Preview : Les Packers chez les 49ersLes Niners prendront-ils leur revanche dans ce choc des Divisional Playoffs ?

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

le 10/01/2013 à 21:50 par Thomas Savoja

A 2h du matin heure francaise dans la nuit de Samedi à Dimanche, Les 49ers de San Francisco recevront les Packers de Green-Bay dans leur stade de Candlestick park pour une affiche qui promet beaucoup. FA.com vous propose son analyse.

La température dans chaque camp

Les Packers ont parfaitement réussi à se remettre dans le sens de la marche après leur défaite en Week 17 contre Minnesota en signant une victoire probante 24-10 à Lambeau Field face à ses même Vikings. Ils ont donc rapidement réactivés le « momentum » qui était le leur en fin de saison régulière où ils alignaient les victoires comme on enfile des perles. On pourra maugréer qu’ils ont bien été aidés la semaine dernière par le forfait tardif de Christian Ponder le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
titulaire des Vikings mais le travail de la défense du Pack sur Peterson a porté ses fruits en réussissant à le maintenir en dessous de la marque de 100 yards. En plus de cela, il est intéressant de noter qu’Aaron Rodgers a rendu une copie vierge de turnover ce qui est fondamental à ce stade de la compétition. D’un autre côté dans la seconde partie du match, l’attaque a du Pack a été assez stérile, produisant très peu de Jeu.

Si l’on fait référence au dernier match entre les deux formations, c’était lors de la première journée, on se rappelle que les Niners étaient venu s’imposer à Green Bay 30 à 22. Franck Gore avait pour l’occasion grandement pesé sur la rencontre avec 112 yards et un TD en seulement 16 portées. Les 49ers avaient ainsi eu le monopole du ballon et tout loisir de contrôler la montre. Ajouter à cela la capacité de la défense rouge et or à totalement museler le jeu au sol des Packers et vous aviez une attaque des Packers en grande difficulté. Ainsi acculé à lancer systématiquement le cuir, Aaron Rodger s’était en effet montré beaucoup moins efficace : il avait été sacké 3 fois et intercepté à une reprise.

Un Packers à suivre de près: le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
DuJuan Harris

L’histoire de ce gars sorti de nulle part est tout bonnement surréaliste. Il y a quelques semaines encore, Harris effectuait une pige en tant que vendeur de voitures en attendant de voir s’offrir à lui des opportunités en NFL. Et voici qu’en quelques semaines, il a décroché une place de titulaire au dépend de Ryan Grant et d'Alex Green. Harras est passé par la « Practice Squad » du Pack où il évoluait à la fois en tant que RB et WR. Depuis sa titularisation, il a signé plus de 100 yards et un TD face aux Vikings avec un comportement très volontariste et batailleur. A titre comparatif, Cedric Benson titulaire en première semaine face aux Niners avait signé 18 yards en 9 portées ! Peut être la clé du match ?

Un 49ers à suivre de près: le QB Colin Kaepernick

C’est maintenant que l’on va savoir si le choix courageux, audacieux et parfois décrié du coach des 49ers Jim Harbaugh va porter ses fruits. En privilégiant le jeune et talentueux Colin Kaepernick à l’expérimenté Alex Smith après la concussion qu'il a subie en Week 10, Harbaugh a fait un vrai pari qui pour le moment s’avère plutôt gagnant puisque « Kap » a signé 10 TD pour 3 INT et enregistré un record de 5-2 à la clé. Pour moi, il a un meilleur bras que Smith et ses capacités athlétiques en font une plus grande menace pour les défenses ce qui pourrait gêner les Packers peut habitué à affronter des attaques évoluant en option. Maintenant il aura une grosse pression sur les épaules à domicile et personne ne peut dire s’il saura résister pour son premier match de playoff.

Mon analyse

Si le match doit se joueur sur un coup de pied, les deux equipes ont de quoi se faire du mourron ! Mason Crosby a en effet signée une saison catastrophique côté Green Bay même s’il semble s’être repris avec 5 réussites de rang en fain de saison. Côté Niners, David Ackers qui avait égalisé lors de la première journée le record du plus long Field GoalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
avec un coup de pied de 63 yards a été opéré d’une hernie dont il souffre  ces dernières semaines rendant son jeu au pied très erratique. Les Niners ont même signé Billy Cundiff (ex Ravens) la semaine dernière pour challenger Akers dont le niveau inquiète le staff.

S'ils veulent passer, les 49ers devront impérativement essayer de mieux contenir Clay Matthews qui avait signé 2,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
lors du match d’ouverture. De plus, deux WR des Niners se sont blessés au genou (Mario Manningham et Kyle Williams) et ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour Kaepernick bien que Michael Crabtree soit dans la forme de sa vie avec 85 réceptions pour 1105 yards et 9 TD. Les Niners sont 6-1-1 chez eux et les Packers sont à 4-4 à l’extérieur.

Pour finir le cas Justin Smith interpelle. Il a été est tellement dominant au niveau de la ligne de scrimmage que sa présence sera un indicateur clé des chances des 49ers. S’il n’est pas à 100%, la défense des 49ers risque de souffrir !

Mon prono : Les Packers battent les 49ers 24 à 17 !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
San Francisco 7 17 7 14 0 45
Green Bay 14 7 3 7 0 31
... chargement de la zone de commentaire ...

 Au football, vous pouvez toujours estropier quelqu'un si vous le désirez.  – Lawrence Taylor

En VO :  In football, you can always maim a person if you wanted to. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !