Des Broncos poussifs gagnent le droit de jouer la finale AFC 2013Succès dans la douleur sur les Chargers 24-17

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Mike Adams arrête Keenan Allen
Mike Adams arrête Keenan Allen (Ric Tapia , NFL)
le 13/01/2014 à 02:30 par Pierre-François Flores

Dans le dernier match du week-end, les ultra-favoris Denver Broncos se sont qualifiés pour la finale de la Conférence Américaine par la petite porte face aux San Diego Chargers, 24-17. Les Californiens achèvent leur saison de la reconstruction après 6 véritables matchs de playoffs (4 pour se qualifier) tandis que les Broncos auront une occasion en or de prendre leur revanche sur les Patriots qui les avaient battu pendant la saison régulière.

La meilleure attaque de tous les temps a paru rouillée après sa semaine de repos et probablement stressée à l'idée de revivre la mésaventure de l'an dernier, au même stade de la compétition, face aux Ravens.
Menant 17-0 à la fin du 3ème quart-temps face à des San Diego Chargers qui n'avaient gagné jusque-là que 79 yards, Denver a vu les hommes de Mike McCoy revenir doucement mais surement dans la partie. A la baguette, Philip Rivers (18/27, 217 yards et 2 TD) lance deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
pour le formidable rookie Keenan Allen (6 réc., 142 yards, 2 TD). Après un onside kick recouvert, Nick Novak ramène son équipe à 7 points de Denver et le match de Baltimore est naturellement dans tous les esprits.

L'action du match

Il y en a en fait deux. A 3 minutes de la fin, sur une 3ème-et-17, Peyton Manning trouve Julius Thomas pour 21 yards. Une minute plus tard, le duo combine de nouveau sur une 3ème-et-6 pour le first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
de la victoire. Avant ces deux "catchs", Thomas n'avait capté que 4 passes, avait droppé un ballon et perdu un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
, et était sanctionné pour un "faux départ".

Brady vs Manning, épisode 15

Ce succès 24-17 ouvre les portes de la finale de conférence aux Broncos, leur première avec Manning qui jouera quant à lui sa 4ème, la 3ème contre Tom Brady. Ce résultat nous offre la 15ème confrontation entre les deux QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
. Le passeur de New England mène 2-1 en playoffs (1-1 en finale AFC).

Imprécisions et timidité

Il faudra faire beaucoup mieux face aux Patriots du stratège Bill Belichick pour gagner son billet pour le MetLife de New York et le Super Bowl XLVIII. Si Peyton Manning a été très bon (25/36, pour 230 yards, 2 TD et 1 Int.), il a vu sa palette de receveurs expérimentés lacher pas moins de 6 ballons sur la partie. Eric Decker a également été battu sur un lancer à 30 secondes de la fin de la première mi-temps et le ballon rebondissant, termine dans les bras de Donald Butler. Pour la première fois de la saison, Manning est intercepté dans la zone rouge après avoir lancé 39 TD. Mais plus important, les Broncos ne mène toujours que 14-0.

Rivers est muselé, la défense des Chargers mort 5 fois au compte de Manning et Ryan Mathews, incertain avant le match, est vite hors jeu. Malgré tout, Denver n'a pas réussi à se mettre à l'abris.

Concernant les choix offensifs, de nouveau la sélection a été conservatrice avec beaucoup de courses (33 jeux) mais surtout très peu de jeu vertical profond, la plus long passe du match pour les locaux (21 yards) intervenant pour le gain du first down décisif de Julius Jones.

Autre détail, les Broncos ont laissé échapper deux touchdowns tout fait sur relance de coup de pied. Sur le premier, Eric Decker dépasse tout le monde, résiste à 2 plaquages et chute seul à 35 yards environ de l'en-but. Un peu plus tard, Trindon Holliday remonte un kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
pour 105 yards et le TD mais une pénalité évitable annule les 6 points.

La défense a bien tenu

C'est le point positif côté Broncos qui n'ont plus Von Miller en défense. Shaun Philips a encore sacké Rivers 2 fois, soit 50% des sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
du match.
La D contre la course a été efficace avec 65 yards seulement concédés. Mais attention, Mathews n'était pas là et LaGarette Blount n'est pas tout à fait du même calibre que le californien.
Contre la passe, la défense a été bonne pendant plus des 3/4 du match avant de céder des jeux long à Allen et à Eddie Royal (1 réc., 30 yards).

La statistique

Manning totalise 57 passes de TD sur la saison, nouveau record NFL en cumulé avec les playoffs. Tom Brady et Dan Marino en avait lancées 56. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 7 7 3 7 0 24
Los Angeles 0 0 0 17 0 17
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis peut-être débile mais je ne suis pas stupide.  – Terry Bradshaw

En VO :  I may be dumb, but I'm not stupid. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !