tom Brady (22/43, 269 yards) ce qui n'a pas empêché l'ancien quarterback des Patriots de devenir, avec 80560 yards, le passeur le plus prolifique de l'histoire de la NFL. Hormis ce fait d'armes, il retiendra surtout la victoire à l'arrachée contre ses anciens coéquipiers dans un match qui a vu les défenses prendre le pas sur les attaques. Privés de TE Rob Gronkowski, blessé aux côtes et indisponible plusieurs semaines, les Buccaneers ont manqué d'efficacité offensive mais leur défense, renforcée par l'arrivée de CB Richard Sherman (7 placages) a limité la casse contre les Pats, forçant notamment deux pertes de balles, une interception de CB Antoine Winfield Jr (7 placages, 1 INT) sur QB Mac Jones (31/40, 275 yards, 2 TD, 1 INT) et un fumble sur RB Jonathan Taylor (1 course, 0 yard) sur sa seule course du match. La rencontre s'est finalement jouée sur un field goal de 56 yards de New England qui a échoué sur la base du montant gauche des poteaux, permettant à TB de préserver sa petite avance de deux points à moins d'une minute de la fin du match.

Las Vegas Raiders (3-1) - Los Angeles Chargers (3-1) : 14 - 28

Débuté avec une demi-heure de retard pour cause d'orage sur Los Angeles, le match entre Raiders et Chargers a rapidement tourné à l'avantage des locaux qui ont marqué d'entrée puis doublé et triplé la marque en fin de deuxième quart temps pour atteindre la pause avec une confortable avance (21-0). La défense des Chargers a harassé QB Derek Carr (21/34, 196 yards, 2 TD, 1 INT) toute la soirée, forçant les Raiders à cinq dégagements au pied et un changement de possession sur quatrième tentative lors de la première mi-temps. L'escouade défensive des visiteurs n'a pas été en reste mais a essentiellement brillé en seconde mi-temps, une fois que QB Justin Herbert (25/38, 222 yards, 3 TD) et RB Austin Ekeler (15 courses, 117 yards, 1 TD) avaient fait la majorité des dégâts. Le réveil offensif de Las Vegas a été trop tardif, d'autant qu'un field goal manqué en début de dernier quart temps puis une interception sur le drive suivant ont handicapé toute chance de retour de LV. Les Raiders subissent leur premier revers de la saison tandis que les Chargers confirment après leur succès chez le vice-champion en titre, Kansas City, en Semaine 3 (30-24).

Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'irais jamais vers quelqu'un pour le blesser délibérément à moins que ça ne soit, vous savez, important… comme un match de championnat ou quelque chose comme ça.  – Dick Butkus, ancien linebacker des Chicago Bears (1960/70)

En VO :  I wouldn't ever set out to hurt anyone deliberately unless it was, you know, important… like a league game or something. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !