Les Seahawks l'emportent logiquement sur les SaintsVictoire 23 à 15 de la franchise de Seattle, sublimée par Lynch

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Marshawn Lynch impérial
Marshawn Lynch impérial (NFL)
le 12/01/2014 à 17:12 par Lionel Laské

Tous les commentateurs l'avaient prédit et les statistiques étaient formelles, les Saints n'ont donc pas déjoués les pronostics en s'inclinant 23 à 15 à Seattle hier soir.
Il faut dire que les Saints n'ont pas réussi à contenir l'attaque des locaux et de l'impérial Marshawn Lynch, surtout en première mi-temps.
De l'autre côté la défense n'a laissé aucune place au jeu de passe de Brees au point que les Saints sont rentrés au vestiaire sans un seul point au score et que Jimmy Graham n'aura pas réussi à attraper un ballon du match !
Au final Russel Wilson signe un feuille à 103 yards avec 9/18 alors que Lynch a couru à lui seul pour 140 yards et marqué les 2 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
du match. Drew Brees lui réalise un honorable 24/43 avec 309 yards mais aura engrangé seulement 34 yards en première mi-temps !

Le film du match


Pluie et vent s'invitent dès le début du match ainsi qu'une intensité sonore impressionnante des supporters de Seattle. Et dès la première période, la réussite est de leur côté. Les 2 drives des locaux se terminent chacun par un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
réussi de 38 yards et de 49 yards. 0-6 pour les Seahawks. Les Saints de leur côté échouent - il est vrai face au vent - sur un field goal de 49 yards.

Calamiteuse est également la 2ème période pour les Saints qui démarrent par un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
dans leur 20 yards suite à une course d'Ingram. La faute est immédiatement exploitée par les Seahawks, Lynch présents sur chaque drive depuis le début du match bouscule la défense des Saints pour traverser les 15 yards et terminer dans l'enbut des Saints. 0-13 pour Seattle.
La suite n'est pas plus brillante, Drew Brees n'arrive pas à réussir ses passes et échoue en 4ème tentative à distance d'une nouvelle tentative de field goal.
Russel Wilson obstiné même sous pression parvient lui à enchaîner les 1er tentatives pour se retrouver à nouveau dans la redzone. Lynch est à la parade: ce n'est pas qu'il n'est pas tacklé, c'est juste que les tackles ne l'arrêtent pas ! Avant la première mi-temps la moitié de ses yards gagnés se font après le contact d'un défenseur. Au final juste après le two minutes warning, les Seahawks passent un nouveau field goal de 26 yards. 0-16 pour Seattle.

Qui peut arrêter Lynch ?
Qui peut arrêter Lynch ? (NFL)

Aucun point marqué en première mi-temps voilà 6 ans que ce n'était pas arrivé aux Saints. La défense devient donc plus obstinée et parvient complètement à bloquer l'avancée des locaux en 3ème période. De son côté Drew Brees arrive enfin à enchaîner 2 passes consécutives et entrer pour la première fois dans les 20 yards des Seahawks.

Cela se terminera en début du money time par un premier touchdown de Robinson qu'Ingram transforme à 2 points. Les premiers points sont là. 8-16 pour Seattle.
Mais l'horloge tourne et si la défense des Saints fait le job en empêchant encore la progression des locaux, la réussite de l'attaque n'est pas au rendez-vous puisqu'ils ratent un nouveau field goal de 48 yards et doivent griller leurs temps-mort pour trouver la bonne stratégie.

FG encore raté pour Shayne Graham
FG encore raté pour Shayne Graham (NFL)

Russel Wilson revient sur le terrain dans les 5 dernières minutes, il est à nouveau secoué par les Saints mais lance une très belle passe de 24 yards pour Baldwin qui l'amène aux portes de la redzone. Sean Payton challenge l'action mais elle est confirmée, la Nouvelle Orléans y perd donc son dernier temps-mort. La suite c'est encore Lynch qui l'écrit en débordant une nouvelle fois la défense pour une course de 31 yards qui se termine dans l'enbut. 8-23 pour les Seahawks.
Moins de 3 minutes à jouer et aucun temps mort, c'est mission impossible pour Drew Brees. Il ne démérite pas en enchaînement des passes réussies qui l'amènent dans la redzone et qui permettent à Colston de marquer à nouveau. 15-23 pour Seattle. Il reste 26 secondes à jouer, l'onside kick est réussi, les Saints gardent le ballon mais c'est trop tard l'arbitre indique la fin de match.

Au final


Pour la deuxième fois dans leur histoire Seattle est donc en piste pour la tête de la NFC et sera à domicile pour recevoir le gagnant du match Carolina/San Francisco. Vu leur saison cette année et la tenue de ce match, on imagine réellement une victoire possible cette fois.
Pour les Saints évidemment cette défaite clôture leur saison mais après les résultats calamiteux de leur défense l'année dernière sans Sean Payton, la franchise n'a pas démérité cette année et le retour à un touchdown du score dans la dernière minute du match montre qu'ils sont revenus à leur meilleur niveau.




Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Seattle 6 10 0 7 0 23
New Orleans 0 0 0 15 0 15
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'irais jamais vers quelqu'un pour le blesser délibérément à moins que ça ne soit, vous savez, important… comme un match de championnat ou quelque chose comme ça.  – Dick Butkus, ancien linebacker des Chicago Bears (1960/70)

En VO :  I wouldn't ever set out to hurt anyone deliberately unless it was, you know, important… like a league game or something. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !