La chance des Colts

background
background
le 18/01/2007 à 00:00 par Pierre-François Flores
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
Après des saisons à attendre, les Colts d'Indianapolis (14-4) sont aux portes d'un Super Bowl.
Pour l'atteindre, ils ont le droit à une revanche sur leur plus grand rival actuel, les New England Patriots (14-4). Une différence de taille par rapport à 2004, ils évolueront dans leur antre du RCA Dome. Ils y sont invaincus cette saison : 9/9.Un passé douloureux pour les Colts

Il y a 3 ans, le match se déroulait à Foxboro. Les conditions climatiques étaient difficiles et le plan de jeu concocté par Bill Belichick avait conduit à 4 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de Peyton Manning (lire Ty Law étrille les Poulains). La victoire 24 à 14 des Patriots ne souffraient d'aucune contestation.
Mais ce n'est sans doute rien par rapport à ce que les Colts allaient vivre un an plus tard. Les deux équipes se retrouvaient au stade des Divisional Playoffs. Deux mois plus tôt, Indianapolis avait écrasé son adversaire 40 à 21 au RCA Dome, marquant sur 7 de ses 8 premières possessions.
Mais ce Divisional avait de nouveau lieu à Foxboro et malgré un Peyton tout juste auréolé de son titre de MVP et surtout de son record de 49 passes de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
en saison régulière, les Patriots l'emportent une nouvelle fois. Mieux, ils empêchent les Poulains d'atteindre la end-zone, score final 20 à 3 (lire Tout simplement trop fort).

La rencontre de dimanche apparait donc comme l'ultime chance pour le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
et son coach Tony Dungy de mettre fin à une domination et de prouver qu'ils peuvent gagner le match clé. Mais Dungy veut relativiser la pression qui pèse sur son leader : Je pense que l'enjeu est le même pour lui que pour chacun d'entre nous. Nous avons un groupe qui n'est jamais allé au Super Bowl. Ils aimeraient tous y aller. Nous en sommes à une marche. Tout le monde dans le vestiaire veut y arriver et Peyton comme les autres. Ce n'est pas "ça passe ou ça casse" pour eux et "ça passe ou ça casse" pour lui. Nous aimerions y aller et Nous allons le faire.

Les Colts l'ayant emporté 27-20 à Foxboro le 5 novembre dernier, il est difficilement concevable de les voir chuter dimanche, mais...Les Patriots n'auront pas peur

Les triples vainqueurs du Super Bowl lors des 5 dernières années iront dans l'Indiana sereins. Leur expérience, leur palmarès et leur passé face aux Colts plaident en leur faveur.

Brady est-il si intraitable que ça ?
Si Manning est quelconque en playoffs, Brady est Joe Montana. Et même quand il semble en dessous, comme dimanche contre San Diego où il a lancé un record personnel de 3 interceptions, il l'imite avec un comeback en 4ème quart-temps. Il a gagné 12 de ses 13 matchs de playoffs dont 3 Super Bowls, personne n'a fait mieux par le passé. Manning a un bilan de 5-6.

Et l'influence du Dome ?
Avec Brady au poste de QB, les Patriots n'ont joué que deux matchs indoor. Ils en sont resortis vainqueurs à chaque fois. Leur meneur a complété 48 de ses 75 passes pour 499 yards, 4 touchdowns et 1 interception, soit un rating de 95,5.

Mais Ty Law n'est plus là !
Oui, mais le backfield défensif des Pats reste performant avec la 4ème place NFL au nombre d'interceptions. Asante Samuel en compte 10 (1er ex-aequo NFL). Au niveau de la pression sur le QB adverse, les Patriotes se classent 5ème. Même classement lorsque l'on jette un coup d'oeil sur leur défense contre la course. Oui, Ty Law n'est plus là, mais la défense est toujours aussi polyvalente et imprévisible.

...Mais ils seront loin chez eux !
Et bien demandez aux Chargers (8/8 à domicile avant le week-end dernier) ce qu'ils en pensent !
Les Patriots version 2006 en déplacement, c'est 8 victoires pour une seule défaite. Ils ont déjà gagné deux finales de conférence à l'extérieur, toutes à Pittsburgh.Indy mieux équipée ?

Les saisons précédentes, les Colts se basaient sur une attaque aérienne explosive et un jeu au sol mené par le désormais Cardinal Edgerrin James solide.
La défense progressait chaque saison atteignant même le deuxième rang de la ligue l'an dernier. Mais en playoffs, "patatra" ! Manning perd de sa superbe, James de sa percussion et la défense de son étanchéité.

Pour ces phases finales 2007, les Poulains semblent vouloir nous prouver que si la saison régulière est une chose, les playoffs en sont une autre.

La défense surprend...
Jusque-là erratique, elle a passé deux tests de taille ces deux derniers week-ends. Le premier au RCA Dome contre Larry Johnson et les Chiefs de Kansas City où ils n'ont concédé que 126 yards au total et le premier first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
qu'en fin de 3ème quart-temps. Le second à Baltimore, ne laissant courir les Corbeaux que 83 yards soit moins de la moitié de ce qu'ils allouaient pendant les 17 premières semaines (173 yards) !

...Vinatieri confirme
Le coup de l'année en matière recrutement est sans aucun doute la signature du plus "clutch" (décisif) des botteurs de précision de l'histoire de la NFL : Adam Vinatieri. Celui qui a déjà crucifié les Colts à plusieurs reprises est désormais dans leurs rangs.
La semaine dernière, il a marqué la totalité des 15 points de son équipe avec 5 field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
dont 3 à plus de 45 yards de distance ! Grand adepte du Yoga, le zen Vinatieri contient d'écrire sa légende.
Après 10 saisons chez les Patriots où il leur a permis de gagner 3 Super Bowls, il a opté pour l'Indiana pour aider une autre franchise à atteindre son objectif.
Dimanche, il sera peut être une nouvelle fois décisif et les Patriots sont prévenus : il n'a jamais manqué un coup de pied dans le RCA Dome ! 15/15 cette saison et 26/26 dans sa carrière.
En signant cette homme, Tony Dungy a voulu les garanties maximales pour ne pas revivre la déception de l'an passé. Pourtant chez eux, les Colts voient leur botteur Mike Vanderjagt rater un field goal de 46 yards qui les aurait envoyés en prolongation contre Pittsburgh.

En face, son remplaçant, le rookie Stephen Gostkowski, a une succession difficile à assumer. Mais à l'image de son équipe, il semble transcendé par les playoffs puisqu'il n'a pas encore connu l'échec (6/6).Série en cours

Dernier point, New England a remporté ses 5 finales AFC depuis la fusion AFL-NFL en 1970 tandis qu'Indianapolis en a perdues 3/3 depuis leur victoire lors de la saison 1970 (Super Bowl V).Les tableaux

GPNPCTPPPCDomicileExtérieurAFCNFCDIVSérie
124075 %4273608-04-49-33-13-31 victoire
124075 %3852375-37-18-44-04-23 victoires


DivRecord GlobalFace à FaceDiv Record (intra-div tie brkr)Conf RecordRecord sur match en communStrength of VictoryStrength of ScheduleClmnt Conf PF + PAClmnt Overall PF + PAPts Net sur Matchs en CommunPts Net GlobalTD
S12-4-013-3-09-3-00-0-050.5 %50 %16250679
E12-4-0-14-2-08-4-00-0-046.9 %49.6 %59014822
Pronostic

C'est très simple. Si la défense des Colts continue sur sa lancée et Manning sort un match propre, ils devraient l'emporter. Si au contraire Brady et les siens sont longtemps sur le turf et que Asante Samuel fait des misères à Peyton, alors les Patriots tiendront le bon bout.
Une autre interrogation vient de la présence ou non du safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Rodney Harrison. S'il joue, Manning peut se faire quelques cheveux blancs.

Il est probable également qu'un match trop serré soit plutôt à l'avantage des visiteurs. Leur gestion du Money Time en phases finales n'est plus à prouver.

Au vu des deux derniers matchs de chaque équipe, de l'élan des Colts, du fait qu'ils évoluent chez eux et qu'ils aient Vinatieri en artificier, d'une courte tête, nous disons vainqueur : Indianapolis
... chargement de la zone de commentaire ...

 Peu importe que tu sois un Grand, le prochain Grand est déjà assis là à attendre de prendre ta place.  – Joe Theismann

En VO :  No matter how great you are, the next great one is already sitting there waiting to take your place. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !