Le "TOP 10" des meilleurs joueurs de l'histoired'aprés le classement officiel de la NFL

background
background
le 05/11/2010 à 18:19 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 05/11/2010 à 18:53

Même si je trouve le principe toujours discutable (car comment comparer des générations différentes qui ont joués avec des règles partiellement différentes ?), la NFL a annoncé hier la liste des 10 plus grands joueurs de l’histoire... et il y a dedans pas mal d'anciens des Bears, des Colts et des 49ers.

Le vote a été organisé auprès d’un panel de « connaisseurs » : journalistes, anciens joueurs, présidents de clubs… et parmi les 10 il y a quelques surprises et un numéro 1 prévisible (mais pas indiscutable).

 

Dick Butkus
Dick Butkus

Après une carrière universitaire réussie (6éme au Heisman en 1963 et 3éme en 1964) du coté de l’Illinois en temps que LinebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
et Centre, Dick Butkus se présente à la draft en 1965. Il est sélectionné par les Chicago Bears et il va très vite s’imposer chez eux et révolutionner son poste. Les Bears sont son équipe de cœur et il y jouera toute sa carrière. Durant ses 10 ans dans la NFL, Butkus qui disputera 8 pro-bowl et sera 6 fois sélectionné comme linebacker dans l’équipe de l’année. Lorsqu’en 1975 le « 51 » raccroche ses crampons, il aura dominé individuellement son poste mais il n’aura jamais accroché la moindre participation au Superbowl.

 

 

 

 

 

 

 

 

Don Huston
Don Huston

Sûrement le moins connu des 10 car Huston a joué avant guerre (il a quitté la ligue en 1945) et qu’il reste donc peu de gens pour se rappeler l’avoir vu évoluer. Huston est surtout connu pour avoir eu en sa possession 18 records : 488 réceptions en carrière, 99 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
réceptionnés… a cela il faut ajouter que s’il était receveur il s’alignait aussi en cornerback (et a quelques interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
a son actif). Aujourd’hui les statistiques de Huston sont toutes égalées ou dépassées, mais à son époque c’était un extraterrestre.

Peyton Manning
Peyton Manning

A mon avis la grosse côte ! et ce car c’est le seul joueur en activité a finir dans les 10 premiers. Que dire sur Manning : 1 Superbowl gagné en 2 participations, un record en playoff moyen par rapport à d’autres… mais c’est le 3éme meilleur passeur de l’histoire derrière Favre et Marino. C’est aussi et surtout l’artisan du succès des Colts et sa manière d’envisager le jeu et la stratégie en fait clairement un quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
d’exception (même si son jeu parait peu séduisant à certains).

Reggie White
Reggie White

Le « ministre de la défense » reste évidement une référence NFL sur le terrain et en dehors. 13 pro-bowl consécutifs et une carriére marquée par des sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
à la pelle. L’image de Reggie White reste évidement très lié à son engagement religieux, mais aussi a son passage mouvementé de la franchise des Eagles à celle des Packers (avec lesquels il remportera le Superbowl en 1996). Décédé trop tôt, reggie White reste un personnage attachant et un joueur implacable : « jesus is comming ! » déclarait t’il a ses adversaires avant de leur faire la misére.

 

Johnny Unitas
Johnny Unitas

Avant Manning, il y a eu Unitas chez les Colts… mais a cette époque cela se passait du coté de Baltimore et Unitas a eu bien du mal a s’imposer. Natif de Pittsburgh, Unitas est sélectionné par les Steelers ce qui est un peu un réve pour lui ; mais très vite le conte de fée se termine et il se retrouve au chomage quelques mois après sa draft. Il joue alors le journalier chez les Rams et touche 6 dollars par match joué. En 1956, les Baltimore Colts l’appellent et dés le quatrième match de la saison ils en font leur titulaire. Il sera fera intercepter sa première passe, mais ensuite il alignera un record de 47 matchs consécutifs avec au moins un TD lancé. En 1958 il amène les Colts au titre NFL grâce à un match de légende :  alors qu’il reste 2 minutes a jouer contre les Giants et que les Colts sont sur leurs 14 yards avec 3 points de retard, il réussi 7 passes consécutives et accroche la prolongation (que les Colts gagneront). En 1959, il remporte a nouveau le titre NFL et en 1970 il remporte le Superbowl V.

 

Walter Payton
Walter Payton

En provenance de Jackson State, il est drafté en 1975 par les Bears et réalise une premiére année décevante en NFL. Mais en 1976, il atteint les 1.000 yards en saison (ce qui est une performance pour l’époque) et en 1977 il affole la ligue avec plus de 1.800 yards couverts et 16 touchdowns marqués ; mais son équipe n’arrive pas a capitaliser sur son talent et se fait sortir sans ménagement des playoffs par les Cowboys. L’arrivée de Ditka aux commandes du club en 1982, va lui permettre de briller encore davantage et en 1985 il remporte son seul et unique Superbowl. Le numéro « 34 » des Bears restera un joueur de grande classe qui a battu tous les records à la course de l’époque (dont ceux de Jim Brown) et qui a couvert plus de 1.000 yards sur 10 saisons différentes.

 

Joe Montana
Joe Montana

Je pensais que Montana serait sur le podium, mais il échoue dans les votes à la pire place. Pourtant l’homme des 49ers (qui fera un passage chez les Chiefs en fin de carrière) a été ultra-dominant et a gagné 4 Superbowl avec eux. Sa réputation n’est plus à faire, et l’ex-étudiant de Notre Dame a surtout marqué la ligue par sa sérénité dans les grands rendez-vous et sa capacité a ne jamais commettre d’erreurs en finale.

Lawrence Taylor
Lawrence Taylor

L.T. est souvent renvoyé a une image ou il domine un Joe Montana au sol suite a un des plaquages destructeur dont Taylor avait le secret ; mais cela est réducteur. En effet, L.T. a révolutionné son poste : il a inventé la mobilité du jeu des linebackers extérieur, leur capacité à être des menaces en couverture autant que des blitzeurs. La versatilité du jeu des linebackers doit énormément à Taylor qui a su adapter son physique au phénomène de prise de poids des lignes offensives ; en plus Taylor reste l’un des artisans majeur du  premier Superbowl remporté par les Giants en 1987. Pour moi, L.T. reste de loin un des joueurs qui a le plus su anticiper les évolutions NFL en terme de gabarit et de règles et cela en fait un joueur unique dans l’histoire de la défense.

Jim Brown
Jim Brown

10 saisons NFL dont 9 durant lesquelles il a été le meilleur coureur/fullback de l’année ! Cette statistique à elle seule pourrait expliquer pourquoi Jim Brown est sur le podium. Drafté en 1956 par les Browns, Jim Brown va très vite révolutionner le jeu au sol : il sera par exemple le premier joueur a atteindre la barre des 100 touchdowns en carrière (il le fait en 93 matchs, le record sera battu par Tomlinsson plus de 40 après) et surtout il atteint en 1963 1.863 yards sur une saison ce qui le laissera très longtemps dans l’histoire. Ces statistiques sont d’autant plus impressionnantes que les saisons sont de 12 matchs (elles passent à 14 matchs en 1961) ; il sort aussi avec 5,3 yards par porté ce qui est ahurissant au regard d’une époque ou le jeu était plus physique qu’aujourd’hui. Avec de telles statistiques il va de soit que Brown a joué 10 probowl (il n’en a donc manqué aucun durant sa carrière). Son seul record encore actif est celui d’avoir marqué 4 touchdowns au sol sur 6 matchs consécutifs.

Jerry Rice
Jerry Rice

Dimanche dernier certains d’entre nous ont vu Rice sur le terrain de Wembley. Cette semaine, il devient le meilleur joueur de l’histoire de la NFL. Pourquoi cela ? 1.549 ballons captés en carrière, 22.895 yards couverts (soit prêt de 15 yards par ballon), 14 saisons à plus de 1.000 yards… soit autant de records statistiques qui en font aujourd’hui encore le recordman des receveurs. Il faut évidement ajouter à cela les 3 titres qu’il a glané avec le grand Joe Montana, puis Steve Young. Sa fin de carrière a été un peu décevante : plusieurs clubs (Raiders, Seahawks, Broncos), la fin de certaines de ses séries (le nombre de matchs consécutifs avec un ballon capté)… mais l’homme reste un modèle tant il a aimé son sport, tant il a été un modèle de part sa personnalité et son hygiène de vie. Sur ses qualités humaines il est donc logiquement mis en avant par la NFL comme joueur numéro 1 de l’histoire.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis convaincu que tous les sports deviendront globaux. Un jour, nous aurons sûrement un quarterback d'origine chinoise qui s'appelera Yao Fling.  – Paul Tagliabue (ancien NFL Commissioner)

En VO :  I'm a firm believer that all sports will eventually be global. Someday, we may have a quarterback from China named Yao Fling. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !