InvaincusPourquoi les Niners et les Patriots dominent la ligue ?

Invaincus, surtout grâce à leur défense !
Invaincus, surtout grâce à leur défense !
le 15/10/2019 à 00:12 par Rémy Lecomte

Après six semaines de compétition, deux équipes restent invaincues : les New England Patriots (6-0) et les San Francisco 49ers (5-0). Retour sur le début de saison de ces deux franchises qui dominent la ligue.

La parole à la défense

Personne n’aurait pu penser que les Patriots et les 49ers allaient truster les premières places des statistiques… défensives. Et pourtant c’est en grande partie grâce à leur défense que ces franchises ont su enchaîner les victoires. C’est bien simple, les deux franchises se partagent les deux premières places dans trois des quatre statistiques défensives les plus importantes :

Points concédés : Les Patriots concèdent 8 points par match et sont suivis par la franchise californienne qui ne concède que 12,8 par match.

Yards concédés : Là encore, les hommes de Belichick sont en tête avec une moyenne de 234,7 yards concédés à l’adversaire. Mais ils sont talonnés par des 49ers qui ne concèdent que 237,4 yards.

Yards concédés à la passe : Dans cette catégorie, les troupes de Kyle Shanahan devancent les champions en titre avec à peine 150,2 yards contre 161 pour New England.

Face à la course, les Patriots disposent de la troisième meilleure défense avec une moyenne de 73,7 yards au sol. Alors que les Niners pointent à une honorable sixième place avec 87,2 yards laissés aux adversaires.

Des statistiques complètement folles qui expliquent en grande partie les bons résultats de ces équipes. Il sera probablement impossible de garder ce rythme en défense, mais les Patriots en sont déjà à 14 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et 25 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
en à peine 6 matchs ! En cinq rencontres, les 49ers ont infligé 7 interceptions et 17 sacks.

Bosa, Sherman, Ford et… Warner ?

Difficile de sortir des individualités tant ces escouades sont complètes et surtout complémentaire. Un front seven qui met une pression et qui bloque la course pendant que la secondary ne laisse pas la moindre miette aux receveurs adverses. Cependant du côté de San Francisco on est heureux de voir le rookie Nick Bosa déjà cumuler pas moins de trois sacks ! Richard Sherman semble retrouver une couverture digne de ses belles années et Dee Ford confirme tout le bien qu’on pense de lui avec ses 3,5 sacks et surtout ses deux fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
forcés. Mais l’homme de l’ombre, c’est très certainement Fred Warner. Il n’est pas le nom le plus ronflant de ce roster mais est peut-être la pièce maîtresse de celui-ci. Il est au four et moulin et est le seul joueur à dépasser Kwon Alexander en nombre de plaquages. Cette défense a tout de même limité Jared Goff à… 78 yards ! Des chiffres totalement fous. On attendait une belle défense, mais les attentes sont très largement dépassées.

Une saison record pour Gilmore et compagnie ?

Du côté de New England, le collectif est souvent mis en avant. Et une fois de plus, cela se vérifie avec ces statistiques qui démontrent que tout le monde est impliqué dans le système de Bill Belichick. Sur les 14 interceptions, on compte pas moins de sept joueurs différents. Devin McCourty (4) et Jamie Collins (3) dominent la ligue dans cette catégorie. Le Super Bowl semble avoir été un déclic dans le système défensif des Patriots. Alors que la franchise s’appuyait depuis quelques années principalement sur l’attaque et sur Tom Brady, cette année la tendance semble s’inverser. Fini la théorie du « la défense plie mais ne rompt pas » qui représentait bien la défense de la franchise de Robert Kraft. Cette année, elle ne plie pas.

Collins est l’élément clé au centre de cette défense. Cette force de la nature domine son équipe en nombre de plaquages, compte déjà 4,5 sacks, deux fumbles et... quatre interceptions. Il a su profiter de la pression mise par la ligne défensive mais aussi d’une secondary absolument exceptionnelle emmenée par un Stephon Gilmore qui ressemble de plus en plus au meilleur cornerback de la ligue. S’il n’a « que » deux interceptions, il est irréprochable dans sa couverture et oblige les quarterbacks adverses à porter le ballon plus longtemps.

Et l'attaque dans tout ça ? 

Il est assez surprenant de parler du succès de ces franchises et de commencer par les défenses. Mais l'attaque s'est montrée malgré tout moins convaincante que leurs homologues défensifs. Loin de moi l'idée de prétendre que les attaques ont été mauvaises, elles ont simplement été moins performantes (ou impressionnantes) que les escouades défensives. 

Deux styles différents 

Les Patriots sont à la première place au niveau des points inscrits avec 31,7 par match. Les Niners, quant à eux, pointent à une excellente troisième place avec 29,4 points par match. Mais les californiens s'appuient sur un solide jeu au sol cher à Kyle Shanahan, ils pointent d'ailleurs à la deuxième place au niveau des yards parcourus au sol avec 179,8 yards par match ! Principal contributeur de cette attaque, c'est Matt Breida qui cumule 376 yards au sol, suivi par Raheem Mostert (249 yards) et Tevin Coleman (165 yards). En face, les hommes de Belichick ne trouvent pas la faille au sol (seulement 101 yards par match) mais disposent d'une force aérienne toujours bien rodée (cinquième avec 284,8 yards par match) avec Brady et Edelman toujours plus efficaces malgré les années. 

Des points faibles ? 

Au niveau de leurs points faibles, les Patriots sont à la 21ème place au niveau des yards engrangés au sol et les 49ers sont... 21ème équipe aux yards cumulés à la passe. Beaucoup de points communs entre ces franchises ! Autre point commun, on le retrouve au poste de quarterback. Jimmy Garoppolo, qui a commencé sa carrière chez les Patriots, n'est pas très dominant cette saison mais réalise malgré une saison honorable avec 7 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
par les airs et un au sol. Malheureusement, en cinq matchs, le jeune quarterback a déjà lancé 5 interceptions. George Kittle est LA menace centrale de cette attaque aérienne, il en est déjà à 31 réceptions pour 338 yards. Jimmy GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
espère pouvoir compter sur Marquise Goodwin pour réaliser une bonne fin de saison, son potentiel est assez énorme et pourrait soulager l'attaque. 

Du côté l'attaque des sextuples champions, les blessures dans la ligne offensive semblent difficile à combler. Même pour Dante Scarnecchia, le célèbre coach de la ligne offensive. L'absence du full back James Develin coûte cher à Sony Michel qui voit ses stats chuter par rapport à sa saison rookie. Beaucoup ont pensé voir une attaque inarrêtable avec Antonio Brown, mais son apparition fut brève... Julian Edelman joue régulièrement blessé (mais reste un danger permanent), Josh Gordon n'apporte pas des stats dignes de son talent et Phillip Dorsett devra confirmer avec un rôle plus important dans le gameplan. Mais Tom Brady est toujours là et permettra à cette attaque d'aller chercher des statistiques plus que respectables cette saison. Il ne semble pas en confiance derrière cette ligne, mais le bilan de 6-0 suffit pour rassurer tout le monde. Le quadruple MVP du Super Bowl en est déjà à 10 touchdowns par les airs auxquels il ajoute 3 touchdowns au sol. Il a été intercepté 3 fois. Statistiquement, difficile de critiquer le quarterback de 42 ans ! Malgré tout, cette attaque est à suivre de près et dispose du potentiel pour réaliser des performances plus convaincantes. 

Un calendrier favorable ?

Les Patriots ont enchaîné les matchs face à des équipes faibles, exception faite de cette victoire dans la douleur chez les Bills (4-1) 16 à 10. Ils se déplaceront chez les Jets cette semaine, un déplacement qui s'annonce abordable. Mais méfiance, les Jets l'ont emporté à domicile face aux Cowboys. Après ce match chez le rival de division, les Patriots enchaîneront six matchs consécutifs face à des adversaires bien redoutables sur papier : 

Browns @ Patriots

Patriots @ Ravens

Patriots @ Eagles 

Cowboys @ Patriots

Patriots @ Texans 

Chiefs @ Patriots

Les 49ers, quant à eux, se sont montrés très convaincants face à des franchises redoutables. Notamment deux victoires marquantes ces deux dernières semaines. Une victoire 20 à 7 chez les Rams la semaine dernière et une victoire 31 - 3 face aux Browns la semaine précédente. 

Mais la franchise de San Francisco n'est pas au bout de ses peines. En effet, sept matchs sont particulièrement à épingler : 

Panthers @ 49ers

Seahawks @ 49ers

Packers @ 49ers

49ers @ Ravens

49ers @ Saints 

Rams @ 49ers

49ers @ Seahawks 

Autant dire que le calendrier de ces équipes s'annonce très corsé. Leur début de saison canon pourrait vite se transformer en saison moyenne si elles ne gèrent pas ces matchs au sommet. Mais on peut compter sur eux pour lutter pour une belle place dans leur conférence respective. Combien de semaines les Niners et les Pats resteront-ils invaincus ? L'avenir nous le dira. 

... chargement de la zone de commentaire ...

 J'ai le sentiment d'être le meilleur, mais vous ne me prendrez pas à dire ça.  – Jerry Rice, légendaire WR des 49ers de San Francisco

En VO :  I feel like I'm the best, but you're not going to get me to say that. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !