Boldin et Kruger mettent les Colts au pasLes Ravens remportent leur Wild Card 24 à 9

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Belle après-midi pour Anquan Boldin et Joe Flacco
Belle après-midi pour Anquan Boldin et Joe Flacco (Nick Wass, AP Photo)
le 08/01/2013 à 09:31 par Pierre-François Flores

Le Wild Card de dimanche entre les Ravens et les Colts avait lieu dans une atmosphère particulière. Ray Lewis jouait le dernier match à domicile de sa carrière après 17 saisons chez les Corbeaux. Chuck Pagano faisait son retour à Baltimore, équipe dont il était le coordinateur défensif encore l'an dernier. Enfin Bruce Arians, le coach de l'attaque des Colts qui a assuré l'intérim de Pagano pendant 12 matchs, a été hospitalisé une heure avant le match laissant à celui des QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
le soin d'annoncer les jeux.
Longtemps serré, ce sont finalement les plus expérimentés qui ont gagné le droit d'aller à Denver le week-end prochain. Victoire 24-9 de Baltimore.

Des Ravens performants

Sur le terrain, ce sont les Ravens qui ont été les plus saignants des deux côtés du ballon. En attaque tout d'abord, Anquan Boldin, qui n'avait pas capté un ballon en première mi-temps, en réceptionne 5 en seconde avec à la clé 145 yards, record de la franchise, et un TD dans le coin de la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
pour sceller la victoire des siens. Joe Flacco, malgré un pourcentage moyen (12/23), gagne 282 yards et trouve l'en-but à deux reprises, la première fois pour Dennis Pitta.
Le jeu au sol partagé entre Bernard Pierce (13, 103 yards) et Ray Rice (15, 70 yards) a été très productif même si Rice aurait pu faire mal à son équipe avec ses deux fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
perdus. La récupération du premier par les Colts est d'ailleurs très contestable puisque c'est bien un Raven qui sort de la pile avec le ballon. Mais heureusement pour le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
, Indiana ne réussira pas à convertir ses turnovers en points, Adam Vinatieri manquant notamment son 4ème field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
dans le dernier quart-temps. Il avait réussi les 3 premiers dont l'un de 52 yards, son record en playoffs.

En défense, les Ravens ont pu aligner leur carré magique, Haloti Ngata, Ray Lewis, Terrell Suggs et Ed Reed, pour la première fois de la saison ! Elle réussit à garder sa end zone inviolée et ne concède que 3 field goals. Lewis signe son retour avec une fraicheur impressionnante et termine meilleur plaqueur du match avec 9 plaquages et 4 assistances. Probablement gêné par son impressionnnante attelle au bras droit, il a manqué une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
toute cuite en première mi-temps. La performance de la soirée revient toutefois à un autre linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
, Paul Kruger, qui a mis Andrew Luck au sol 2,5 fois, forçant un fumble. 

Luck, dans le premier match en playoffs de sa carrière, a été remarquable sous la pression. Sacké 3 fois, obligé de sortir de sa poche à de nombreuses reprises, forcé de concéder un intentional grounding, il a tout de même établi un nouveau record pour un QB rookie en playoffs avec 288 yards. Malheureusement, il perd également un fumble provoqué par Kruger et se fait intercepter en toute fin de match par Cary Williams, le sort du match était toutefois déjà scellé.
Reggie Wayne, 114 yards en 9 catches, a été une nouvelle fois au rendez-vous, tout comme le RB rookie Vick Ballard qui cavale 91 yards en 22 portés.

La route s'arrête donc pour des Colts version 2012 qui auront surpris tout le monde. Avec une équipe rajeunie et des rookies talentueux à quasiment tous les postes en attaque, l'avenir devrait être rapidement synonyme de succès.
Pour Baltimore, la suite c'est samedi à 22h30 du côté de Mile High. Les Ravens tenteront de rendre la pareille à la bande à Manning qui les a battu chez eux il y a 3 semaines.

Ray Lewis peut quitter le terrain sur une dernière danse avec le sentiment du devoir accompli ! (vidéo sur notre page facebook).

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Baltimore 0 10 7 7 0 24
Indianapolis 0 6 3 0 0 9
Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis peut-être débile mais je ne suis pas stupide.  – Terry Bradshaw

En VO :  I may be dumb, but I'm not stupid. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !