Retour sur le Media Day du Super Bowl XLVIII

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

le 28/01/2014 à 23:48 par Pierre-François Flores

Aujourd'hui avait lieu au Prudential CenterCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QB lors du snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
.
de Newark (NJ) le traditionnel Media Day où les journalistes rencontrent les deux finalistes. Les Denver Broncos se sont présentés les premiers entre 10h30 et 11h30, suivis par les Seattle Seahawks de 12h45 à 13h45.

Denver Broncos

Le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Peyton Manning a été interrogé sur l'héritage qu'il laissera : « On me pose cette question depuis que j'ai 25 ans et je ne pense pas que l'on puisse y répondre à 25, ni même à 37 ans. Je pense que vous devez avoir 70 ans pour avoir un héritage. Je ne suis pas vraiment certain de savoir ce que ce mot veut dire. Je suis en fin de carrière mais je suis encore là. Ce n'est pas encore fini, ça joue encore par ici. C'est le second chapitre de ma carrière et c'est un chapitre excitant. Je suis très content d'être de retour au Super Bowl pour les Denver Broncos ».
A propos du temps, il a simplement dit : « Le temps sera ce qu'il sera. Nous avons joué dans toutes sortes de situations cette saison et je pense que cela va nous aider ».

Le cornerback Champ Bailey est au Super Bowl. Il aura mis 14 ans pour y parvenir. Quand on lui demande s'il a douté : « Pas vraiment. Je suis un optimiste alors j'ai toujours pensé que ça allait marcher. Et nous y sommes. Nous avons juste à y aller et essayer de gagner ce match ». Et sur le fait qu'il ait dû attendre si longtemps : « Je ne suis pas sûr. Si j'étais allé au Super Bowl lors de ma saison Rookie et que j'ai à attendre 14 ans pour y revenir, je ressentirais probablement la même chose. Je n'en suis pas sûr. C'est comme ça que ça s'est passé et je fais avec ».

Le receveur Wes Welker a perdu 2 Super Bowls avec les New England Patriots. Le voici à 4 jours d'une troisième chance. Un journaliste lui demande s'il aime le Media Day : « Oui j'adore le Media Day, qui n'aime pas le Media Day ? » Détendu, on lui demande alors s'il pense pouvoir rattraper sa passe droppée lors de la 46ème finale : « Vous savez quoi ? Je n'y pense même pas. Le passé est le passé, ce qui s'est passé est passé et j'attends juste celui-là pour jouer mon meilleur match et faire ce que je peux pour aider mon équipe». Et s'il a eu des nouvelles de Tom Brady après le match de la semaine dernière : « Nous nous sommes juste envoyés des SMS et des trucs dans le genre. Mais c'est un bon ami et nous nous souhaitons rien d'autre que le meilleur ».

Seattle Seahawks

Le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Earl Thomas a déclaré : « Je veux être le meilleur, pas seulement safety ou corner, mais défenseur ». L'ancien premier tour et 14ème choix de la Draft 2010 est l'un des piliers de la redoutable défense contre la passe voulue par Pete Carroll. Il explique également que la « confiance est tout ». Que cette défense étudie tout et tout le temps, ne laisse jamais rien au hasard. Tout ceci est motivé par le fait que personne ne donne du crédit à cette équipe. Une victoire dimanche changera tout.

Le cornerback Richard Sherman a fait beaucoup parlé de lui cette semaine et il a eu encore droit à beaucoup d'attention lors de ce Media Day. Il a expliqué que ses déclarations étaient aussi de la communication telle qu'on avait pu lui apprendre à Standford. Il a tenu à préciser que ses coéquipiers avaient un QI foot très élevé (« High football IQ ») et qu'ils travaillaient énormément, nuit et soir comme Earl Thomas par exemple.
Il est également revenu sur la séquence de la semaine dernière et l'impact que ça a pu avoir sur le groupe : « La semaine dernière, j'ai regretté d'attaquer l'homme (Michael Crabtree, ndlr) et d'enlever (le mérite) à ma coéquipiers. Tu ne pense jamais faire une sortie sur un gars pour te montrer ou quelque chose comme ça. Alors j'ai regretté ça et j'ai regretté avoir enlever l'attention pour mes coéquipiers et c'est une chose que je souhaierais pouvoir changer. » Il a donc corrigé le tir en faisan l'éloge de ses coéquipiers.
A la question, "est-ce que vous allez dire la même chose sur Manning que sur Crabtree (il est médiocre, ndlr) ?", sa réponse est sans équivoque : « Ces chiffres parlent pour lui. C'est l'un des meilleurs joueurs de football. Une légende vivante ».

Le wide receiverWide Receiver (WR)
ceux sont les receveurs écartés. Ils sont spécialisés dans les réceptions des passes très longues. Ils sont extrêmement rapide : 40 yards en 5 sec.
Percy Harvin qui sera titulaire et de retour après une commotion cérébrale subie contre les Saints en Divisional raconte : « C'était dur. Vraiment dur. Surtout en sachant que j'étais prêt pour ce match (contre les Saints), que j'avais eu une bonne semaine et que je retrouvais des sensations dans mes jambes pendant le match. Je me sentais vraiment bien et je savais que j'allais finir le match sans problème. Alors, pour avoir ma hanche qui allait et sortir sur une commotion, je n'ai rien compris à ce moment ».

Le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Marshawn Lynch a finalement participé au Media Day. Mais il n'a pas beaucoup parlé : 6 minutes durant lesquelles il a dit « Je ne suis que dans l'action ». Son coach Pete Carroll a salué 6 minutes de qualité : « J'ai entendu 6 excellentes minutes. Des acteurs font une carrière de ça ».

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 0 0 8 0 0 8
Seattle 8 14 14 7 0 43
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis grand depuis que je suis petit.  – William "The Refrigerator" Perry

En VO :  I've been big ever since I was little. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !