La course au Super Bowl

background
background
le 03/01/2007 à 00:00 par Pierre-François Flores
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
A 33 jours du Super Sunday, douze équipes espèrent encore tandis que les vingt autres qui composent la ligue pro sont devant leur téléviseur.
Parmi ces franchises méritantes, toutes n'ont pas le même vécu, le même palmarès. Voici en quelques chiffres peut être de quoi vous aider à choisir votre favori.

New Orleans, le petit poucet

Nous l'avons répété plusieurs fois durant la saison, la Nouvelle-Orléans renaît de ses cendres en cette saison 2006, une année après avoir essuyé l'ouragan Katrina, qui les avait forcés à jouer loin de leur ville.
Avec aucune participation au Super Bowl, les Saints sont les petits poucets de ces playoffs.

San Diego, Philadelphie et Seattle : le goût amer de la défaite

Ces trois clubs n'ont jamais gagné le Super Bowl malgré une (San Diego et Seattle) à deux participations (Philadelphie) infructueuses.

Les Chargers sont la meilleure équipe de la conférence américaine cette saison, la meilleure de leur histoire. Mais il leur faudra aller au Super Bowl pour remplacer dans le coeur de leurs fans, leurs ainés de 1994 qui y étaient allés mais avaient lourdement chuté, 49 à 26, face à des 49ers intouchables et un Steve Young en état de grâce (6 passes de touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, record du Super Bowl). Cette 29ème finale se déroulait à Miami...

Les Eagles ont échoué en finale à deux reprises. La première fut en 1981 face aux Raiders d'Oakland : 27-10. Leur coach était le jeune Dick Vermeil. La seconde est bien plus récente puisqu'en 2005 face aux Patriots : 24-21. On retiendra de cette 39ème finale le nouveau coup de pied décisif d'Adam Vinatieri mais aussi la catastrophique gestion de l'horloge du coach Andy Reid.

Malgré une saison ponctuée par des blessures, les Seahawks retrouvent les playoffs, un an après avoir connu les affres de la défaite dans un Super Bowl. Leurs bourreaux étaient les Steelers, éliminés cette année, sur le score de 21 à 10.

100% de réussite

Les franchises des Ravens, des Bears et des Jets ont remporté leur seule et unique participation au Super Bowl.

Les new-yorkais avaient battu les Baltimore Colts 16 à 7 dans le plus grand "upset" (surprise) de l'histoire. Cet exploit fut d'autant plus retentissant que Joe Namath (QB) avait "garanti" lors d'une conférence de presse qu'ils allaient l'emporter.
Depuis, c'est le désert pour les Verts et Blancs.

Les Ours ont quant à eux connu leur heure de gloire en janvier 1986 contre les Patriots. Dirigés par Mike Ditka, ils remportent la 20ème finale sur le score sans appel de 46 à 10 et renouent ainsi avec leur passé puisqu'ils n'avaient plus gagné le titre NFL depuis 1963. Les stars de 86 sont Jim McMahon, Walter Payton, William Perry ou Richard Dent.
Avec l'avantage du terrain et des adversaires dans la NFC insconstants, les Bears tiennent peut être enfin leur chance de retourner au Super Bowl, 21 ans après.

Denière équipe à n'avoir jamais mordu la poussière lors du Big Game, les Ravens. Terminant en apothéose la saison 2000, ils avaient atomisé les Giants de New York 34 à 7. Le MVP était Ray Lewis et la défense était considérée comme la meilleure de l'histoire de la ligue ! Cette saison, elle a de nouveau fait des merveilles et la venue du vétéran Steve McNair au poste de quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
leur ouvre la route du Super Bowl. Ils sont dispensés de 1er tour de playoffs.
Chose amusante, Baltimore est la seule ville à avoir gagné un titre avec deux franchises différentes : les Colts en 1970 et les Ravens en 2000.

Mano à mano dans l'AFC

Avec une victoire et une défaite, les Chiefs de les Colts sont deux franchises qui étaient au sommet de la ligue à la fin des années 60. Elles sont présentes dans 4 des 5 premiers Super Bowls et depuis... plus rien.
Les Chiefs ont bien cru à une résurrection avec la venue de Joe Montana au début des années 90 mais sans succès. Quant aux Colts, leurs espoirs sont énormes depuis l'avènement de Peyton Manning, qui abat un par un les records de Dan Marino. Mais pour l'instant, les désillusions en playoffs se succèdent, souvent à la hauteur du niveau de leurs saisons régulières.

Le podium : Dallas (5-3), New England (3-2), NY Giants (2-1)

Nous terminons cette revue d'effectif des équipes qualifiées pour les playoffs avec les trois franchises qui totalisent le plus de victoires au Super Bowl.

Troisième, les Giants ont remporté 2 finales et en ont perdu une. Leur dernier succès remonte au 25 janvier 1991 lors de la 25ème finale, la plus serrée de l'histoire. Ils battent les Bills de Marv Levy 20 à 19, Scott Norwood ratant son coup de pied à 3 points dans les dernières secondes du match.
Ce titre était le second de leur coach Bill Parcells, actuellement à la tête des Cowboys, après le cinglant 39 à 20 infligé aux Broncos 4 ans plus tôt. Depuis, ils ont perdu le Super Bowl XXXV qu'ils avaient atteint un peu à la surprise générale avant de retomber dans une certaine médiocrité. Leur fin de saison n'est pas du genre à rassurer leurs fans.

A la deuxième marche du podium, nous retrouvons LA franchise de la décennie, celle des Patriots de New England. Avec 3 victoires en 4 ans et 5 participations au Super Bowl, elle est devenue en quelques années l'une des plus performantes de l'histoire. Les raisons de son succès sont multiples : le coach Bill Belichick, le QB Tom Brady, des défenseurs au top et des finales à couper le souffle puisqu'ils les ont toutes remportées de 3 points ! Une finale avec les Patriots est une finale réussie ! Leur expérience (3 victoires, 8/8 depuis 2001 dans les matchs de playoffs à domicile) et leur bon état de forme actuel les placent parmi les 3 favoris pour aller au Super Bowl.
Leurs 5 Super Bowl XX : 10-46 Chicago | XXXI : 21-35 Green Bay | XXXVI : 20-17 Saint Louis | XXXVIII : 32-29 Carolina | XXXIX : 24-21 Philadelphia

Enfin, la plus grande franchise en terme de participations (8) et de victoires (5) du Super Bowl est présente pour ces phases finales 2006. Les Dallas Cowboys ont cruellement baissé de pied ces dernières semaines et sont passés du statut de favoris pour la NFC à celui de grand outsider. A la baguette, Bill Parcells, qui a donc coaché les trois équipes de ce podium, a l'expérience pour lui. De là à dire que les Cowboys iront loin, il y a plus d'un pas que nous ne feront pas.
La grandeur de ce club remonte au début des années 70 avec une participation au Super Bowl V mais une défaite 16 à 13 contre Baltimore. Coachés pendant 29 saisons par le légendaire Tom Landry, les Cowboys ont joué 5 finales dont voici les 4 autres : VI : 24-3 Miami | X : 17-21 Pittsburgh | XII : 27-10 Denver | XIII : 31-35 Pittsburgh.
Jimmy Johnson remplace Landry en 1989 et permet aux texans de renouer avec leur glorieux passé en 1993, 94 et 96. Ils constituent la dynastie des années 90 avec dans leur rang Troy Aikman, Michael Irwin, Emmitt Smith et Charles Haley.
Leurs 3 derniers Super Bowl XXX : 27-17 Pittsburgh | XXVIII : 30-13 Buffalo | XXVII : 52-17 Buffalo.
Ils totalisent 221 points marqués lors des finales, soit de très loin le meilleur total de la ligue.Ces douzes franchises sont à lutte pour décrocher un nouveau titre, un premier dans le cas des Saints. Faites vos jeux !
... chargement de la zone de commentaire ...

 La force est importante. Mais la première chose est de connaître votre adversaire. Si vous le connaissez lui et ce qu'il aime faire, et que vous essayez de l'en empêcher, de le forcer à tenter autre chose, alors vous avez déjà remporté la moitié de la bataille.  – Jonathan Ogden

En VO :  Strength is important. But the number one thing is knowing your opponent. If you know your opponent and what they like to do, and you try to take that away from them, force them to another move, then that's half the battle right there. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !