Présentation de la saison 2017-2018 – NFC Ouest

David Johnson a de quoi être le meilleur joueur offensif de NFL en 2017.
David Johnson a de quoi être le meilleur joueur offensif de NFL en 2017. (MMQB)
le 10/09/2017 à 18:04 par Damien Foreau

La NFC West est une division à plusieurs vitesse, dominée par les Seahawks. La franchise de Seattle reste d’ailleurs favorite pour conserver son titre. Les Cardinals apparaissent comme la menace la plus crédible mais l’équipe devra lutter pour offrir une nouvelle épopée en playoffs à ses vétérans. De leur côté, les Rams et les 49ers ont changé leurs staffs et espèrent faire avancer leur projet de reconstruction.

ARIZONA CARDINALS

Vus comme prétendants au Super Bowl avant le début de la saison 2016, les Cardinals ont sorti un exercice très décevant avec seulement 7 victoires. Peut-on envisager un rebond cette année et voir Arizona aller au bout ? Ou bien l’équipe avait atteint son sommet en 2015 lorsqu’elle était allée en finale NFC ?

Bilan 2016

7-8-1

Arrivées

Jarvis Jones (OLB), Karlos Dansby (OLB), Antoine Bethea (S), Phil Dawson (K)

Départs

Darren Fells (TE), Evan Mathis (OG), Earl Watford (OG), Calais Campbell (DT), Alex Okafor (OLB), Kevin Minter (ILB), Marcus Cooper (CB), Tony Jefferson (S), D.J Swearinger (S), Chandler Cantanzaro (K)

Draft 2017

ChoixJoueurPositionUniversité
Tour 1, Choix 13Haason ReddickLBTemple
Tour 2, Choix 4 (36)Budda BakerSWashington
Tour 3, Choix 34 (98)Chad WilliamsWRGrambling State
Tour 4, Choix 8 (115)Dorian JohnsonOGPittsburgh
Tour 5, Choix 13 (157)Will HoldenOTVanderbilt
Tour 5, Choix 36 (179)T.J LoganRBNorth Carolina
Tour 6, Choix 24 (208)Rudy FordSAuburn

Attaque

4233 yards, 26 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, 14 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. A 38 ans, Carson Palmer a affiché plutôt des bons chiffres en 2016, mais il a connu une régression notable par rapport à la saison précédente. Il a notamment été moins précis (61% de passes réussies) et moins agressif (7 yards par passe en moyenne). Le QB a pensé à la retraite durant l’intersaison, il sent donc lui-même que la fin est proche. Difficile d’anticiper son niveau. Autre joueur qui joue peut-être sa dernière année en NFL, Larry Fitzgerald, qui reste l’option numéro 1 de Palmer dans le jeu de passes. Pour assurer la relève, les autres receveurs vont devoir monter en gamme, à l’image de John Brown, qui revient de blessure, ou de J.J Nelson, rapide mais limité.

Mais la connexion Palmer – Fitzgerald n’est plus l’arme fatale des Cardinals, le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
David Johnson l’est devenue. Il est l’un des meilleurs running-back de NFL, mais aussi le deuxième meilleur receveur de son équipe, comme en témoignent ses 80 réceptions en 2016. Il sait tout faire donc, et reste d’ailleurs sur une saison à plus de 2000 yards de scrimmage (courses + réceptions), et est une menace constante (20 TD). Seul souci pour Arizona, il a eu une grosse charge de travail l’année passée, et aucun autre RB semble pouvoir le soulager. Johnson pourrait encore faire mieux en 2017, puisqu’il n’affichait « que » 4.2 yards par course en moyenne il y a un an, la faute à une ligne offensive plutôt moyenne.

L’OL est l’une des clés du succès pour Arizona cette année. Elle doit être plus solide pour ouvrir des brèches à Johnson et pour protéger Palmer. Ce dernier a reçu trop de coups en 2016, et à 38 ans, le risque de blessure est accru. La situation ne semble pas très prometteuse pourtant, puisque les changements ressemblent plus à du bricolage. Sur les postes d’OT, il y aura juste un inversement des positions entre D.J Humphries et Jared Veldheer. Le premier va passer LT alors qu’il reste sur une saison compliquée comme RT, surtout en pass protection. Veldheer revient de blessure, mais était un LT solide plutôt dans sa carrière. Sur les postes d’OG, il y a Mike Iupati, qui reste sur une mauvaise saison comparée à ses standards. Et à droite, il devrait y avoir une compétition en interne entre Evan Boehm (4ème tour de la draft 2016) et le rookie Dorian Johnson (4ème tour). Dans les deux cas, l’expérience manque. Le seul poste solide est celui de centre avec A.Q Shipley.

Défense

La mauvaise saison des Cardinals a masqué le fait que la défense est restée au top. 3ème de NFL contre la passe et le jeu au sol, elle a également terminé numéro 1 en sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
(48). Mais va-t-elle maintenir un tel niveau de performance après avoir perdu 5 titulaires ? En effet, Calais Campbell, Kevin Minter, Marcus Cooper, Tony Jefferson et D.J Swearinger ont quitté l’Arizona durant l’intersaison.

Campbell est l’un des meilleurs joueurs à son poste depuis plusieurs saisons, il sera donc difficile de le remplacer et de trouver quelqu’un pour mettre la pression depuis la ligne défensive. Le premier choix des Cards lors de la draft 2016, Robert Nkemdiche, doit faire ses preuves. Il n’a joué que 5 matchs lors de sa saison rookie, et Bruce Arians n’a pas été vraiment convaincu. L’autre candidat pour remplacer Campbell est Rodney Gunter, qui a très bien fini 2016. Il devrait donc y avoir des essais en début de saison autour du NT Corey Peters.

Kevin Minter avait enfin sorti une bonne saison en 2016, mais il est parti dans la foulée. Pour prendre sa place sur le poste de linebacker intérieur, les Cards ont utilisé leur 1er choix de draft sur Haason Reddick et signé Karlos Dansby. Le premier a le potentiel pour faire mal d’entrée, alors que le second apportera son expérience. Ils seront des bons compléments au superbe duo de pass-rusher, Chandler Jones (11 sacks en 2016) et Markus Golden (12.5 sacks).

Derrière, la double perte Jefferson – Swearinger est compliquée à gérer, surtout que le premier a joué à très haut niveau en 2016. Antoine Bethea a été signé, un choix solide, et Budda Baker a été pris au 2ème tour de la draft. Le rookie a le potentiel pour s’imposer rapidement. Mais la vrai bonne nouvelle est le retour à 100% de Tyrann Mathieu, qui s’était fait les croisés fin 2015 et qui n’était pas lui-même en 2016. Sur les côtés, Arizona possède l’un des meilleurs CB en couverture en Patrick Peterson, mais qui jouera à l’opposé à la place de Marcus Cooper ? Brandon Williams ou Justin Bethel semblent les deux favoris, alors que Tyvon Branch prendre le slot.

Calendrier

à Detroit, à Indianapolis, Dallas, San Francisco, à Philadelphia, Tampa, à LA Rams, Bye, à San Francisco, Seattle, à Houston, Jacksonville, LA Rams, Tennessee, à Washington, NY Giants, à Seattle

Prédiction

9-7

Carson Palmer et Larry Fitzgerald ont-ils une dernière chance pour viser un titre ? Les deux hommes n’auront pas besoin de mener l’attaque puisque David Johnson est là, et la défense en place reste très solide malgré la perte de plusieurs titulaires. Mais on a tendance à voir les Cardinals un peu plus beaux qu’ils ne le sont réellement, et la ligne offensive pourrait ralentir considérablement cette attaque, voire envoyer Palmer à la retraite un peu plus tôt… Une wild-card est possible, mais le Super Bowl semble loin.

LOS ANGELES RAMS

Le changement continu pour les Rams et il est bienvenue. Après avoir déménagé à Los Angeles il y a un an, les Rams se sont enfin séparé de Jeff Fisher. Et c’est Sean McVay qui a été nommé, il sera le plus jeune coach de NFL du haut de ses 31 ans. Son CV s’est distingué grâce à son travail avec l’attaque de Washington et le QB Kirk Cousins. Sa mission est donc maintenant de faire grandir Jared Goff et de relancer les Rams. Son association avec Wade Phillips, le nouveau coordinateur défensif, est prometteuse.

Bilan 2016

4-12

Arrivées

Lance Dubar (RB), Robert Woods (WR), Andrew Witworth (OT), Connor Barwin (OLB), Nickell Robey-Coleman (CB)

Départs

Case Keenum (QB), Benny Cunningham (RB), Kenny Britt (WR), Brian Quick (WR), Lance Kendricks (TE), Greg Robinson (OT), William Hayes (DE), Eugene Sims (DE), T.J McDonald (S)

Draft 2017

ChoixJoueurPositionUniversité
Tour 2, Choix 12 (44)Gerald EverettTESouth Alabama
Tour 3, Choix 5 (69)Cooper KuppWREastern Washington
Tour 3, Choix 27 (91)John JohnsonSBoston College
Tour 4, Choix 10 (117)Josh ReynoldsWRTexas A&M
Tour 4, Choix 19 (125)Samson EbukamOLBEastern Washington
Tour 6, Choix 5 (189)Tanzel SmartDTTulane
Tour 6, Choix 22 (206)Sam RogersFBVirginia Tech
Tour 7, Choix 16 (234)Ejuan PriceDEPittsburgh

Attaque

Lors de la Draft 2016, les Rams ont acquis le 1er choix pour prendre Jared Goff. Le QB n’a pas été lancé tout de suite par Jeff Fisher, qui a préféré Case Keenum… En même temps, lorsque Goff a eu sa chance, il a été plutôt mauvais. Pas précis (55% de passes réussies) et pas sûr dans sa pocket, il a terminé avec 5 touchdowns pour 7 interceptions et n’a pas semblé prêt pour la NFL. L’évolution du QB est clé cette saison, c’est donc la mission principale de Sean McVay et de son coach des QB Greg Olson. Ce dernier a un beau CV également, puisque Josh Freeman (ex-Bucs) a été Pro Bowler sous ses ordres.

Pour permettre à Goff d’être plus à l’aise, la ligne offensive doit être plus solide qu’en 2016. Des recrues sont logiquement arrivées durant l’intersaison, à commencer par le Left Tackle Andrew Whitworth. Il va remplacer Greg Robinson, qui n’a jamais été au niveau attendu. A 36 ans, Whitworth reste sur des grosses saisons, alors espérons que ça continue et qu’il n’est pas venu en Californie pour une pré-retraite. Au Centre, John Sullivan est arrivée, ce qui est mieux que Tim Barnes. Sullivan sera entouré par Rodger Saffold, le meilleur OL des Rams l’année dernière, et Rob Havenstein, qui glisse à l’intérieur. C’est Jamon Brown qui devrait prendre le poste de RT. Cette ligne ne peut être que meilleure qu’en 2016, mais le manque de profondeur pourrait être un problème.

Un autre joueur qui espère trouver de la solidité devant lui, c’est le RB Todd Gurley. Meilleur rookie en 2015, il a connu le fameux « sophomore slump », passant de 4.8 yards par course en moyenne à 3.2. Goff va avoir besoin d’un jeu au sol performant pour ne pas avoir trop de pression, mais aussi parce qu’il manque d’armes dans le jeu de passes. Kenny Britt, le receveur numéro 1 en 2016, est parti, et il a été remplacé par Robert Woods qui n’est pas plus qu’un numéro 2 trop payé. Tavon Austin doit comme chaque année faire mieux, et le rookie Cooper Kupp devra avoir un impact immédiat. Il y a également le TE rookie Gerald Everett. Dans cet état, ce corps de receveurs est peut-être le plus mauvais de la ligue. Mais une lueur d’espoir a jailli en fin de mercato avec le transfert de Sammy Watkins. Le 4ème choix de la draft 2014 a du talent mais des soucis récurrents de blessure. S’il parvient à rester sur le terrain, il sera un boost important pour le jeu de passes.

Défense

McVay souhaitait avoir à ses côtés un coordinateur défensif expérimenté, et c’est Wade Phillips qui est arrivé, un des coaches les plus respectés de la ligue. Phillips va faire passer la défense d’un système de 4-34-3
formation défensive avec 4 linemen et 3 linebackers.
à 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
, même si ton style est flexible et créatif.

Ce changement de style ne devrait pas être un problème pour Aaron Donald, qui est dominant où qu’il soit positionné. Mais le DT est actuellement en « holdout », c’est-à-dire qu’il refuse de rejoindre l’équipe tant que son contrat ne sera pas revalorisé. Certes Donald a encore 2 années de contrat, mais c’est encore son contrat rookie et il gagnera 2M$ cette année. Une somme qui est bien loin de son niveau. Car à seulement 26 ans, il est dans le top 5 des meilleurs défenseurs de la NFL et il n’y a rien d’infamant à faire de lui le DT le mieux payé du pays. Les Rams doivent payer et regarder Donald devenir une bête encore plus forte avec Wade Phillips, qui a déjà tirer le meilleur d’autres stars comme Von Miller, DeMarcus Ware ou J.J Watt. Si aucune solution n’est trouvée avant dimanche, il faudra trouver un remplaçant. Et dans cette éventualité, l’importance d’un retour en forme de Robert Quinn serait crucial pour les Rams. Excellent pass-rusher il y a 2-3 ans, il a été touché par plusieurs blessures lors des dernières saisons. Il passera OLB dans la nouvelle défense, sur un poste similaire à celui de DeMarcus Ware lorsque Phillips entrainait à Denver. De l’autre côté, on aura la recrue Connor Barwin, qui jouait dans le même système avec les Eagles.

Au milieu du terrain, il y a deux joueurs qui collent bien au style de Wade Phillips. Les LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Alec Ogletree et Mark Barron ont des qualités de safetySafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
et ils sont donc bons en couverture. Mais le succès de la défense viendra justement des lignes arrière. Trumaine Johnson est le numéro 1, mais qui pour jouer à l’opposé ? Kayvon Webster a été recruté, et il a joué avec Phillips à Denver, ou bien E.J Gaines qui revient de blessure. Sur le slot Lamarcus Joyner a assuré en 2016, mais il devrait passer Free Safety pour pallier aux départs de T.J McDonald et Rodney McLeod. C’est donc la recrue Nickell Robey-Coleman qui devrait s’y coller. Le dernier poste, celui de Strong Safety, sera occupé par l’excellent Maurice Alexander.

Calendrier

Indianapolis, Washington, à San Francisco, à Dallas, Seattle, à Jacksonville, Arizona, Bye, à NY Giants, Houston, à Minnesota, New Orleans, à Arizona, Philadelphia, à Seattle, à Tennessee, San Francisco

Prédiction

5-11

Il est tout à fait possible de voir les Rams avec le 1er choix lors de la prochaine Draft. Et si Jared Goff ne donne pas satisfaction, ils pourraient de nouveau prendre un QB… Goff doit donc faire ses preuves dans un nouveau schéma offensif et derrière une ligne offensive moyenne. Sans imaginer les Rams compétitifs, on peut tout de même penser à une légère amélioration avec des nouveaux coaches qui vont apporter un vent nouveau. Un léger progrès serait déjà positif pour une équipe en (re)construction.

Sean McVay peut-il faire progresser Jared Goff ? (AP)

SAN FRANCISCO 49ERS

Depuis la fin mouvementée de l’ère Jim Harbaugh après la saison 2014, la mode est à un nouveau coach chaque saison pour les 49ers. Jim Tomsula a fait 2015 (5-11) et Chip Kelly a tenté sa chance l’année dernière (2-14). Cette saison, c’est au tour de Kyle Shanahan de s’y coller. Les 49ers ont également viré le GM Trent Baalke, qui est remplacé par John Lynch. Pour revenir à Shanahan, il était coordinateur offensif des Falcons lors des deux dernières saisons, et il fera ses débuts comme coach général à 37 ans. Son objectif est évidemment de ramener la franchise de San Francisco sur le devant de la scène.

Bilan 2016

2-14

Arrivées

Brian Hoyer (QB), Matt Barkley (QB), Tim Hightower (RB), Kyle Juszczyk (FB), Pierre Garcon (WR), Marquise Goodwin (WR), Jeremy Zuttah (C), Elvis Dumervil (OLB), Malcolm Smith (OLB), Robbie Gould (K)

Départs

Colin Kaepernick (QB), Blaine Gabbert (QB), Shaun Draughn (RB), Torrey Smith (WR), Quinton Patton (WR), Glenn Dorsey (DT), Gerald Hodges (ILB), Nick Bellore (ILB), Michael Wilhoite (ILB), Tramaine Brock (CB), Antoine Bethea (S), Phil Dawson (K)

Draft 2017

ChoixJoueurPositionUniversité
Tour 1, Choix 3Solomon ThomasDEStanford
Tour 1, Choix 31Reuben FosterLBAlabama
Tour 3, Choix 2 (66)Ahkello WitherspoonCBColorado
Tour 3, Choix 40 (104)C.J BeathardQBIowa
Tour 4, Choix 15 (121)Joe WilliamsRBUtah
Tour 5, Choix 2 (146)George KittleTEIowa
Tour 5, Choix 34 (177)Trent TaylorWRLouisiana Tech
Tour 6, Choix 14 (198)D.J JonesDTMississippi
Tour 6, Choix 18 (202)Pita TaumoepenuOLBUtah
Tour 7, Choix 11 (229)Adrian ColbertDBMiami

Attaque

Shanahan est un spécialiste de l’attaque, et il a fait du très bon travail avec Atlanta. Mais il n’aura pas de Matt Ryan ou de Julio Jones à disposition à San Francisco. L’année dernière, les Niners ont eu des problèmes d’entrée à cause de leurs quarterbacks, le duo Blaine Gabbert – Colin Kaepernick. Le premier n’est pas bon et le second n’avait pas la tête au football. Aucun n’a été conservé mais il n’y a pas vraiment de quoi être enthousiaste avec les deux nouveaux, Brian Hoyer et Matt Barkley. Il y a eu des rumeurs autour de Kirk Cousins, mais le transfert n’a pas eu lieu. Pour revenir à Hoyer, il connaît le système de Shanahan car il était son QB à Cleveland en 2014. La solution est normalement provisoire, puisque les 49ers devraient se pencher sur le dossier QB lors de la draft 2018.

Pour aider le QB titulaire, des renforts ont été ajoutés dans un corps de receveurs qui était surement le moins bon de NFL en 2016. Pierre Garcon et Marquise Goodwin formeront le nouveau duo, sachant que le premier avait totalisé 113 réceptions et 1346 yards avec Shanahan en 2013 à Washington. Il y a également deux rookies, pris au 5ème tour, le WR Trent Taylor qui pourrait imposer sa vitesse sur le slot, et le TE George Kittle qui a un coup à jouer puisque Vance McDonald est parti. Le développement de jeunes joueurs est une autre mission du jeune coach.

Sur le backfield, Carlos Hyde est plutôt performant mais pas vraiment adapté au style de la nouvelle attaque. Shanahan va vouloir utiliser un RB dans le style de Devonta Freeman ou Tevin Coleman, qui est une menace dans le jeu de passes. Le rookie Joe Williams (4ème tour) a plus ce profil, et le FB Kyle Juszczyk, recruté durant l’intersaison, peut être intéressant (78 réceptions en 2016 avec Baltimore).

La ligne offensive a plutôt bien aidé Hyde l’année passée (les 49ers avaient la 4ème meilleure attaque au sol). A gauche, il y a le LT Joe Staley, 5 fois Pro Bowler, et le LG Zane Beadles, recruté en 2016 et très solide. A droite, le poste de Tackle se joue entre Trent Brown et la recrue Garry Gilliam. Joshua Garnett a été pas mal comme RG lors de sa saison rookie, et il devrait progresser en 2017. Au centre, les 49ers ont fait venir Jeremy Zuttah, qui était Pro Bowler avec Baltimore l’année passée. Daniel Kilgore perd sa place mais peut entrer dans la rotation sur les postes de GuardGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
.

Défense

Un nouveau coordinateur défensif fait également son arrivée, il s’agit de Robert Saleh. Il va faire passer cette défense en 4-3, même si c’est un détail car les variations entre un 3-4 et 4-3 de base sont plus légères dans la NFL actuelle. Sa mission est d’améliorer la défense contre le jeu au sol, catastrophique l’année dernière (2654 yards et 25 TD encaissés, des records de franchise).

Pour la troisième année de rang, les 49ers ont pris un DL au 1er tour de la draft. Ils avaient le 2ème choix entre les mains mais l’ont échangé avec les Bears qui avaient le 3ème. Le choix s’est porté sur Solomon Thomas, qui rejoint donc DeForest Buckner et Arik Armstead. Le 4ème homme de la ligne défensive devrait être Earl Mitchell, recruté durant l’intersaison. Il faut dire qu’il n’y a pas grand-chose autour, même si Elvis Dumervil peut aider. Il y a des questions également sur le reste du front-seven. NaVorro Bowman est l’un des meilleures linebackers intérieurs de la ligue, mais il s’est pété le tendon d’Achilles. Il est de retour à l’entrainement et ne sera pas à 100%, mais même à 50% il va améliorer la défense contre le jeu au sol. Ahmad Brooks n’a pas été conservé, Malcolm Smith a signé mais n’est pas exceptionnel, du coup le rookie Rueben Foster (1er tour) va devoir s’imposer rapidement pour aider Bowman.

Derrière, le coup dur est la perte de Tramaine Brock suite à des problèmes extra-sportifs. Rashard Robinson, rookie en 2016, devrait donc être titulaire. De l’autre côté, Dontae Johnson est candidat, tout comme le rookie Ahkello Witherspoon (3ème tour). L’autre solution est de garder Jimmie Ward comme CB alors qu’il doit passer FS. Eric Reid est lui de retour de blessure (6 matchs joués seulement en 2016) et il va remplacer Antoine Bethea sur le poste de SS.

Calendrier

Carolina, à Seattle, LA Rams, à Arizona, à Indianapolis, à Washington, Dallas, à Philadelphia, Arizona, NY Giants, Bye, Seattle, à Chicago, à Houston, Tennessee, Jacksonville, à LA Rams

Prédiction

3-13

La reconstruction va prendre du temps, mais il y a de l’espoir avec John Lynch et Kyle Shanahan. L’effectif compte de nombreux jeunes joueurs, et le staff va devoir les faire grandir pour construire une base solide. Les 49ers ne se veulent pas compétitifs tout de suite, pas tant qu’un Quarterback sera trouvé pour prendre les rênes de la franchise.

Le nouveau staff doit relancer la franchise (Mercury News)

SEATTLE SEAHAWKS

Lors de la présentation de l’AFC South, je disais que Houston était à un QB du Super Bowl. Dans le cas des Seahawks, la réalité est que l’équipe était à une ligne offensive de retourner au Super Bowl chaque saison. Ce problème est récurrent depuis 3 ans, et cela oblige Russell Wilson à improviser et à se mettre en danger.

Bilan 2016

10-5-1

Arrivées

Eddie Lacy (RB), Luke Joeckel (OG), Michael Wilhoite (ILB), Blair Walsh (K)

Départs

Marcel Reece (FB), Bradley Sowell (OT), Steven Hauschka (K)

Draft 2017

ChoixJoueurPositionUniversité
Tour 2, Choix 3 (35)Malik McDowellDTMichigan State
Tour 2, Choix 26 (58)Ethan PocicCLSU
Tour 3, Choix 26 (90)Shaquill GriffinCBCentral Florida
Tour 3, Choix 31 (95)Delano HillSMichigan
Tour 3, Choix 38 (102)Nazair JonesDTNorth Carolina
Tour 3, Choix 42 (106)Amara DarbohWRMichigan
Tour 4, Choix 4 (111)Tedric ThompsonSColorado
Tour 6, Choix 3 (187)Michael TysonSCincinnati
Tour 6, Choix 26 (210)Justin SeniorOTMississippi State
Tour 7, Choix 8 (226)David MooreWREast Central (OK)
Tour 7, Choix 31 (249)Christopher CarsonRBOklahoma State

Attaque

Le problème est que les Seahawks ne s’occupent pas de leur ligne offensive, qui est fait de bric et de broc. De nombreux joueurs sont lancés, changent de position, certains sont des anciens basketteurs, il y a des tight-end repositionnés, ou des rookies sans expérience… Logique donc de voir Seattle en difficulté au sol (25ème de NFL avec moins de 100 yards par match). La seule position sûre sur la ligne est au centre avec Justin Britt. Autour de lui, tout est à faire. Les Seahawks ont pris deux rookies l’année dernière, Germain Ifedi (1er tour) et Rees Odhiambo (3ème). De même cette année, Ethan Pocic a été pris au 2ème tour. Il était centre en universitaire mais devrait jouer à droite (G ou T) avec Seattle. L’équipe a également recruté Luke Joeckel, ancien numéro 2 de la draft 2013, qui a été un fail du côté de Jacksonville. Joeckel jouait Left Tackle mais il pourrait être mis à l’intérieur. Autre recrue, Oday Aboushi. Aucune garantie que la ligne soit plus solide, mais au moins il y a du nouveau.

Il y a donc toujours un risque pour Russell Wilson d’être mis sous pression régulièrement et de prendre des coups. Le QB est un magicien pour éviter les défenseurs et lancer en mouvement, mais cela le rend vulnérable. Il a d’ailleurs subi plusieurs petites blessures en 2016, qui n’était pas sa meilleure saison malgré 4219 yards et 21 TD. Mais Wilson reste un QB qui gagne et qui a emmené son équipe 5 fois en playoffs en 5 ans. Ses options dans le jeu de passes ne changent pas, avec des joueurs qui ont beaucoup progressés lors des dernières saisons. Doug Baldwin est passé de joueur de slot à top 15 des receveurs de NFL, et il compte 21 touchdowns en 2 saisons. Jimmy Graham reste sur sa meilleure saison avec Seattle, et il est bien plus utilisé qu’au début. Paul Richardson devrait débuter à l’opposé de Badlwin, et Tyler Lockett est sur le retour après sa grosse blessure.

Les Seahawks ont également besoin d’un jeu au sol qui redevient performant, comme du temps de Marshawn Lynch. Le recrutement d’Eddie Lacy va dans ce sens, puisqu’il a un style similaire. Mais Lacy doit gérer son poids et être plus efficace qu’avec les Packers. Si ça ne marche pas avec lui, Thomas Rawls s’est montré compétent quand on a fait appel à lui et CCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QB lors du snap.
.J Prosise a montré de belles choses lors de sa saison rookie. Ce dernier est également un bon receveur.

Défense

La dite « Legion of Boom » n’existe peut-être plus mais les lignes secondaires de Seattle restent au top. C’est le cœur de cette défense et cela s’est vu quand des blessures les ont touchées. Kam Chancellor a manqué des matchs en début de saison puis Earl Thomas s’est cassé la jambe lors de la week 12. Si les deux Safety peuvent jouer ensemble toute la saison, il n’y a pas meilleur duo en NFL. La preuve par les chiffres ; quand les deux étaient sur le terrain en 2016, Seattle n’a encaissé que 14 points et 218 yards en moyenne, contre 21 points et 264 yards quand il manquait l’un des deux joueurs. Il ne faut pas oublier le CB Richard Sherman, un des 10 meilleurs à son poste, et toujours là malgré des rumeurs de transfert. Deshawn Shead est le 2ème CB mais il revient de blessure (ACL) et est donc incertain. Le rookie Shaq Griffin (3ème tour) pourrait être appelé.

L’autre force de Seattle est le pass-rush, surtout venant de l’extérieur. Michael Bennett est toujours excellent, Frank Clark et Cliff Avril sont également très bons. Clark est d’ailleurs un candidat sérieux pour une superbe saison 2017. C’est moins performant à l’intérieur de la ligne, où Jarran Reed et Athyba Rubin ont été en difficulté, en pass-rush comme sur les phases au sol. Le 1er choix des Seahawks lors de la draft, Malik McDowell, doit apporter cette pression depuis l’intérieur.

C’est également très fort au milieu avec les linebackers Bobby Wagner et K.J Wright. Le premier est l’un des meilleurs à son poste et sait tout faire, venir mettre la pression, stopper le jeu au sol et redescendre en couverture. Le seul problème vient de la profondeur de banc, en cas de blessure de l’un de deux titulaires. Du coup Michael Wilhoite a été recruté et Dion Jordan peut dépanner comme OLB.

Calendrier

à Green Bay, San Francisco, à Tennessee, Indianapolis, à LA Rams, Bye, à NY Giants, Houston, Washington, à Arizona, Atlanta, à San Francisco, Philadelphia, à Jacksonville, LA Rams, à Dallas, Arizona

Prédiction

11-5

Seattle à une superbe défense et un très bon quarterback, de quoi aller tous les ans en playoffs sans trop de soucis. Mais la ligne offensive, horrible depuis plusieurs saisons, empêche les Seahawks d’aller au bout. En 2017, l’effectif reste l’un des plus étoffé de la ligue et il est donc bâti pour le Super Bowl, mais il faudra que les changements apportés sur la ligne offensif soient payants.

Les regards seront braqués sur la ligne offensive de Seattle dès le premier match (Seahawks.com)
... chargement de la zone de commentaire ...

 Le football est comme la vie, il requiert de la persévérance, de l'abnégation, un sacrifice au travail, du dévouement et le respect de l'autorité.  – Vince Lombardi

En VO :  Football is like life, it requires perseverance, self-denial, hard work sacrifice, dedication and respect for authority. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !