Manning, pas amer à propos de sa douloureuse défaite

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Manning, 9-11 en playoffs
Manning, 9-11 en playoffs (Denis Poroy, AP Photo)
le 14/01/2013 à 23:06 par Pierre-François Flores

Peyton Manning a vu sa quête d'un deuxième Super Bowl et le rêve d'achever un come-back unique prendre fin samedi soir quand Justin Tucker passa le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
pour Baltimore.

S'il n'a pas été irréprochable sur le match (2 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dont l'une remontée pour un TD et un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
perdu), il a quand même mené son équipe à 21 points sur 3 passes de touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
.
Non, samedi, sa saison 2012 s'est terminée sur un loupé défensif ahurissant du safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Rahim Moore à moins de 35 secondes de la fin du temps réglementaire quand il juge (très) mal la trajectoire de la passe de Joe Flacco et permet à Jacoby Jones d'égaliser facilement. En toute logique, Manning aurait de quoi être amer, très amer. Mais le vétéran est aussi bien conscient du chemin parcouru et sait apprécier les bons mais aussi les mauvais moments dans une carrière.

Il a par ailleurs tirer des enseignements de ce match joué par -18°C, des conditions qui n'ont jamais réussi à Manning, en se projettant déjà au Super Bowl 2014 : « C'était un autre bel obstacle pour moi, » confie-t-il au Denver Post. « Nous n'avions pas un temps pareil de toute le saison. Il y avait une part d'inconnu dans ce match. Tu ne peux pas simuler ça. J'ai tout essayé, j'ai mis mes mains dans des bacs à froid. Mais tu ne peux juste pas le simuler.
L'an prochain, le Super Bowl est à New York, alors c'était un bon exercice pour être efficace dans ce genre de conditions. »

Puis il ajoute : « Quand tu as une année sans football, tu reviens pour tous les moments appréciables. Quand tu ne joues pas, tu manques tous les hauts mais aussi toutes les déceptions. Mais je préfère être dans l'arène pour être heureux ou déçu que de ne pas avoir cette chance du tout. C'est le football. C'est pour ça qu'on joue. Tu dois pouvoir prendre le bon et le mauvais. »

Rendez-vous en 2013, pour le meilleur ?

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 14 7 7 7 0 35
Baltimore 14 7 7 7 3 38
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne vois pas de différence entre ce qu'il fait et ce qu'il est. C'est une façon artistique de jouer en ligne offensive. Il fait paraître la tâche facile.  – DeDe Muñoz à propos de son mari Anthony

En VO :  I don't see any contrast between what he does and the way he is. It's an artistic way of playing the offensive line. He makes it look easy. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !