Amicalement vôtre...

background
background
le 26/01/2007 à 00:00 par Alain Fresquet
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
Les américains sont toujours prompts à baptiser leurs grands évènements. Ce 41ème Super Bowl ne déroge pas à la règle. Ils l'ont nommé le Soul Bowl car pour la première fois 2 coachs noirs mèneront les équipes pour le big game. Tony Dungy et Lovie Smith sont les symboles d'une NFL qui change et d'une amitié qui dure.

Comme dans la série nos deux héros sont amis mais leurs parcours sont différents. Dungy a dû s'armer de patience alors que Smith a pu surfer sur la vague du succès et du changement.
Le coach des Colts a endossé pour la première fois la panoplie de technicien en 1982, il s'occupent des défensive backs. Avec le légendaire Chuck Noll, il apprendra la défense qui fera sont succès la Cover 2.
En 1984, il est nommé coordinateur défensif de Pittsburgh à 28 ans. Toutefois, les résultats sont moyens et notre homme doit redescendre d'un étage, il refait ses gammes en retravaillant avec le backfield défensif des Chiefs pendant 2 ans.
En 92, un autre tacticien afro-américain, lui donne sa chance, Dennis Green lui confie la défense de Minnesota. Au cours de ses 4 campagnes dans le nord, les défenseurs des Vikings vont dominer la ligue, multipliant les takeaways et concédant un minimum de yards. Le talent de Dungy est évident. Le Buccaneers vont créer la surprise en le nommant head coach. En 1995, il est seulement le 4ème coach de couleur de l'histoire de la NFL, la révolution est en marche...

La Dream Team

En arrivant en Floride, Dungy va composer un coaching staff qui va vite se transformer en Dream Team. Le coordinateur défensif Monte Kiffin est un vieux briscard pas commode, il va apporter de la vitesse à la Cover 2 pour la transformer en Tampa 2. Ce système est parfaitement adapté au football moderne tourné vers la passe. Les défensive ends doivent prendre de vitesse les tackles adverses pour mettre la pression sur le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
. Les corners défendent sur les passes latérales destinées aux running backsRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
. Les linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
, eux, occupent le centre du terrain où évoluent les tight ends de plus en plus utilisés pour rattraper les ballons. Enfin, les safeties sont en couverture profonde sur les cotés. Plus athlétiques que les corners, ils peuvent lutter contre les receveurs XXL de la NFL.
Si Dungy et Kiffin ont modelé cette stratégie, ils ont surtout réussi à trouver les hommes pour la faire tourner. Ron Marinelli (actuellement patron à Détroit) a en charge la ligne défensive, Herm Edwards (Chiefs) les defensive backs, à son départ il sera remplacé par Mike Tomlin (Steelers), et Lovie Smith des linebackers (Bears). La collaboration entre Dungy et Smith va durer 6 ans et une amitié va naître. Le premier va beaucoup influencer le second. Le patron des Bears n'hésite à rendre hommage à son aîné : Il m'a beaucoup apporté, je me vois d'abord comme un pédagogue. Ne comptez pas sur moi pour hurler sur les joueurs. Je veux qu'ils comprennent ce qu'ils font et ça je le dois à Tony.

Le dimanche 4 février, l'amitié sera mise de côté. Mais peu importe le vainqueur car notre duo a fait avancer le football et plus important encore les mentalités au pays de l'oncle Sam.
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis peut-être débile mais je ne suis pas stupide.  – Terry Bradshaw

En VO :  I may be dumb, but I'm not stupid. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !