Playoffs NCAA. Ma formule idéale.Et irréaliste.

Logos NCAA
Logos NCAA (NCAA The TOP 125 website)
le 09/11/2015 à 19:27 par Olivier Rival

L’organisation du football NCAA est un éternel sujet de discussion. Comment designer en une quinzaine de matchs le champion parmi 128 équipes ? Comment respecter de belles traditions tout en couronnant les meilleures écoles? Lentement mais surement , l’idée de playoffs, d’une organisation plus rationnelle font leur chemin… On sait que la formule actuelle ne résout pas grand-chose. Quatre équipes en playoffs c’est bien trop insuffisant pour garantir que tout le monde ait une chance et qu’au bout du compte les meilleurs seront désignés champions. Tôt ou tard on aura des playoffs à 8 (le minimum à mon avis pour assurer une vraie éthique sportive) voir à 16. En attendant je me suis posé un bon moment pour réfléchir à « ma formule idéale » pour l’élite du football NCAA. Voici ce que j’en ai sorti :


Ma formule serait basée sur des conférences de taille équivalente. Ce qui dans le contexte actuel pourrait revenir à 8 conférences de 16 universités. Si l’on considère que l’on a clairement 5 conférences au niveau largement supérieur aux autres (ACC, SEC, Big 10, Big 12 et Pac 12), le premier boulot consisterait à « remplir » ces 5 conférences actuelles avec les meilleures équipes des autres pour que l’on obtienne 5 super conférences.

J’ai donc d’abord dressé la liste des meilleures équipes ne faisant pas partie des 5 grandes conférences actuelles. Il m’en faut 16, le nombre de places pour arriver à une configuration de conférences toutes à 16 membres.

Ma liste (qui peut bien sûr être discutée) est la suivante :

Notre Dame
BYU
Boisé State
U Conn
Temple
Navy
Memphis
Northern Illinois
Marshall
Houston
Rice
Colorado State
Hawaii
Tulsa
Nevada
Cincinnati

Ensuite j’essaie de répartir ces équipes dans les conférences actuelles à partir de critères majoritairement géographiques. J’obtiens ainsi les conférences suivantes :

ACC : Equipes actuelles plus UConn et Temple
SEC : Equipes actuelles plus Navy et Memphis
Big 10 : Equipes actuelles plus Notre Dame et Northern Illinois
Big 12 : Equipes actuelles plus Marshall, Houston, Cincinnati, Tulsa, Colorado State et Rice
Pac 12 : Equipes actuelles plus Boisé State, Nevada, BYU et Hawaii

Il me faut enfin reconstruire trois conférences avec les « petites » facs. Là aussi je travaille avant tout géographiquement pour obtenir :
* 1 Super Sun Belt/Conf USA très sudiste avec :
La Tech, FIU, Tulane, FAU, UL Lafayette, South Fla, LA Monroe, UCF, Southern Miss, Charlotte, South Bama, Georgia St, Troy, Appalachian St, Ga Southern, Eastern Carolina et à partir de 2017 une conférence à 18 avec en plus UAB et Coastal Carolina

* 1 MAAC améliorée avec:
Old Dominion, Western Mich, Buffalo, Central Mich, Western Kentucky, Eastern Mich, Middle Tenn, Ball State, Akron, Kent St, UMass, Bowling Green, Army, Miami Ohio, Ohio et Toledo

* 1 Super West avec:
UTEP, San Diego St, Arkansas St, Utah St, Texas St, San Jose St, SMU, UNLV, UTSA, Fresno St, Wyoming, Air Force, North Texas, N Mexico St, Idaho et New Mexico

Le dernier point est comment sélectionné 8 équipe à partir de là pour les playoffs. Après réflexion ce qui me parait le plus cohérent serait :

• Les 5 champions des « Big Ones ».
• Tout champion des 3 « Petites » terminant sa saison régulière invaincu.
• Les meilleurs classés au Top 25 de l’AP (le « moins » pire de Polls, à moins qu’on utilise le « Blue Pennant » !) pour les spots restants à remplir en sachant que quoi qu’il arrive au moins une équipe des 3 petites conférences doit être qualifiée.

On aurait ainsi entre 5 et 7 équipes des grosses conférences et entre 1 et 3 équipes des petites en sachant que la plupart du temps ce ne serait qu’une.

Qu’en pensez-vous ?

... chargement de la zone de commentaire ...

 La force est importante. Mais la première chose est de connaître votre adversaire. Si vous le connaissez lui et ce qu'il aime faire, et que vous essayez de l'en empêcher, de le forcer à tenter autre chose, alors vous avez déjà remporté la moitié de la bataille.  – Jonathan Ogden

En VO :  Strength is important. But the number one thing is knowing your opponent. If you know your opponent and what they like to do, and you try to take that away from them, force them to another move, then that's half the battle right there. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !