John Fox ne voulait pas aller chercher "la jugulaire"A propos de sa gestion des 31 dernières secondes du match

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

le 14/01/2013 à 21:31 par Pierre-François Flores

Samedi lors du match entre les Broncos et les Ravens, tout le monde s'est étonné d'une décision du coach John Fox : pourquoi, avec Peyton Manning aux commandes, n'a-t-il pas joué l'attaque dans les 31 dernières secondes du match avec 3 temps morts en stock ?
Il fallait une cinquantaine de yards pour mettre Matt Prater en position de gagner le match et d'éviter ainsi une toujours périlleuse prolongation.

« Le TD de Jones était plutôt dévastateur. Ca ne m'a pas paru être le meilleur moment pour...aller chercher la jugulaire, » explique le head coach.

Suite au touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 70 yards de Jacoby Jones, les Ravens égalisent alors que Denver se voyait déjà en finale AFC. Fox a donc estimé que son équipe n'était pas dans les meilleurs dispositions pour placer le coup de grâce.
Personnellement, je n'arrive pas à comprendre cette décision. Encore une fois, il a la chance d'avoir un QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
avec 48 come-backs en carrière et joue une sécurité qui n'en est pas une. En cas de TD des Ravens sur la première série de la prolongation le match aurait été plié sans avoir revu l'attaque du Colorado.
Le lendemain, les Falcons ont prouvé qu'on pouvait faire des miracles dans ce même laps de temps (31 secondes) alors qu'ils étaient étouffés par les Seahawks et venaient de perdre les commandes de la rencontre pour la première fois. Vous me direz, eux n'avaient pas le luxe de ce mauvais choix puisqu'ils étaient derrière.

Les playoffs sont aussi là pour prendre des risques ou on risque (justement) de le regretter longtemps. Denver n'est pas près de s'en remettre.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 14 7 7 7 0 35
Baltimore 14 7 7 7 3 38
... chargement de la zone de commentaire ...

 S'ils jouent salement, alors vous jouez salement aussi.  – Lawrence Taylor

En VO :  If they play dirty, then you play dirty. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !