Denver cède en double OT contre BaltimoreNouvelle désillusion pour Manning, Lewis jouera un match de plus

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Joe Flacco (3 TD) est l'homme du match
Joe Flacco (3 TD) est l'homme du match (Ric Tapia, NFL)
le 13/01/2013 à 12:10 par Pierre-François Flores

Il aura fallu près de 1h17 de jeu pour désigner le vainqueur du match de Divisional Round entre les Denver Broncos et les Baltimore Ravens. Au début de la seconde prolongation de 15 minutes, le botteur rookie Justin Tucker passe le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de la victoire de 47 yards, 38-35, qui envoie Baltimore à New England ou Houston pour disputer la finale de conférence.

Au bout de l'heure réglementaire, les deux équipes n'avaient pu se départager marquant chacune 35 points. Mentalement, les Ravens et Joe Flacco ont montré qu'ils étaient très forts, égalisant à 4 reprises dont la dernière à 31 secondes de la fin du match. A 35-28 avec 1:09 à jouer, le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de 5ème année doit couvrir 77 yards contre une défense des Broncos pourtant réputée. Mais hier, le secondary est complètement passé à côté et particulièrement le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Rahim Moore sur cette 3ème-et-3 convertie en touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 70 yards par Jacoby Jones sur sa première réception du match.
Il reste alors 31 secondes et 2 temps morts à Manning pour tenter de mettre en position Matt Prater pour le field goal de la victoire, mais John Fox opte pour la sécurité, une triste constante dans ce match, et joue la prolongation durant laquelle les choix offensifs des locaux auront été plus que timorés, chose incompréhensible pour cette attaque si efficace cette saison.

Les errements défensifs annulent les exploits Trindon Holliday

Douze des 35 points des Broncos viennent sur deux relances magistrales de Trindon Holliday qui remonte tout d'abord le premier puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
adverse pour 90 yards et le TD puis récidive avec le kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
de la 2ème mi-temps pour 104 yards.
Mais défensivement, le vétéran Champ Bailey est battu à deux reprises par Torrey Smith pour des touchdowns longues distances (59 et 32 yards). Son premier TD est suivi 42 secondes plus tard par l'interception remontée pour les six points de Corey Graham sur la deuxième passe de Peyton Manning (20ème interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
en carrière en playoffs). Les arbitres ne voient pas l'énorme interférence de Graham sur Eric Decker sur l'action. 7-14.

L'attaque du Colorado semble enfin trouver le tempo et Manning se connecte pour les TDs de Brandon Stokley et Knowshon Moreno. 21-14.
De retour sur le terrain, Manning a la possibilité de faire le break avant la mi-temps mais la défense contraint Denver a tenté un field goal de 52 yards que Matt Prater manque complètement, frappant dans le sol avant de taper le ballon.
En bonne position, Flacco trouve sur le 3ème jeu du drive Torrey Smith pour son second touché qui renvoie les deux équipes au vestiaire sur un score de parité, 21 partout.
Déjà Joe Flacco a frappé en fin de mi-temps et déjà John Fox n'a pas voulu prendre de risque, jouant la course alors qu'il restait encore 35 secondes et 3 temps morts aux Broncos, provoquant la bronca du fans.

Les Broncos reprennent les devants par Holliday (28-21) et Keith Brooking recouvre le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Flacco ce qui n'aura pas de conséquence au score. Tout semble bien aller mais ils perdent Knoshown Moreno (genou)(10 courses, 32 yards, 2 réc., 21 yards et TD) jusqu'ici très efficace notamment dans la protection de passe et son absence ne va pas tarder à se faire ressentir. Vers la fin du 3ème acte Manning est pressé sur une 3ème-et-11 et commet un fumble (Terrell Suggs) récupéré par Paul Kruger. Après révision, les arbitres jugent que Manning ne bénéficie pas de la Tuck Rule et valide le turnover ce qui donne une excellente position puisque sur les 37 yards de Denver. Deux jeux plus tard Ray Rice (30 courses, 131 yards), bien contrôlé jusqu'ici, s'échappe pour 32 yards avant d'égaliser, 28-28.

Dans le Money Time, Manning mène un drive de 88 yards conclut par une passe de 17 yards à Demariyus Thomas pour un nouvel avantage : 35-28.

Denver cède en défense, Manning craque en attaque

Baltimore revient et a un peu plus de 7 minutes pour égaliser. A 31 yards de la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
, la défense des Broncos stoppe Flacco sur une 4ème-et-5. Ils ont 3:12 à manger pour aller en finale AFC. Mais il était dit que John Fox ne prendrait aucun risque, appelant 5 jeux de course de suite par Ronnie Hillman (22, 83 yards) dont la dernière sur un 3ème-et-7, laissant Manning jouer le rôle d'un QB de seconde zone.
La tentative échouera, les Broncos punteront et Flacco leur fera payer.

En overtime, les Ravens commencent en attaque et doivent marquer le TD pour tuer le match. Malgré une incursion dans le camp adverse ils doivent punter. Chaque équipe aura deux occasions de l'emporter. Au bout de la première prolongation, Denver part de ses 7 yards suite à un punt adverse. Rapidement les voici sur leurs 38 yards. Sur une 2ème-et-6, Manning sous pression part sur sa droite et tente une passe mal ajustée pour Stokley. Graham coupe la trajectoire du lancer pour la deuxième fois de la soirée, cette fois pour permettre à Tucker de gagner le match.

La fin pour Manning, Un sursis heureux pour Lewis

Une saison pleine de promesses s'achève pour Peyton Manning qui chute pour la 3ème fois lors du premier match alors que son équipe avait fini première de l'AFC. C'est également sa 4ème défaite en 4 matchs lorsqu'il fait moins de 4°C. Hier, en prolongation, la température ressentie était de -19°C.
Il termine avec 28/43 pour 290 yards, 3 TD mais 2 interceptions en un fumble perdu et a désormais un bilan en playoffs de 9 victoires pour 11 défaites. Ses 3 turnovers auront conduit à 17 points des Ravens dont le field goal de la victoire.

En face, Ray Lewis exhulte suite au field goal de Tucker. Le futur retraité voit sa carrière se prolonger d'au moins un match. Hier, il était tout simplement le meilleur plaqueur du match avec 10 tackles et 3 assists. 

Flacco peut espérer un gros contrat

Ses 2 TDs longues distances à la fin de chaque mi-temps (même si la défense adverse est loin de tout reproche) ont prouvé qu'il pouvait être décisif dans les grands rendez-vous, même à l'extérieur, même dans des conditions climatiques difficiles.
Avec 18/34, 331 yards et 3 touchdowns, celui qui n'avait jamais battu Peyton Manning a clairement éclipsé son homologue adverse. Encore deux matchs et son avenir à Baltimore devrait être fructueux financièrement parlant.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 14 7 7 7 0 35
Baltimore 14 7 7 7 3 38
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'irais jamais vers quelqu'un pour le blesser délibérément à moins que ça ne soit, vous savez, important… comme un match de championnat ou quelque chose comme ça.  – Dick Butkus, ancien linebacker des Chicago Bears (1960/70)

En VO :  I wouldn't ever set out to hurt anyone deliberately unless it was, you know, important… like a league game or something. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !